Coopération n°49 1er déc 2015
Coopération n°49 1er déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de 1er déc 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 136

  • Taille du fichier PDF : 47,2 Mo

  • Dans ce numéro : à faire chez soi en peu de temps, les biscuits minute...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DES PAROLES AUX ACTES Passé rénové ♦ Agriculture Une famille de paysans de montagne aux Grisons vit dans des conditions précaires. Le Parrainage Coop leur vient en aide. FRANZ BAMERT 1848 vous dit quelque chose ? C’est la date de L’année naissance de la Suisse moderne, bien sûr ! Mais c’est aussi cette annéelà qu’à été bâtie la maison de la famille Cathomen à Schlans COUP DE NEUF POUR UNE VIEILLE FERME (GR), dans le district de Surselva. Depuis, la Constitution fédérale a été maintes fois révisée alors que la vieille demeure de ces paysans de montagne bio n’a quasi pas bénéficié d’améliorations. Juste le strict minimum ! « Attention à la tête », prévient Erwin Cathomen, au deuxième étage, face à une poutre particulièrement basse. La salle de bains ? Elle n’en a que le nom. Quant aux toilettes, elles sont accolées à la bâtisse. « En hiver, on doit PARRAINAGECOOP INVESTISSEMENTS MAJEURS EN 2014 Source  : Parrainage Coop pour les régions de montagne ; infographie Coopération ; photos Heiner H. Schmitt 19,2% Assainissement d’étables 30,8% Maisons d’habitation 5,6% Intempéries 10 Coopération N°49 du 1er décembre 2015 44,4% Rénovation de fromageries et d’alpages couper l’eau, faute de quoi elle gèle », nous confie Eveline Cathomen, mère de cinq enfants et paysanne bio convaincue. Des défauts, sa maison située à 1150 mètres d’altitude n’en manque pas. Nous n’en mentionnerons qu’un seul  : le toit. Erwin, son mari, l’a entretenu comme il pouvait l’année passée. Mais aujourd’hui la situation est critique et il faut assainir ce toit d’urgence. Les cinq enfants se partagent trois chambres. Lina (5 ans), la petite dernière, dort encore avec ses parents. « Ça ne peut pas continuer comme ça », soupirent ces derniers. Le bio, une évidence Bref retour en arrière. En 2002, après de nombreux étés à l’alpage et divers petits boulots en hiver, le couple se lance dans l’agriculture de montagne bio avec deux vaches et une petite parcelle.
Grâce au Parrainage Coop, Eveline, Erwin Cathomen et leurs cinq enfants pourront bientôt vivre dans des conditions décentes. « Le bio a toujours été une évidence, comme le fait que les vaches garderaient leurs cornes », affirme Eveline Cathomen. En l’espace d’une douzaine d’années, le couple est passé d’un lopin de terre à un terrain de 20 hectares et de deux à dix-sept vaches. Troupeau auquel viennent s’ajouter deux chevaux de trait, trente moutons, deux chiens de protection et quatre chats. Et les loups ? Pour les Cathomen, ils ne constituent pas un problème. « Maintenant qu’ils sont là, ils représentent simplement un défi supplémentaire », concède la paysanne. L’amour des animaux Mais au fond, pourquoi les deux Grisons se sont-ils lancés dans l’agriculture ? Probablement parce qu’ils l’avaient dans le sang. Tous les deux enfants de paysans, aucun n’a pu reprendre l’exploitation familiale. Il y a d’autres raisons comme l’amour qu’ils portent aux animaux. Bien que leur troupeau soit constitué de vaches mères, les bêtes se laissent facilement approcher par le couple. Toutefois, pour les Cathomen, l’argument déterminant est leurs enfants. « Ils doivent pouvoir I grandir dans un environnement sain et développer l’amour de la nature », explique leur mère. À voir cette famille, on se dit qu’elle est heureuse de vivre sur cette exploitation, dans un environnement magnifique. Seul bémol à ce bonheur  : les infrastructures. Si elles sont Le Parrainage Coop  : un avenir meilleur pour les populations suisses de montagne Le Parrainage Coop pour les régions de montagne soutient chaque année près de 190 projets d’aide à l’initiative individuelle. Il améliore ainsi l’avenir de nombreuses familles de paysans et rend les régions de montagne plus fortes. En 2014, il a versé quelque 6,4 millions de francs. Cet acte et bien d’autres sur  : www.des-paroles-aux-actes.ch/192 ACTE N°192 modernes pour les animaux, elles le sont beaucoup moins pour les hommes. Béatrice Rohr, responsable du Parrainage Coop pour les régions de montagne, n’a pas hésité un seul instant  : il fallait parrainer cette exploitation. C’est par hasard qu’elle est tombée sur les Cathomen. Elle a Coopération N°49 du 1er décembre 2015 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 1Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 2-3Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 4-5Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 6-7Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 8-9Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 10-11Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 12-13Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 14-15Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 16-17Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 18-19Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 20-21Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 22-23Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 24-25Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 26-27Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 28-29Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 30-31Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 32-33Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 34-35Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 36-37Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 38-39Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 40-41Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 42-43Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 44-45Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 46-47Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 48-49Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 50-51Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 52-53Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 54-55Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 56-57Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 58-59Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 60-61Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 62-63Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 64-65Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 66-67Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 68-69Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 70-71Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 72-73Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 74-75Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 76-77Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 78-79Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 80-81Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 82-83Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 84-85Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 86-87Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 88-89Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 90-91Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 92-93Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 94-95Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 96-97Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 98-99Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 100-101Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 102-103Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 104-105Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 106-107Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 108-109Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 110-111Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 112-113Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 114-115Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 116-117Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 118-119Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 120-121Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 122-123Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 124-125Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 126-127Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 128-129Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 130-131Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 132-133Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 134-135Coopération numéro 49 1er déc 2015 Page 136