Coopération n°50 13 déc 2016
Coopération n°50 13 déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de 13 déc 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 128

  • Taille du fichier PDF : 49,3 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux magasins Coop, un marché de fraîcheur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
r- el. Plaisir des yeux et fraîcheur de l’offre à la « cabane du fromage » et au rayon boulangerie, qui se distingue par son mur de briques. 14 Coopération N°50 du 13 décembre 2016 regard. La lumière chaude au rayon boulangerie et le sol en granit, pour lequel on a d’ailleurs utilisé du granit tessinois (lire en page 8), donnent l’impression d’être dans un fournil. C’est un peu vrai car du pain frais cuit sur place est proposé toute la journée. Ainsi, une agréable odeur se répand dans l’ensemble du rayon. Et lorsqu’on sent l’odeur du pain croustillant, on pense immanquablementau fromage. De fait, quelques pas nous mènent à la « cabane du fromage » avec son large assortiment de spécialités fromagères. « Les portions fraîchement découpées sont emballées et ensuite disposées dans les rayons de libre-service, commente Ganimete. Mais nous sommes également à même de répondre aux exigences particulières de nos clients. » Une boucherie comme au village Comme tous les grands supermarchés Coop, celui de Zumikon dispose d’un rayon boucherie avec service traditionnel. Celui-ci a été entièrement réagencé avec un carrelage mural clair, des illustrations bouchères décoratives ainsi qu’un nouveau tableau électronique permettant d’afficher les promotions en cours. Un rayon entièrement repensé de manière fermée et conçu afin que chacun puisse avoir un meilleur aperçu de
Photos Heiner H. Schmitt l’offre. Erdzan Hasipi, le chef boucher de 39 ans, est conquis par ce nouvel environnement. « Le fait qu’il soit fermé nous permet d’avoir un refroidissement optimal et de présenter la totalité de nos produits sans emballage. Notre clientèle peut ainsi se rendre compte de la fraîcheur des morceaux proposés. » « Le client est au centre » Joos Sutter, président de la Direction générale de Coop. COOP  : APERÇU DE QUELQUES-UNES DES PRINCIPALES NOUVEAUTÉS ○ Ambiance de marché avec beaucoup de bois et des murs de briques, un éclairage chaleureux ○ Le rayon fromagerie s’est transformé en « cabane du fromage » ○ Le rayon boucherie avec service traditionnel se distingue par son carrelage mural clair ○ Les réfrigérateurs ne font plus que 2 mètres de haut (au lieu de 2,20 mètres) ○ Viande/charcuterie  : frigos fermés pour un refroidissement plus efficace ○ Étiquettes électroniques ○ Zone spécifique pour le retrait des marchandises commandées en ligne ○ Caisses  : caisses libre-service, caisse 1 pour les personnes à mobilité réduite ○ Éclairage composé uniquement de LED ○ Orientation  : pas de publicité suspendue, secteur des caisses ouvert pour une meilleure vue d’ensemble Pourquoi ces innovations ? Nos points de vente ont quelques années. Le style des magasins et les besoins des consommateurs ont évolué. Nous en tenons compte en revenant à notre objectif premier qui est de nous concentrer sur les intérêts du client. L’acte d’achat comporte une dimension émotionnelle. Cela doit s’apparenter à un plaisir, une expérience. Coop a de beaux points de vente. Nous leur apportons un cachet supplémentaire en soignant chaque détail tout en incorporant les dernières technologies. Quels avantages pour le client ? La « nouvelle Coop » est unique en son genre  : un magasin à la pointe de l’innovation dans lequel le client ressent la fraîcheur et prend plaisir à faire ses courses dans une ambiance de marché. Le service et le conseil sont au cœur de nos préoccupations. Nous les préservons et les améliorons. Nous avons créé de nouveaux espaces. Les locaux sont aussi plus ouverts et plus clairs. Le rayon boucherie fait penser à la boutique d’un boucher de village et la « cabane du fromage » rappelle la fromagerie d’autrefois. Le pain frais cuit au four exhale une odeur alléchante, tandis que les rayons consacrés à la bière et au vin invitent à la dégustation. Quelle est la plus grande réussite selon vous ? C’est d’avoir réussi tous ensemble en l’espace de 12 mois à concevoir et créer un nouveau supermarché où tout est flambant neuf  : des meubles et ZOOM appareils en passant par l’étiquetage et jusqu’aux caisses. Je suis extrêmement fier de toute l’équipe ! Un autre point fort, c’est le nouveau rayon boucherie. Il est vraiment surprenant, c’est comme un retour à la boucherie artisanale. Et pour la multiplication du concept ? La transformation de nos points de vente est un long processus. En 2017, 40 nouveaux magasins vont être transformés en s’appuyant sur ce nouveau concept. À la fin de l’automne 2017, avec le Seewen-Markt (SZ), nous prévoyons d’ouvrir le premier centre commercial agencé selon le nouveau concept. Ce sera le site idéal avec différents univers et un agrandissement sensible de lagamme des produits frais. Acheter en ligne et récupérer la marchandise au magasin. Un phénomène en expansion ? La combinaison entre achats en ligne et achats en magasin correspond à un réel besoin des consommateurs. Des conseils professionnels et un service de qualité sont des facteurs déterminants de réussite. Coop connaît dans ce secteur une croissance importante et propose ce genre de prestations, notamment avec Coop@home. Désormais, chaque magasin Coop transformé selon le nouveau concept se verra doté d’un point de retrait pour diverses boutiques en ligne du groupe Coop. Avec plus de 856 supermarchés, Coop dispose dans ce domaine du plus grand potentiel de Suisse. TCO Coopération N°50 du 13 décembre 2016 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 1Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 2-3Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 4-5Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 6-7Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 8-9Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 10-11Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 12-13Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 14-15Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 16-17Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 18-19Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 20-21Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 22-23Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 24-25Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 26-27Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 28-29Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 30-31Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 32-33Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 34-35Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 36-37Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 38-39Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 40-41Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 42-43Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 44-45Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 46-47Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 48-49Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 50-51Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 52-53Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 54-55Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 56-57Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 58-59Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 60-61Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 62-63Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 64-65Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 66-67Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 68-69Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 70-71Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 72-73Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 74-75Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 76-77Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 78-79Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 80-81Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 82-83Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 84-85Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 86-87Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 88-89Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 90-91Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 92-93Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 94-95Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 96-97Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 98-99Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 100-101Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 102-103Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 104-105Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 106-107Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 108-109Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 110-111Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 112-113Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 114-115Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 116-117Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 118-119Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 120-121Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 122-123Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 124-125Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 126-127Coopération numéro 50 13 déc 2016 Page 128