Coopération n°53 28 déc 2020
Coopération n°53 28 déc 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de 28 déc 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : 2020 autrement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
INTERVIEW ORNELLADOMINI Boxe,glam et paillettes Championne d’Europe catégoriewelters, la boxeuse Ornella Domini parledeses différentes passions, de ses goûts inattendus, de sa famille originale et de ses vœux pour 2021. INTERVIEW LAURENCE DE COULON PHOTOS PATRICK GILLIÉRON LOPRENO La boxeuse Ornella Domini surprend et défie les clichés. La jeune femme impressionne surlering aussi bienque sur des talons. Petite voix douce et poings mauvais, elle travaille dans le domaine de la sécurité, aime lesarmes àfeu et les motos, mais aussiles robes de soirée,les pythons, et pas ensac àmain. Née en 1988, elle pratique avec son entraîneur Samir Hotic, responsable du Boxing Club Genevois, essaiera sûrement une nouvelle recette pour Nouvel-An et convoite le titre de championne du monde pour 2021. Quand vous avezdébutélaboxe, comment vosparents l’ont-ils pris ? J’étais assez discrète audébut, donc quand j’ai fait mon premier combat,mon père l’a appris dans le journal. Depuis, ma mèren’a jamais raté un seul de mes combats professionnels. Tous deux me soutiennent, et sont fiers de mon parcours. Pourquoi avez-vous été aussi discrète ? Quand je faisais du foot,mon pèreétait entraîneur,etilprenait pasmal de place au sein de l’équipe.Quand on est adolescent, on aenvie d’indépendance. Etje voulais un sport àmoi, que personne dans la famille n’avait pratiqué. Jene l’ai pasdit pour qu’onnes’immiscepas trop et quejepuisse m’épanouir et me réaliser seule là-dedans. D’où le choix du sportindividuel. Est-ce que les boxeurs sont des gens plus violents que les autres ? Non, au contraire, les boxeurs sontdes gens qui canalisent plus. Moi entout cas, plus je m’entraîne, plus jeprends les problèmes avec du recul. Je pense que les gens colériques et impulsifs ne pratiquent pasdesport de combat. Dans un reportage, je vous ai vue avec votre entraîneur parler dans sa langue maternelle. Vous le comprenez ? Quand je boxais en Suisse alémanique, ou en Suisse romande,parfois sur lering, pour que les adversaires ne nous comprennentpas, il parlait bosniaque. Il disait lieve, c’est gauche, etdesna, c’est droite. Je comprends quelques mots etexpressions, mais je ne parle pas la langue. Avez-vous des projets pour Nouvel-An ? Etreavecmon copain, ça c’est sûr. 22 Coopération N°53 du 28 décembre 2020 2t  : 4
Comment l’avez-vous rencontré ? On apas mal de points communs. Il est rugbyman, ils’entraîne dans l’équipe d’Hermance.Lerugby,c’est un sportde combat collectif, donc on se comprend au niveau de nos carrières, puisqu’il est sujet auxcoups, notamment. Il est aussi artiste, il fait de très beaux dessins. Et épicurien. Lui, avec le rugby, il aplusde chance,auniveaudupoids, il n’apas de restrictions ! J’aime bien qu’il vienne voir mes combats, et le voir jouer. Et Elle est championne de boxe, son copain est rugbyman, ils font tous deux de la peinture, elle asix pythons et un perroquet et elle pétille  : Ornella Domini, 32 ans. même fairecequ’on appelle les troisièmes mi-temps. Le rugby, c’est festif, et loyal. Il yaun esprit d’équipe. Cen’est pas qu’il n’y enapas en boxe,mais vu quec’est un sport individuel, c’est un autre esprit. Moij’ail’espritd’équipe avec mon entraîneurmanager,par exemple. Côté réalisation artistique, vous aveznotamment peint une série d’animaux colorés et fantaisistes. Avez-vous des animaux domestiques ? J’ai un perroquet qui parle beaucoup, et des reptiles. J’aimerais bien direchien et chat, mais je suis très allergique aux chats. Quel genre de reptiles avez-vous ? Six pythons qui font environ un mètre, un mètre vingt. J’aime les animaux qui sortent de l’ordinaire. Ils ne demandentpas beaucoup de soins, et mangentenviron toutesles troissemaines. Sont-ils affectueux ? Au contraire, mais ils ne sontpas considérés comme des animaux dangereux, le risque de morsureest faible.Les gens se demandentpourquoij’aices animaux de compagnie. Moij’adoreles observer. Et votre copain ? Il accepte ! Bon, il aime bien regarder quand je lesnourris avec des rats, parce quec’est assezspectaculaire. Pour moi, c’est comme avoir des poissons. On ne peut pas les manipuler, juste les observer. Faire une jolie décoration dans les terrariums quioffrentununivers apaisant, nature. Et pour votre déménagement récent,çaaposé un problème ? Je pense que les déménageurs ont l’habitude de voir des animaux pas courants. Par contre, c’est moi qui me charge de manipuler les serpents ! Un déménagement,etaprès ? Avezvous envie d’avoir des enfants ? Je pense que pour une femme, c’est un « Tadeuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » rêve assezcommun. Même si je fais dans le non-conventionnel d’habitude,une famille,c’est envisageable.Surtout depuis que j’airencontré mon conjoint actuel. C’est quelqu’un qui medonne envie de voir plus loin. Al’époque,entoute transparence,jen’y pensais pas. Quesouhaitez-vous aux gens pour la nouvelle année ? Je leur souhaited’êtreeux-mêmes et de vivrecequ’ils veulent, de ne paslaisser passer leurs rêves comme de simples pensées ou des moments apaisants, mais de tout faire pour les réaliser, parce qu’onnesaitjamaissur quoi ça peut déboucher.Parfoisonest étonné du résultat. C’est important de réaliser ses rêves, quels qu’ils soient:sportifs, intellectuels, personnels, familiaux. De s’autoriserses rêves. + Page 25 Coopération N°53 du 28 décembre 2020 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 1Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 2-3Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 4-5Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 6-7Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 8-9Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 10-11Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 12-13Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 14-15Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 16-17Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 18-19Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 20-21Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 22-23Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 24-25Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 26-27Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 28-29Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 30-31Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 32-33Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 34-35Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 36-37Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 38-39Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 40-41Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 42-43Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 44-45Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 46-47Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 48-49Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 50-51Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 52-53Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 54-55Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 56-57Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 58-59Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 60-61Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 62-63Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 64-65Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 66-67Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 68-69Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 70-71Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 72-73Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 74-75Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 76-77Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 78-79Coopération numéro 53 28 déc 2020 Page 80