Correspondances ferroviaires n°1 mai/jun 2002
Correspondances ferroviaires n°1 mai/jun 2002
  • Prix facial : 8,50 €

  • Parution : n°1 de mai/jun 2002

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (212 x 278) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 101 Mo

  • Dans ce numéro : voitures USI, comme un avion sans ailes...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
Salins-les-Bains, entre eaux et sels Au Moyen Age déjà, la cité franc-comtoise de Salins du Jura tire prospérité et renommée de l'exploitation de ses sources salées. Des siècles durant, dans la confidentialité d'une enceinte fortifiée, toute une communauté ouvrière s'affaire  : elle extrait, transporte, évapore, égoutte, moule une récolte précieuse et fortement taxée. Mais le feu de la cuisson des eaux salées a bientôt épuisé les bois seconde halle avait-elle été utilisée jadis pour le stock provenant de l'exploitation des salines, mais ce n'est qu'une hypothèse. Jusqu'en 1946, la sécurité est assurée par cantonnement télégraphique et cloches d'annonces. Ensuite, intervient le régime "IGS 4" (Instruction Générale de Sécurité n°4 régissant les lignes à voie unique à signalisation simplifiée où les signaux mécaniques sont remplacés par des pancartes fixes) puis, à l'abandon du trafic voyageurs le 18 mai 1952, le régime "trafic restreint", jusqu'à la fin du trafic marchandises à l'automne 1975. Des trafics non négligeables Le trafic marchandises, s'il n'a jamais été considérable, a quand même été relativement important  : arrivages de matières premières, principalement kaolin et charbon, et expéditions de grandes quantités de bois en grumes ou en sciage, expéditions aussi de divers produits manufacturés. Ceci veut dire que l'on voit passer à Salins surtout des wagons couverts, tombereaux et plats, les couverts et les plats étant toutefois plus nombreux que les tombereaux. Le trafic voyageurs, toujours assuré en navettes, reste toujours relativement faible. 66 Correspondances Comme Mouchard/Salins entre dans la catégorie des lignes sur lesquelles le PLM s'est fixé la tâche de réduire les frais, on y voit circuler, outre les rames tractées, des engins automoteurs peu courants, d'autant plus que la ligne est toujours exploitée sous le régime des "trains légers" (T.L.) ou des "trains automoteurs" (T.A). Un matériel roulant original 1903 voit à Salins la mise en service des automotrices à vapeur VACF 11 et 12  : avec leur caisse revêtue de teck verni, elles ont certainement un bel aspect. Malheureusement, avec un seul essieu moteur entraîné par chaînes, mues par un générateur de vapeur Darracq- Serpollet chauffé au pétrole, timbrées à... 50 hpz, elles déçoivent vite les espoirs mis en elles, les générateurs ayant en service une mauvaise tenue. Dès 1910, elles sont "démotorisées" et transformées en voitures. Conservant leur belle caisse en teck, elles quittent le Jura pour le Beaujolais et poursuivent leur carrière dans les trains mixtes de la ligne de Belleville à Beaujeu. Autres automotrices à vapeur, les VACDF 21 à 32, de 1907, sont d'une autre trempe. Il s'agit cette fois d'engins beaucoup plus puis- Ci-contre  : La Saline Royale d'Arc et Senans, due au talent de Claude Nicolas Ledoux (Photo  : Francis Marx). alentour. Pour satisfaire à moindres frais les besoins en combustible, on construit alors une nouvelle saline à la lisière de l'immense forêt de Chaux. Nous sommes dans les années 1775 à 1779, ces installations forment la fameuse Saline Royale d'Arc et Senans, dessinée par l'architecte Claude Nicolas Ledoux. Une canalisation longue de vingt-et-un kilomètres achemine la saumure salinoise jusqu'aux chaudières d'Arc et Senans. A partir du XIXC siècle, le sel est une denrée de plus en plus courante, son coût de production est en baisse constante et c'est alors que la cité de Salins développe une autre vocation, que son nouveau nom, Salins-les-Bains, laisse facilement deviner  : un centre thermal en eaux salées. Les sources d'eaux ont en effet d'excellentes propriétés préventives et curatives. Riches en sel et en oligo-éléments, elles comptent parmi les plus rares d'Europe et sont utilisées pour les soins et la remise en forme depuis 1854... deux ans avant le début de la construction de la ligne Mouchard-Salins ! Nul doute que les promoteurs du PLM d'alors attendent parmi les clients de nombreux curistes et on le voit, à l'instar de certaines stations thermales du Massif Central, l'architecture des bâtiments ferroviaires véhicule bien plus que la simple idée de leur fonctionnalité. IO Texte  : YANN BAUDE Page de droite  : Aujourd'hui, l'utilisation exacte de cette remise (munie d'un lanterneau d'évacuation de fumée) avec des wagons de marchandises intrigue... Serait-ce un petit atelier ? (Photo  : DR - Coll.  : Jean Florin). sants, conçus pour remorquer et d'aspect "traction future". A l'avant, un "truck moteur" à deux essieux porte le mécanisme, la cabine et le générateur de vapeur Serpollet, timbré plus raisonnablement à 20 hpz, qui alimente leurs quatre cylindres fonctionnant en compound. A l'arrière, la partie "voyageurs" est une voiture ne comportant qu'un essieu à l'arrière, l'avant reposant à la façon d'un semi-remorque sur l'arrière du truck. L'automotrice offre 40 places assises en 3e classe et 12 en 1 re, la 1 re classe étant accessible sans supplément aux voyageurs munis d'un billet de seconde, conformément à la réglementation des T.L. et T.A. Ces automotrices assurent jusqu'en 1927 un bon service sur Mouchard/Salins, où elles remorquent régulièrement un petit fourgon D de 12 tonnes et une voiture à passerelles et couloir central légère, type Cie de Dombes. En 1929, arrive sur la ligne l'une des deux automotrices thermiques à bogies Renault type
Correspondances 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 1 mai/jun 2002 Page 76