Coopération n°49 6 déc 2016
Coopération n°49 6 déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de 6 déc 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 144

  • Taille du fichier PDF : 50,4 Mo

  • Dans ce numéro : ces Suisses pendulaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
Hormis les cacahuètes, tous les ingrédients sont insérés manuellement. Impressum  : Coop, région Suisse romande, CP 518, ch. du Chêne 5, 1020 Renens 1 ; 021 633 41 11 ; info-sr@coop.ch ; Rédaction  : Cécile Cauderay (resp.) 66 Coopération N°49 du 6 décembre 2016 11/12/13/14/15
11/12/13/14/15 Photo Nicolas de neveLes fameux sachets de Saint- Nicolas. Ceux qu’on attend avec une impatience d’enfant, histoire de plonger les doigts dedans et en retirer quelques gourmandises. En Suisse romande, un fabricant est spécialisé dans cette confection qui donne le coup d’envoi des fêtes de fin d’année  : Choco-Diffusion SA, au Locle (NE). Une confection manuelle « Nous les proposons en différents formats conditionnés en sachets transparents, de jute et en feutrine rouge », RÉGION Présents FRAÎCHEUR OPTIMALE À LA SAINT-NICOLAS ♦ Le Locle Les sachets de Saint-Nicolas donnent le coup d’envoi des festivités de décembre. Pour le grand plaisir des gourmands. SOPHIE DÜRRENMATT Les habitués des petits sacs de Saint-Nicolas en jute ou en feutrine rouge le savent  : ils comportent un sachet intérieur en cellophane. La raison ? « C’est un élément essentiel pour garantir la fraîcheur, l’hygiène et la qualité des produits, notamment des cacahuètes qui sont très sensibles. » explique Nicolas Bihler, patron des lieux. Or, peu de gens le savent, mais une grande partie de la confection de ces emballages est réalisée manuellement. « Seules les cacahuètes sont pesées et versées automatiquement. Tout ce qui vient ensuite est effectué à la main. De fait, la face du sachet comporte le biscôme, le dos les tablettes, les côtés les petits ingrédients et le milieu les cacahuètes. Tout est précieusement rangé ; cette qualité reflète l’état d’esprit de notre savoir-faire. » Le goût de l’enfance Côté matières premières, là non plus, rien n’est laissé au hasard. « Les cacahuètes sont l’ingrédient principal ; nous en utilisons 100 tonnes par année et les recevons chaque semaine par camion. Elles viennent d’Égypte et sont torréfiées en Suisse. Un contrôle qualité et gustatif est systématiquement effectué », détaille Nicolas Bihler. Quant aux biscuits et petits chocolats, les marques à forte notoriété sont prisées  : « Elles traversent les générations et cela émeut toujours un adulte de se faire plaisir avec les gourmandises sucrées de son enfance. » Coopération N°49 du 6 décembre 2016 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 1Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 2-3Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 4-5Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 6-7Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 8-9Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 10-11Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 12-13Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 14-15Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 16-17Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 18-19Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 20-21Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 22-23Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 24-25Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 26-27Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 28-29Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 30-31Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 32-33Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 34-35Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 36-37Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 38-39Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 40-41Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 42-43Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 44-45Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 46-47Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 48-49Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 50-51Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 52-53Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 54-55Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 56-57Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 58-59Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 60-61Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 62-63Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 64-65Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 66-67Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 68-69Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 70-71Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 72-73Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 74-75Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 76-77Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 78-79Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 80-81Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 82-83Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 84-85Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 86-87Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 88-89Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 90-91Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 92-93Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 94-95Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 96-97Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 98-99Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 100-101Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 102-103Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 104-105Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 106-107Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 108-109Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 110-111Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 112-113Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 114-115Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 116-117Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 118-119Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 120-121Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 122-123Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 124-125Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 126-127Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 128-129Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 130-131Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 132-133Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 134-135Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 136-137Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 138-139Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 140-141Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 142-143Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 144