Coopération n°51 17 déc 2019
Coopération n°51 17 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de 17 déc 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 112

  • Taille du fichier PDF : 30,5 Mo

  • Dans ce numéro : repas de fête réussir sa soirée de Noël.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Une bonne intuition italo-suisse La famille Triacca œuvredans le vin depuis 1897entre la Suisse,laValteline et la Toscane. Elle est l’une des premières importatrices de chianti en bouteilles. TEXTE ELISA PEDRAZZINI La Valteline,enItalieduNord, est le jardin des habitants dePoschiavo, dans les Grisons voisins. On s’y partage lesterres depuis au moins cinq siècles. Giovanni Triacca est le descendant d’une famille suisse qui se consacre àlaviticultureenValteline depuis quatre générations. Alafin des années 1960, Gino Triacca, le pèredeGiovanni, aeuune intuition géniale : levin toscan connaîtrait un succès phénoménal. Al’époque, l’œnologietoscane n’était pasencore auréolée de la réputation qu’onlui connaît etlevin était principalement vendu envrac etenfiasque. Les Triacca ont été parmi les premiers àimporterduchianti en bouteilles de 75 cl en Suisse,chezCoop. Il ya50ans, Gino,son frèreRino et leur cousin Domenico ont acheté entre Sienne et Florence la ferme La Madonnina.Lapremièrefoisque Gino avisitélapropriété,ils’est écrié : « Où sont les vignes ? » Comme de nombreuxterrains dans le Chianti, la ferme qu’avaient choisieles natifs de Poschiavo, était occupée pardes bois où se déroulaient les parties de chasse.Ilfallutattendre1975pourfêterlapremièrevendange. Sur les 40 hectares de vignes qu’elle possède en Valteline, la famille Triacca ParallèlementàLaMadonnina*, la famille acquiert enValteline le magnifique monastère LaGatta, ainsi que les vignes adjacentes. Gino ne laisse paspasser l’occasion et parvient àdévelopper les deux caves parallèlement : la propriété toscane compte désormais plus de 300 hectares de bois et d’oliveraies et 100 hectares de surface plantée en vignes, contre 40enValteline. Giovanni et son frère Luca gèrent aujourd’hui l’activitévinicole familiale. L’aîné est responsable de la partie commerciale, lecadet de la production. « Nous sommes conscients de la responsabilitéque nous endossons vis-à-vis de nos prédécesseurs. Un long chemin aété accompli en plus de 120 ans », indiqueGiovanniTriacca. La relèveenquestion Au moment d’aborder le sujet de la succession, son expression devient plus sérieuse.Ses enfants et ceux de son frère Luca, même s’ils sont encore jeunes pour exprimer un choix, ne montrent aucun intérêt pour le mondevinicole.Lenatif des Grisons considère cela comme un changementsocial : « Nousavons grandi au 42 Coopération N°51 du 17 décembre 2019
cultiveprincipalement du nebbiolo. sein de la cave,nousavions l’impression de faire partie del’entreprise. Quand nous étions enfants, nous aidions àvendanger ou àmettre en bouteilles. On était payés2francs de l’heureetonétait contents. Le weekend, nous allions en famille dans le vignoble pour pique-niquer. Notre vieétait ramassée là. » Et d’observer que cerapport étroit avec lacampagne n’est plus d’actualité. Pour la nouvelle génération des Triacca, la cave familiale est un travail comme un autre. Dans l’espoir que leurs enfants finissent par se décider, Giovanni et Luca continuent àfaire la navette entrelaSuisse, la Valteline et la Toscane,ens’occupant personnellement des vignes, de la vinification et du commerce. « Pour moi, le momentleplusimportant de l’année est la mise en bouteilles. C’est là que seconcentre letravail de plusieurs saisons. J’espèretoujours que le consommateur l’apprécie autant que nous, qui sommes les premiers jugesdenotrevin », conclut Giovanni Triacca. ○ *LeChiantiClassico DOCGRiserva La Madonnina est en actioncettesemaine dansles grands points de vente Coop et surlesitedeMondovino : 9fr. 75 au lieu de 13 fr.95/75 cl PHOTOS ANDREA BASCI, DR Entreamis, avec despâtes Quand on dégustececru, il donne un peul’impression de boirelacuvéedu patron dans un restaurant italien. Sans connotation négative, justel’idée d’un vin simple et convivial, un vin quine nécessiteaucun long discours. C’est un chianti quiaséjourné douze mois en barrique.Ilprésente une robe rougeaux reflets grenat, un nezouvert et chaleureux, moyennementcorsé au palais, avec un brin d’aciditéqui le rend gouleyant.Onaimerale partager entreamis autourd’unplatdepâtes. Dans le monde du vin, il faut êtrecurieuxetexigeantsans toutefois oublierlaconvivialitédela table. En trinquantavecce nectar vermeil, on marque une amitiéet, pour un instant,onoublieles tracas de chacun. CHIANTI CLASSICO DOCG VILLA FRANCHI TRIACCA Prix : 8fr. 95/75 cl Origine : ItalieRégion : Toscane Cépages : sangiovese, canaiolo Disponible : dans les grands points de vente Coop Egalement disponible sur : www.mondovino.ch SAVEURS VINS MARIE LINDER SPÉCIALISTE EN VIN Coopération N°51 du 17 décembre 2019 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 1Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 2-3Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 4-5Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 6-7Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 8-9Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 10-11Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 12-13Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 14-15Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 16-17Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 18-19Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 20-21Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 22-23Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 24-25Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 26-27Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 28-29Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 30-31Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 32-33Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 34-35Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 36-37Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 38-39Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 40-41Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 42-43Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 44-45Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 46-47Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 48-49Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 50-51Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 52-53Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 54-55Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 56-57Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 58-59Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 60-61Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 62-63Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 64-65Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 66-67Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 68-69Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 70-71Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 72-73Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 74-75Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 76-77Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 78-79Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 80-81Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 82-83Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 84-85Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 86-87Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 88-89Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 90-91Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 92-93Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 94-95Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 96-97Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 98-99Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 100-101Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 102-103Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 104-105Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 106-107Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 108-109Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 110-111Coopération numéro 51 17 déc 2019 Page 112