Coopération n°50 13 déc 2016
Coopération n°50 13 déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de 13 déc 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 128

  • Taille du fichier PDF : 49,3 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux magasins Coop, un marché de fraîcheur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
- Notresélection pour lesfêtes. 30% 8.75 au lieu de 12.50 *Mont-sur-Rolle AOC Château Mont-sur-Rolle 2015, 75 cl (10 cl =1.17) 33% 5.95 au lieu de 8.95 *Moscato d’Asti DOCG Araldica 2015, 75cl (10cl =–.79) 30% 19.95 au lieu de 28.50 *Brunello di Montalcino DOCG ValdiSuga 2011, 75 cl (10 cl =2.66) Offres valablesjusqu’ausamedi24décembre 2016, dans la limitedes stocks disponibles. Sous réservedechangementdemillésime. Coop ne vend pasd’alcoolaux jeunes de moinsde18ans. *Envente dans lesgrandssupermarchésCoop 25% 11.95 au lieu de 15.95 *Valais AOCPetite Arvine Terrasses du Rhône Bibacchus 2015, 75cl (10cl =1.59) 22% 12.95 au lieu de 16.60 Valais AOCDôle des Monts Maison Gilliard 2015, 75 cl (10 cl =1.73) 30% 6.60 au lieu de 9.50 Primitivo del Salento IGT Vecchia Torre2013, 75 cl (10 cl =–.88) Naki MONDOVINO 22% 10.50 au lieu de 13.50 Neuchâtel AOCRosé Œil de Perdrix Caves de Coteaux 2015, 75 cl (10 cl =1.40) 26% 10.95 au lieu de 14.95 Château Laffitte-Laujac Médoc AOC2013, 75 cl (10 cl =1.46) 20% 23.95 au lieu de 29.95 *Shiraz Australia Bin 28 Kalimna Penfolds 2013, 75cl (10cl =3.19) Plus de vins pour les fêtes sur mondovino.ch/cavedenoel 31% 10.95 au lieu de 15.95 Valais AOCHumagne rouge Terrasses du Rhône Bibacchus 2015, 75cl (10cl =1.46) 30% 23.95 au lieu de 34.50 *Riberadel DueroDO Reserva Legaris 2011, 75 cl (10 cl =3.19) Pour moi et pour toi. 50/2016% LN'., lea
Texte Nadine Bauer/JOC ; photos Heiner H. Schmitt, DR LE POISSON AUX ŒUFS D’OR ♦ Caviar Rondes et brillantes, ces billes noires régalent les gastronomes. Évitez de les déguster avec une cuillère en métal argenté ou en inox  : celle-ci dénaturerait leur saveur. Dans la rogue La poche de la femelle esturgeon qui contient les précieux œufs composant le caviar s’appelle la rogue. « Faux » caviar Il en existe plusieurs  : le caviar rouge est élaboré avec des œufs de saumon, celui d’escargots avec des œufs d’escargots. Les véganes dégustent du caviar à base d’algues ou de tapioca. Et chacun connaît le caviar d’aubergines ! L’expert CexPe-rt Gregory Schaad-Jackson Cuisinier d’« al dente » En Suisse Eh oui, on y trouve du caviar, grâce à la Maison tropicale de Frutigen (BE), au cœur des Alpes. Quelque 80000 esturgeons sibériens y sont élevés. À tartiner délicatement Oh là là, le nec plus ultra du luxe comestible ! Le prix du caviar peut dépasser les 10000 euros le kilo. Ce coût très élevé s’explique par la rareté de ce poisson à l’état sauvage et par la méthode délicate qui consiste à extraire ses œufs. Il existe 27 espèces différentes d’esturgeons. Près de 90% de la production du caviar provient de nos jours de poissons d’élevage. La surexploitation des esturgeons sauvages en mers Noire et Caspienne – historiquement la plus grande source de caviar de qualité, destinée à l’aristocratie russe et iranienne – a gravement menacé l’esturgeon d’extinction. Ceci a eu pour conséquence une réglementation du commerce de toute espèce d’esturgeon sauvage par une convention internationale. Les fabricants de caviar d’esturgeons d’élevage ont augmenté. Goûts& Saveurs L’élaboration Une fois extraits et nettoyés, les œufs sont salés. Viendra ensuite le temps de la maturation. Comme les grands vins, le caviar se bonifie avec l’âge. Les trois espèces d’esturgeons les plus renommées et les plus chères sont le béluga, qui produit de gros œufs, l’osciètre et le sévruga. Elles ont aussi été introduites dans des milieux d’élevage et sont excellentes et… plus écologiques. Pour déguster le caviar, il vous suffit de le tartiner délicatement sur un toast ou des blinis et, si vous le souhaitez, de l’accompagner d’une petite touche de crème acidulée. Je préfère le consommer ainsi plutôt que de cuisiner avec. Coopération N°50 du 13 décembre 2016 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 1Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 2-3Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 4-5Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 6-7Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 8-9Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 10-11Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 12-13Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 14-15Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 16-17Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 18-19Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 20-21Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 22-23Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 24-25Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 26-27Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 28-29Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 30-31Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 32-33Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 34-35Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 36-37Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 38-39Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 40-41Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 42-43Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 44-45Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 46-47Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 48-49Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 50-51Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 52-53Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 54-55Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 56-57Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 58-59Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 60-61Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 62-63Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 64-65Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 66-67Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 68-69Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 70-71Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 72-73Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 74-75Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 76-77Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 78-79Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 80-81Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 82-83Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 84-85Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 86-87Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 88-89Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 90-91Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 92-93Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 94-95Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 96-97Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 98-99Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 100-101Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 102-103Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 104-105Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 106-107Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 108-109Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 110-111Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 112-113Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 114-115Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 116-117Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 118-119Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 120-121Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 122-123Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 124-125Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 126-127Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 128