Coopération n°49 6 déc 2016
Coopération n°49 6 déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de 6 déc 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 144

  • Taille du fichier PDF : 50,4 Mo

  • Dans ce numéro : ces Suisses pendulaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 110 - 111  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
110 111
LES GENS La vie côté Cali ♦ Interview Comme dans son nouvel album, Cali se montre tour à tour nostalgique de son enfance, amoureux, citoyen engagé. Un artiste inspiré qui mouille le maillot. VÉRONIQUE CHÂTEL, PARIS Ça saute aux yeux qu’il ne les fait pas ses 48 ans et sa notoriété de chanteur à succès. Cheveux dans la nuque, silhouette longiligne, il descend l’escalier de sa maison de disques, Sony Music à Paris, en croquant dans un sandwich sous cellophane et en tendant la main à ceux qu’il croise. Son avion pour Perpignan, où il vit, est dans deux heures, mais Cali n’a pas envie d’escamoter l’interview. « Si je le rate, je prendrai le suivant. » Sous sa frange brune, son regard surprend par sa couleur bleu clair. Bleu tendre quand il parle de son père, de son grand-père ou de ses trois enfants. Et bleu foncé lorsqu’il évoque les sujets qui le fâchent, à commencer par l’injustice sociale. En promotion de son septième album, Les choses défendues, il espère qu’à 75 ans, il sera aussi libre et inventif que Jacques Higelin. Bien parti pour ! 110 Coopération N°49 du 6 décembre 2016 C’est quoi les choses défendues pour vous ? Ce sont les actes qui montrent qu’on est du côté de la vie et pas toujours du côté du raisonnable. Pour l’avoir expérimenté, je sais qu’on apprend beaucoup en sautant pardessus les barrières. À 16 ans, j’étais majeur car mon père m’avait émancipé comme on disait alors, j’ai fait une fugue. Je suis parti en Irlande pour retrouver une chérie. Toutes les polices m’ont cherché partout pendant deux mois, cela a été terrible pour mon père. Mais cet épisode, qui m’a fait dormir dans des cabines téléphoniques, éprouver pour la 66 Je continue à trouver beau l’amour qui fait tout lâcher 99 « CERTAINS ACTES MÉRITENT DES RISQUES » première fois la liberté, m’a énormément apporté. J’ai eu l’impression de comprendre ce qu’était la vie. Alors, en tant que père d’un garçon de 19 ans, j’ai envie de lui dire, « vas-y », « ose un peu plus ». Sans bien sûr l’inciter à se mettre en danger. L’amour mérite-t-il qu’on prenne des risques ? Oui, bien sûr. Et pas seulement l’amour passion, d’ailleurs. Aussi l’amour fraternel pour les autres humains. Je connais un jeune homme, bénévole au sein d’une association de requérants d’asile ; il a permis à une fillette africaine de retrouver sa mère et son frère en lui faisant franchir une frontière clandestinement. Je trouve que cet acte, illicite, méritait les risques pris. Êtes-vous toujours prêt à prendre tous les risques ? Je continue à trouver beau l’amour qui fait tout lâcher. C’est l’expérience de la liberté absolue. Je ne condamnerai jamais quelqu’un qui quitte tout pour cet amour terroriste là. Me concernant, j’ai l’impression d’avoir trouvé la femme qui équilibre ma vie. C’est ce que je raconte d’ailleurs dans la chanson « La femme qui t’aime » où je me mets en garde contre une sortie de route qui serait destructrice. On est tous tentés de vérifier encore et encore s’il n’y aurait pas sur terre quelqu’un qui nous aimerait encore plus. Le risque est de passer à côté d’un bel amour et de l’abîmer. Photo Keystone
Comment avait réagi votre père à votre retour au bercail après votre fugue ? Il m’a accueilli d’une manière magnifique. Je savais par ma grande sœur qu’il avait beaucoup souffert de ma disparition. Mais il m’a regardé et ouvert les bras. Mon père est un exemple pour moi. Et si je pouvais lui arriver à la cheville en ce qui concerne l’éducation de mes enfants, je serais content. Il ressemblait à Lino Ventura, un bourru taiseux. Un jour, il m’a dit cette phrase qui m’a accompagné toute ma vie  : « J’ai confiance en toi. » Je me suis attaché à ne pas trahir sa confiance. Dans « Annie Girardot », vous chantez cette scène très touchante où après la mort de votre mère, vous formez avec votre père, vos frères et sœurs un « fagot de chagrin ». J’avais 6 ans quand j’ai perdu ma mère. J’ai très peu de souvenirs. Je me souviens d’elle m’embrassant et me disant au Le chanteur Cali (né en 1968) lors d’un de ses concerts en Suisse, ici au Paléo Festival. Il sera à Lausanne le 17 décembre et au Locle le 12 janvier. revoir. Je me souviens d’une porte fermée et aussi de mon oncle devant qui chuchotait « Mireille est décédée ». Je ne savais pas alors ce que voulait dire « décédé ». Les volets de la maison ont été fermés et moi interdit d’enterrement. Deux jours après, mon père qui n’arrivait pas à pleurer, Coopération N°49 du 6 décembre 2016 111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 1Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 2-3Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 4-5Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 6-7Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 8-9Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 10-11Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 12-13Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 14-15Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 16-17Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 18-19Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 20-21Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 22-23Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 24-25Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 26-27Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 28-29Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 30-31Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 32-33Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 34-35Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 36-37Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 38-39Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 40-41Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 42-43Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 44-45Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 46-47Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 48-49Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 50-51Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 52-53Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 54-55Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 56-57Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 58-59Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 60-61Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 62-63Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 64-65Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 66-67Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 68-69Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 70-71Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 72-73Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 74-75Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 76-77Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 78-79Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 80-81Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 82-83Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 84-85Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 86-87Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 88-89Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 90-91Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 92-93Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 94-95Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 96-97Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 98-99Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 100-101Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 102-103Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 104-105Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 106-107Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 108-109Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 110-111Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 112-113Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 114-115Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 116-117Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 118-119Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 120-121Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 122-123Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 124-125Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 126-127Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 128-129Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 130-131Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 132-133Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 134-135Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 136-137Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 138-139Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 140-141Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 142-143Coopération numéro 49 6 déc 2016 Page 144