Coopération n°49 1er déc 2015
Coopération n°49 1er déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de 1er déc 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 136

  • Taille du fichier PDF : 47,2 Mo

  • Dans ce numéro : à faire chez soi en peu de temps, les biscuits minute...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Pas si petit, PRENEZ-VOUS RÉGULIÈREMENT UN PETIT-DÉJEUNER ? OUI 64% dont  : Suisse romande 72% Suisse alémanique 55% NON 36% dont  : Suisse romande 28% Suisse alémanique 45% Goûts& Saveurs LE PETIT-DÉJEUNER D’UN SUMOTORI Source  : enquête du groupe Hero, février 2015 ; infographie Coopération 46 Coopération N°49 du 1er décembre 2015 ♦ Déjeuner Le matin, les Suisses préfèrent du pain avec de la confiture. Dans d’autres parties du monde, on apprécie un repas plus copieux. NICOLE HÄTTENSCHWILER Au Japon, les sumotoris – sumos pour les intimes – retardent le moment du petit-déjeuner. Ils sont convaincus que grâce à cette méthode, leur corps stocke la graisse plus rapidement. Vers midi, ils mangent donc deux fois plus. Leur repas, nommé chanko-nabe, est une soupe composée de nouilles, de viande, de légumes (radis, carottes et oignons de printemps), de champignons et de tofu, qu’ils accompagnent généralement de bière ou de saké. Un birchermüesli au coucher Sous nos latitudes, les habitudes concernant le déjeuner sont assez traditionnelles. On a tendance à privilégier toute sa vie les aliments qu’on aimait dans l’enfance. Ce n’est donc pas une surprise si le petit-déjeuner préféré des Helvètes se compose de tartines. C’est du moins ce qu’a révélé une enquête du groupe agroalimentaire Hero. Sur la deuxième place du podium, on retrouve le birchermüesli ; au cours des cent ans qui ont suivi son invention, sa renommée est devenue mondiale. Dans les années 1940 et 1950, les ménagères le servaient en guise de souper. C’est plus tard qu’on s’est mis à le manger le matin. L’association entre les céréales et le lait est devenue, notamment grâce aux cornflakes des frères Kellogg, une autre façon appréciée de commencer sa journée dans les pays industrialisés occidentaux. À Londres, il existe même un café qui sert exclusivement des céréales et du lait toute la journée. Le Cereal Killer Café propose plus de 120 sortes de céréales allant des rice crispies au goût marshmallow aux cornflakes classiques, avec 30 sortes de lait et 20 nappages différents.lll JAPON Soupe miso ou « chanko-nabe » Au Japon, la soupe miso est traditionnellement servie le matin. Le bouillon est préparé avec de la pâte de soja fermentée, agrémentée de dés de tofu, d’algues et parfois aussi de champignons. La plupart des sumotoris regroupent le petit-déjeuner et le repas de midi sous la forme d’une potée consistante du nom de « chankonabe », composée de nouilles, de viande, de légumes, de champignons et de tofu et dégustée généralement avec de la bière ou du saké. Photo Chris Steele-Perkins/Magnum
:Il vt.'Une potée consistante ! Le « chanko-nabe » est le petit-déjeuner traditionnel des sumotoris. Coopération N°49 du 1er décembre 2015 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 1Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 2-3Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 4-5Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 6-7Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 8-9Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 10-11Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 12-13Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 14-15Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 16-17Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 18-19Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 20-21Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 22-23Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 24-25Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 26-27Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 28-29Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 30-31Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 32-33Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 34-35Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 36-37Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 38-39Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 40-41Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 42-43Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 44-45Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 46-47Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 48-49Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 50-51Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 52-53Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 54-55Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 56-57Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 58-59Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 60-61Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 62-63Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 64-65Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 66-67Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 68-69Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 70-71Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 72-73Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 74-75Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 76-77Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 78-79Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 80-81Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 82-83Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 84-85Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 86-87Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 88-89Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 90-91Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 92-93Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 94-95Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 96-97Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 98-99Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 100-101Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 102-103Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 104-105Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 106-107Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 108-109Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 110-111Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 112-113Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 114-115Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 116-117Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 118-119Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 120-121Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 122-123Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 124-125Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 126-127Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 128-129Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 130-131Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 132-133Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 134-135Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 136