Coopération n°51 17 déc 2019
Coopération n°51 17 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de 17 déc 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 112

  • Taille du fichier PDF : 30,5 Mo

  • Dans ce numéro : repas de fête réussir sa soirée de Noël.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
La ferme salmonicole àLostallo (GR) dispose d’un système fermé de recirculation de l’eau. Du saumon des Alpes Du saumon d’origine suisse ? Cen’est plus une anecdote dans les livres d’histoire mais bienune réalitédans le valMesolcina, au sud des Grisons. Seul producteurindigène,Swiss Lachs recourtàune techniquedepointe. Il est bienloinletemps où lessaumons peuplaient les rivières suisses et où il suffisait de tendreune épuisette pour les capturer.Certes, plusieurs initiativesont été lancées pour réintroduire l’espèce dans notre pays. Mais, en attendant, la pêche se rabat surd’autrespoissons. Pourtant,ilexistebel et bien un saumon « made in Switzerland ». En 2016, le BritanniqueJulianConnor (54 ans)etle Néerlandais Ronald Herculeijns (50ans) ont fondé la ferme salmonicole Swiss Lachs àLostallo, dans leval Mesolcina (GR). Pas moins de six générations de saumon atlantiqueysontélevées simultanément. Six fois paran, lesœufs sont importésd’Islande.Après l’éclosion, les saumoneauxgrandissentpendantdeux ans dans les bassinscirculaires de la piscicultureparcourus parunléger courant artificiel. Une fois qu’ils ont atteint le poidsde3,5 kg,ils sont « récoltés » –c’est- à-dire abattus. L’élevage respecte les étapes du cycle biologique dusaumon : jusqu’àl’âge de six mois, les alevins sont placés dans des bacs d’eau douce, puis ils évoluent en eau saumâtre –oùleur organisme s’adapte progressivement–et finissent leur croissance en eau salée. Le fluxcontinupournager garantit des poissons particulièrement « sportifs ». Pas d’antibiotiques Avant l’aventure Swiss Lachs, les deux fondateurs n’avaient aucune expérience de l’aquaculture. Ronald Herculeijns était dans le chocolat, le tabac et le champagne et Julian Connornégociant en acier. Mais en 2014, ce dernier découvre sa vocation en visionnantun reportage sur les fermes salmonicoles scandinaves utilisant des nasses. Ala vuedes poissons cruellementàl’étroit, infestés de parasites et traités auxantibiotiques néfastes pour l’environnement, l’Anglais aune idée:avecson ami Ronald Herculeijns, il allait exploiter un élevagedesaumons durable,sipossible en Suisse –leurpaysd’adoption. Avantdeconstruireleursitedeproduction, il leur fallait et un financement et un partenaire commercial solides. Ronald Herculeijns explique : « Trèstôt, nous avons pris contact avec Coop,car elle prône aussi les valeurs de proximité et de durabilité. » L’enthousiasme est réciproque. Matthias Hofer (41 ans), Category Manager Poisson et fruits de mer chezCoop,sesouvient : « J’ai d’emblée été convaincu par l’approche de Swiss Lachs. » « C’est grâce aupartenariat avec Coop que nous avons trouvé des investisseurs », affirme Ronald Herculeijns. Swiss Lachs effectue sa première livraison de saumon àCoop en septembre2018. 68 Coopération N°51 du 17 décembre 2019 PHOTOS HSASKIACEREGHETTI, ALAININTRAINA
Après un élevage sans stress, le saumon frais est transformé sur place. « La qualité supérieure des produits est le refletd’une réelle compétence professionnelle », loue Matthias Hofer.Cette qualité résulte de plusieurs facteurs. Les Préalpes offrentuncadre idéalpour l’exploitation, en raison de la quantité d’eau disponible, desaqualité etdesa faible teneur en calcaire. Le bien-être animal reste essentiel. Acet égard, le système de circulation fermé présente de nombreuxavantages : les poissons ne sontpas exposés auxparasites et ne sont jamais traités auxantibiotiques. Les paramètres tels que latempérature, l’acidité, la salinité ou la vitesse d’écoulement del’eau contribuent au bien-être des poissons. L’eau est filtrée, ACTE N°83 Bien-être des poissons d’élevage Les élevages de poissons sont en plein essor car ils offrent une véritable alternative àlapêche sauvage. Les avantages de l’aquaculture sont évidents : elle ménage les espèces sauvages menacées, implique des trajets plus courts et de meilleures conditions de production. Plus d’infos sur cet acte et sur tous nos autres engagements via ce code QR. www.des-paroles-aux-actes.ch/83 puis retraitée, l’eau douce puisée àla source ne représentant que3à5%. Une fois éliminés, les déchetsorganiques produisentdubiogazetdel’engrais. En l’absence de prédateurs, les saumons sont moins stressés. Tout cela aunimpact positif sur laqualité de la chair et, au final, surlasatisfaction de la clientèle.Au cours de la première année d’activité, Swiss Lachs aproduit 300 tonnes de saumon. Uneextension de l’exploitationest d’ores et déjà prévue. NKE Le saumon fumé desAlpes suissesest proposé dans la ligne Fine Food de Coop.Les filetssont disponiblesenpoissonnerie dans lesgrands supermarchésCoop. ACTUEL DESPAROLES AUXACTES Denrées sauvées grâce aux dons La question du gaspillagealimentaire nous remue : des denrées encore comestibles se retrouvent dans les déchets plutôt que dans l’assiette ! Il s’agit d’aliments en parfait état, mais quinepeuvent plus être vendus pour plusieurs raisons : dommages mineurs à l’emballage, surproductions, modification de l’étiquette ou encore courte durée de conservation, notamment. De la joie et de la place Des organisations telles que Table Suisse et Tablecouvretoi collectent ces denrées intactes pour les distribuer aux personnes ensituation de pauvreté dans notre pays. Pour ces dernières aussi, Noël peut ainsi rimer avec joie, sous la forme d’un panier plus varié etsouvent mieux garni. En outre, ces dons permettent de faire delaplace dans les étals. Coop travaille depuis 2005 déjà avec Table Suisse et Table couvre-toi.Grâce auxdonsde nourriture, seulement 0,2% des marchandises en magasin doivent être éliminées, principalementenraison de prescriptions légales. Au total, ce sont11millions d’assiettes de nourriture qui peuvent ainsi êtresauvées chaqueannée. Plus d’informations sur : www.des-paroles-aux-actes.ch Coopération N°51 du 17 décembre 2019 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 1Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 2-3Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 4-5Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 6-7Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 8-9Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 10-11Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 12-13Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 14-15Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 16-17Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 18-19Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 20-21Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 22-23Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 24-25Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 26-27Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 28-29Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 30-31Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 32-33Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 34-35Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 36-37Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 38-39Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 40-41Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 42-43Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 44-45Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 46-47Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 48-49Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 50-51Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 52-53Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 54-55Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 56-57Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 58-59Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 60-61Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 62-63Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 64-65Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 66-67Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 68-69Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 70-71Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 72-73Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 74-75Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 76-77Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 78-79Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 80-81Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 82-83Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 84-85Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 86-87Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 88-89Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 90-91Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 92-93Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 94-95Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 96-97Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 98-99Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 100-101Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 102-103Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 104-105Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 106-107Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 108-109Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 110-111Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 112