Coopération n°9 25 fév 2020
Coopération n°9 25 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de 25 fév 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 19,2 Mo

  • Dans ce numéro : respirer juste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
3pour2 sur les produits demaquillage Offre valable jusqu‘au 08.03.20 sur les produits de maquillage. Le produit le moins cher est gratuit. Non cumulable. THE BODY SHOR
Aimez-vous toujours autant Berlin, où vous vivez depuis plus de dix ans ? Oui. J’étais vraimentamoureuse de Berlin quand je m’ysuis installée.Jefaisais des études àl’université Humboldt et puis j’ai commencé immédiatement à fairebeaucoup de musique. Déménager iciadéclenché une explosion de créativité. Et je me sentais libre comme je ne l’avais jamais été àCopenhague. Lorsque tu vis là où tu as grandi, il yatoutesces attentes autour detoi. Jemesens relax ici. C’est une ville très décontractée. A Neukölln, le quartier où j’habite,jepourrais aller au supermarché en pyjama et personne ne tiquerait. + Quels souvenirs gardez-vous de votre jeunesse àCopenhague ? Ma mère m’a envoyé dans une école très sympa oùilyavait beaucoup de liberté d’esprit etdecréativité. Il n’y avait pasvraimentdeproblèmes de harcèlementlà-bas. Je croisque le harcèlementexistesurtoutparce quel’environnement pousse les gosses àça. Je suis toujours en contact avec denombreux de mes camarades de classe,même si je vis dans un autre pays aujourd’hui. Je crois que ma mère m’a mise dans cette école parce qu’on l’avait expédiée dans une école catholique très stricte quand elle était gosse.Jelui en suis reconnaissante.Etpuis j’ai grandi près de l’océan dont jepouvais toujours entendre le bruit. C’est peut-êtreçaqui me manque le plus ici. PHOTO GETTY IMAGES Agnes Obel en concert : sa tournée européenne passe par la Suisse, le 5marsàZurich et le 6mars au Métropole de Lausanne. Vosparents ont-ils joué un rôle dans le fait que vous soyezdevenue musicienne ? Non. Je crois que mon père m’a aidée sans même en parler. A16ans, il m’a acheté une sono parceque je jouais dans un groupe derock, afin qu’on puisse donner des concerts même quand personne ne nous engageait. Mais mes parentsavaient toujours peur quejene puisse paspayer mon loyerdonccomme tous les parents ils souhaitaient que je fasse des études. J’ai joué dans des groupes depuis que j’étais gosse et travaillé en studio dès 17 ans mais je faisais ça pendantmes études. Je suis aussi passée par une école de musique pour me préparer au conservatoire et j’ai suivi des cours d’ingénieur duson mais j’ai fini par aller àl’université. Je crois que je l’ai fait justepourque mesparents ne se fassentpas trop de souci… Votre mari, Alex, signe vosclips. Quelle influence a-t-il sur vous ? Une influence immense parce qu’il m’a toujours poussée àtravailler seule. Ila été comme ça depuis qu’onacommencé àsortir ensemble à23ans. Je jouais dans des groupes et il me demandait : « Pourquoi ne bosses-tupas seule ? Tamusique sonne tellement mieux comme ça. » Au début, je manquais d’assurance et luidisais quej’avais besoin d’un producteur. Et il répondait : « Non, c’est suffisammentbon. Si tu fais ta musiqueavec quelqu’un d’autre, cette personne va direqu’elle en est responsable.Créeton propreson.Plustard, tu pourras bosser avec quelqu’un. » Je n’ai jamais été douée pour anticiper. Etpuis je me sens très privilégiée car j’ai une personne très visuelle àmes côtésqui interprète ce que je fais avec des images et desclips. ○ ÇA CONTINUE ONLINE Le clip d’« Island of Doom » etd’autres vidéos d’Agnes Obel sur notre site : e www.cooperation.ch/interview INTERVIEW AGNESOBEL Coopération N°9du25février 2020 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 1Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 2-3Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 4-5Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 6-7Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 8-9Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 10-11Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 12-13Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 14-15Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 16-17Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 18-19Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 20-21Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 22-23Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 24-25Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 26-27Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 28-29Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 30-31Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 32-33Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 34-35Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 36-37Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 38-39Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 40-41Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 42-43Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 44-45Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 46-47Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 48-49Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 50-51Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 52-53Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 54-55Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 56-57Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 58-59Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 60-61Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 62-63Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 64-65Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 66-67Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 68-69Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 70-71Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 72-73Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 74-75Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 76-77Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 78-79Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 80-81Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 82-83Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 84-85Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 86-87Coopération numéro 9 25 fév 2020 Page 88