Coopération n°49 1er déc 2015
Coopération n°49 1er déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de 1er déc 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 136

  • Taille du fichier PDF : 47,2 Mo

  • Dans ce numéro : à faire chez soi en peu de temps, les biscuits minute...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
4. GÜLTIG BIS VALABLE JUSQU’AU VALIDA FINO AL 31.3.2016 5 25 1 4 EXKLUSIV/EXCLUSIF/ESCLUSIVO bei/chez/daCHRIST GESCHENKKARTE CARTE CADEAU CARTA REGALO PROFITEZ DE 25.– 2 Pour tout achat dès CHF 200.–, vous obtenez unrabais sous forme de carte-cadeau de CHRIST Montres & Bijoux d’une valeur de CHF 25.–. Valable jusqu’au 24.12.15. Jusqu’à épuisement dustock. 6 PAN DORA UNFORGETTABLE MOMENTS à -.41". 7 tir W TINTE CL CHETTE 3 8 www.christ-swiss.ch 9 10 1Créoles or blanc et or rose 18 carats avec diamants, 0,16ct au total (5.618.871) CHF 799.– 2Bague or blanc et or rose 18 carats avec diamants, 0,38ct au total (5.622.347.001) CHF 1998.– 3Bague or blanc et or rose 18 carats avec diamants, 0,18ct au total (5.618.808.001) CHF 998.– 4Charmfacettes blanches (5.670.697) CHF 59.– 5Charmrenne au nez rouge (5.670.780) CHF 49.– 6CharmCristal de glace (5.670.715) CHF 85.– 7Charmpavé Sapin de Noël (5.670.716) CHF 69.– 8Charmpavé Cœur et Nœud (5.670.775) CHF 89.– 9Montre dame CHRISTSWISS MADE boîtier en acier fin, bracelet en cuir et bracelet supplémentaire, cadran serti de cristaux Swarovski, étanche à 50m (4.978.710) CHF 299.– 10 Pendants d’oreilles or blanc 9carats avec zirconias (5.618.917) CHF 279.– 11 Bague or blanc 9carats avec zirconias (5.618.919.001) CHF 349.– 12 Collier et pendentif or blanc 9carats avec zirconias (5.618.916) CHF 329.– 13 Clous d’oreilles or blanc 18 carats avec diamants, 0,55ct au total (5.623.349) CHF 1799.– 14 Collier et pendentif or blanc 18 carats avec diamants, 0,30ct au total (5.623.350) CHF 1599.– Jusqu’à épuisement du stock. 13 12 Dites-le avec 11 14 re
CONSEILS La spécialiste répond à vos questions ♦ « L’enseignante de notre fils Noé (9 ans) nous a poussés à consulter un psychologue. Il a de très bons résultats, mais est mal intégré et indiscipliné. Pour le psychologue, notre fils est surdoué et il propose de le faire avancer d’une année. Nous craignons qu’il soit considéré différemment. Que nous conseillez-vous ? » Anna et Pierre Nombre de spécialistes estiment que le saut de classe est stimulant pour l’élève à haut potentiel. Il s’ennuierait moins et aurait donc moins tendance à perturber en classe. Souvent, ces enfants préfèrent les contacts avec des pairs plus âgés. Toutefois, le problème du saut de classe se situe au niveau de la maturité affective. Il y a un décalage entre une intelligence vive et une attitude générale qui correspond davantage à leur âge et stade de développement. Puis, si au début le saut de classe est bénéfique, c’est parfois à l’approche de l’adolescence que les problèmes surgissent. Si vous avez confiance en l’enseignante de votre fils, parlez-en avec elle. Demandez-lui s’il existe des classes spéciales dans son école. Aussi, lui est-il possible de donner à votre fils des travaux différents, des lectures et des jeux de construction ? Partagez vos interrogations avec l’association pour enfants à haut potentiel, même si vous constaterez Isabel Pérez Conseillère pédagogique « Sauter une classe ? » que les avis risquent de diverger. Finalement, c’est vous qui connaissez le mieux votre enfant. Faitesvous confiance ! La plus grande aide que vous apporterez à votre fiston sera de comprendre en quoi il fonctionne différemment. Par exemple, il pourrait questionner énormément et agacer ses enseignants et camarades. Ou mieux s’en sortir lorsque la matière est difficile et présentée globalement – que lorsqu’il devra apprendre pas à pas. Dialoguez avec lui afin qu’il sache rester lui-même, tout en étant capable de s’adapter à son environnement et aux exigences requises. Si enseignants, camarades, et votre fils font chacun un pas vers l’autre, la rencontre, au croisement, pourrait être riche. Vos questions ⊲ Envoyez vos questions ! Isabel Pérez répond dans sa chronique à l’une de vos questions  : www.cooperation.ch/pedago Coopération N°49 du 1er décembre 2015 39 PUBLICITÉ LA PERLE PARMI LES BOULES AU CHOCOLAT. www.cailler-perle.ch 30% Dès2coffretsNoëldepralinésCailler.Utilisabledansvotre supermarché Coop.Bon valable du 1.12.2015au1.1.2016. Remettre ce bonencaisse. Noncumulable avec d’autres bons.Tousles produits illustrés sont en vente dans lesgrandssupermarchés oie Coop. 1 1M 2 063000 456466 Il 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 1Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 2-3Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 4-5Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 6-7Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 8-9Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 10-11Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 12-13Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 14-15Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 16-17Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 18-19Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 20-21Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 22-23Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 24-25Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 26-27Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 28-29Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 30-31Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 32-33Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 34-35Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 36-37Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 38-39Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 40-41Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 42-43Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 44-45Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 46-47Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 48-49Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 50-51Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 52-53Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 54-55Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 56-57Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 58-59Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 60-61Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 62-63Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 64-65Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 66-67Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 68-69Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 70-71Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 72-73Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 74-75Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 76-77Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 78-79Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 80-81Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 82-83Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 84-85Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 86-87Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 88-89Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 90-91Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 92-93Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 94-95Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 96-97Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 98-99Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 100-101Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 102-103Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 104-105Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 106-107Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 108-109Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 110-111Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 112-113Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 114-115Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 116-117Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 118-119Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 120-121Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 122-123Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 124-125Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 126-127Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 128-129Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 130-131Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 132-133Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 134-135Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 136