Coopération n°50 13 déc 2016
Coopération n°50 13 déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de 13 déc 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 128

  • Taille du fichier PDF : 49,3 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux magasins Coop, un marché de fraîcheur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Notre volonté écologique a aussi compté Sissigno Murgia, directeur Coop Suisse romande N 1.- -qq.- -*Pb- -dm.- -4+4,-.4.11-11.4- -461F- -4141- -1+1- Am> -4ifla- -4- -44.- 99 Pair 1.144,1kr* FM 1 5.erti preeria eludairpoirkniulmte, Jitlid 1,4 Free d F4 11.111lll Les clients continuent d’acheter d’autres produits frais au rayon libre-service. Ici, c’est l’encadrement en bois des rayons frais qui surprend, ainsi que les portes des vitrines réfrigérées pour la viande et la charcuterie. « C’est le reflet d’une volonté écologique. Afin d’économiser l’énergie, nous misons sur des réfrigérateurs fermés pour la charcuterie et la viande, nous explique Sissigno Murgia (56 ans), directeur Coop Suisse romande. Ces nouvelles installations permettent d’économiser environ 15% d’énergie. » En tant que chef de projet, Sissigno Murgia a joué un rôle essentiel dans le nouveau concept de magasin Coop. Outre les changements d’ordre visuel pour les clients, toute une palette de nouveautés qui ne sautent pas aux yeux ont été mises en place, rendant inconsciemment l’acte d’achat plus agréable. « Une nouveauté importante concerne les frigos, souligne le chef de projet. Ils ne mesurent plus 2,20 mètres mais environ 2 mètres. La marchandise rangée dans la partie supérieure est ainsi à une hauteur de 1,75 mètres. » Cela peut 16 Coopération N°50 du 13 décembre 2016 être d’un grand secours pour de nombreux clients. Les besoins des familles ont été pris en compte lors de la configuration du lieu  : les personnes circulant avec des poussettes ou en fauteuil roulant apprécieront certainement le fait que la caisse 1 de chaque magasin offre un passage élargi et que le tapis roulant pour les marchandises soit plus bas. On y trouve aussi une balance pour les articles qui n’ont pas été pesés afin que la caissière ne soit pas chaque fois obligée de se rendre au rayon fruits et légumes. « Nous avons glané des idées chez de nombreux commerçants de détail à l’étranger et en avons tiré le meilleur parti pour nos magasins », détaille Sissigno Murgia. Un public test séduit Le directeur de la région romande est d’ailleurs convaincu que toutes ces nouveautés ne manqueront pas de rencontrer un franc succès auprès de la clientèle. Ce n’est pas de l’optimisme béat  : ces changements ont été testés. L’été dernier, un magasin pilote doté du nouveau visuel a été construit à
Photos Heiner H. Schmitt REPOS  : UN PETIT BANC POUR SE RELAXER Dans la nouvelle boucherie, Erdzan Hasipi, le chef boucher, se réjouit de cette nouvelle proximité avec les clients. Également repensé, le rayon des vins séduit par son nouvel agencement. Berne-Schönbühl et soumis à l’évaluation des clients. Le bilan en quelques mots  : « 82% de la clientèle préfèrent le nouveau magasin », annonce notre interlocuteur, non sans fierté. Dès l’année prochaine, près de quarante magasins seront transformés selon le nouveau concept. Nouvelles possibilités d’achats Ce résultat n’est pas une surprise pour Ganimete Osmani, la gérante de Zumikon. « Il y a beaucoup de nouveautés qui vont dans le sens d’un meilleur service à la clientèle. » Ainsi, parmi les nouvelles filiales, nombreuses sont celles qui feront office de points de retrait. « Les clients peuvent sélectionner les produits sur leur ordinateur et venir chercher leur commande dans la filiale de leur choix », explique-t-elle. Les clients utilisent également volontiers les caisses libre-service. Le poste de travail à la caisse est plus grand et conçu de telle façon que le collaborateur puisse se tenir debout. « Bon nombre de nos collaborateurs apprécient ce changement. » ZOOM En créant un banc, Coop répond à un souhait régulièrement exprimé par ses clients. Bien évidemment, un banc est installé dans le magasin de Zumikon récemment transformé, mais d’autres filiales en seront également équipées. D’ici à fin 2017, 200 bancs seront mis en place dans différents magasins. Les clientes et les clients pourront ainsi s’accorder une petite pause bien agréable. Les bancs en bois sont fabriqués dans différents ateliers protégés régionaux. Ils sont composés de chêne provenant de forêts suisses certifiées FSC. Ils arborent le logo « N°153 » rappelant la campagne de Coop « Des paroles aux actes ». Avec ces bancs en bois, Coop réalise une double bonne action  : pour tous ceux qui ne souhaitent pas faire leurs courses en courant, et pour les personnes en situation de handicap qui exécutent ainsi un travail utile. Coopération N°50 du 13 décembre 2016 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 1Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 2-3Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 4-5Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 6-7Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 8-9Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 10-11Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 12-13Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 14-15Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 16-17Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 18-19Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 20-21Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 22-23Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 24-25Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 26-27Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 28-29Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 30-31Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 32-33Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 34-35Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 36-37Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 38-39Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 40-41Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 42-43Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 44-45Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 46-47Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 48-49Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 50-51Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 52-53Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 54-55Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 56-57Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 58-59Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 60-61Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 62-63Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 64-65Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 66-67Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 68-69Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 70-71Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 72-73Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 74-75Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 76-77Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 78-79Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 80-81Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 82-83Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 84-85Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 86-87Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 88-89Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 90-91Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 92-93Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 94-95Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 96-97Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 98-99Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 100-101Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 102-103Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 104-105Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 106-107Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 108-109Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 110-111Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 112-113Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 114-115Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 116-117Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 118-119Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 120-121Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 122-123Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 124-125Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 126-127Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 128