Coopération n°50 13 déc 2016
Coopération n°50 13 déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de 13 déc 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 128

  • Taille du fichier PDF : 49,3 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux magasins Coop, un marché de fraîcheur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Les marques en action chez Coop. LesmarquesenactionchezCoop. Du mardi 13 décembre au samedi 17 décembre 2016, dans la limite des stocks disponibles Du mardi 13 décembre au samedi 17 décembre 2016,dans la limite des stocks disponibles.1T JOYEUSES FÊTES ! 20% surtoutl’assortiment Whiskas, Pedigree et Cesar àpartir de 2 au choix
Pas de lapin sous le sapin ♦ Cadeaux Certains sont tentés d’offrir un animal à Noël. Sans pourtant mesurer toutes les conséquences d’un tel choix. Offrir à ses enfants la peluche vivante tant réclamée peut devenir un geste presque anodin, mais peut également transformer la magie de Noël en cauchemar. Il est donc essentiel de se poser quelques questions avant l’accueil d’un chien dans la famille. Un engagement Qui va le sortir, puis ramasser les crottes ? Qui va, pendant une quinzaine d’années, le nourrir, le brosser et le soigner ? En effet, il faut être conscient qu’un enfant ne pourra pas assumer toutes les contraintes liées à la présence de l’animal, même s’il s’agit de « son » chien. Avant de craquer, les parents doivent être certains de vouloir eux aussi s’investir pour ce futur Lorsque l’on offre un animal à son enfant, il faut être prêt à s’en occuper soi-même. membre de la famille. Et la situation est quasi semblable lorsqu’il s’agit de faire don d’un animal à une personne âgée. A-t-elle suffisamment d’énergie et de moyens pour assumer ce nouveau compagnon ? Puis qu’adviendra-t-il de ce dernier quand arrivera le temps de la maison de retraite ? Tsunami de NAC à la SPA Et que dire d’un animal plus petit ? Excepté les sorties et promenades, les chats et les NAC (nouveaux animaux de compagnie) exigent autant de soins que les chiens. Alors, mieux vaut y renoncer que de les abandonner plus tard. Une situation que connaît bien Nathalie Genilloud, présidente de la Société fribourgeoise pour la protection des animaux  : « On est maintenant de plus en plus submergés par les lapins nains, cochons d’Inde, hamsters, chinchillas, rats et autres souris. Les gens se rabattent sur le lapin nain ou le cochon d’Inde qu’ils pensent pouvoir mettre dans une petite cage dans un coin. Ça ne doit pas faire de bruit, pas sentir mauvais, pas être compliqué. C’est souvent l’animal du dernier recours pour satisfaire la demande d’un enfant. Puis bien souvent, au bout de quelques semaines, on réalise que c’était une mauvaise idée. Sachant que nous les prenons en charge à la SPA, les gens viennent les abandonner avec une conscience soulagée. Les NAC sont un peu les nouvelles victimes. » Aujourd’hui, les abandons de chats et de chiens sont heureusement plus rares. Concernant ces derniers, Nathalie Genilloud dresse un parallèle avec les cours obligatoires  : « En 2008, l’introduction de la loi a été un frein important. Chez nous, en dix ans, le nombre des chiens abandonnés a diminué de plus de la moitié. C’est énorme. » ANNE-MARIE CUTTAT Photos Alamy, DR ANIMAUX L’experte CexPe-rte Line Gentsch-Baumberger Médecin vétérinaire à Neuchâtel « Mon chat a une cystite ? » Votre chat va très souvent dans sa litière ? Il fait pipi à des endroits inhabituels ? Sang dans ses urines ? Des symptômes typiques d’une inflammation de la vessie, autrement dit, d’une cystite. S’il souffre souvent de problèmes urinaires, il faut en trouver l’origine. Des cristaux ou des calculs sont souvent détectés lors de récidives. Un changement d’alimentation permet de les éliminer. Les félins peuvent développer des cystites lors de situations stressantes  : changement d’habitudes, visite chez le vétérinaire, nouveau compagnon… Des compléments alimentaires à base d’une protéine du lait maternel ont un effet apaisant. On en trouve sous forme de capsules ou dans certaines croquettes. Les phéromones comme le « Feliway » peuvent aussi diminuer le stress lié au territoire. Chez certains chats très angoissés et en dernier recours, l’usage d’antidépresseurs amène une réelle amélioration. Une question à poser concernant votre animal ? ⊲ cooperation.ch/animaux Coopération N°50 du 13 décembre 2016 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 1Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 2-3Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 4-5Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 6-7Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 8-9Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 10-11Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 12-13Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 14-15Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 16-17Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 18-19Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 20-21Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 22-23Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 24-25Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 26-27Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 28-29Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 30-31Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 32-33Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 34-35Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 36-37Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 38-39Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 40-41Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 42-43Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 44-45Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 46-47Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 48-49Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 50-51Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 52-53Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 54-55Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 56-57Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 58-59Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 60-61Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 62-63Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 64-65Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 66-67Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 68-69Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 70-71Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 72-73Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 74-75Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 76-77Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 78-79Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 80-81Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 82-83Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 84-85Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 86-87Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 88-89Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 90-91Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 92-93Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 94-95Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 96-97Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 98-99Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 100-101Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 102-103Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 104-105Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 106-107Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 108-109Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 110-111Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 112-113Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 114-115Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 116-117Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 118-119Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 120-121Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 122-123Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 124-125Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 126-127Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 128