Coopération n°48 29 nov 2016
Coopération n°48 29 nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 29 nov 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 144

  • Taille du fichier PDF : 49,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'art de recevoir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
Crayon en or 86 Coopération N°48 du 29 novembre 2016 POUR AVENTURES EN COSTUMES ♦ Saga Déjà trente ans de carrière pour Enrico Marini. Le voici de retour avec le tome 5 des « Aigles de Rome ». Chef-d’œuvre de la bédé réaliste. ALAIN WEY
Enrico Marini (47 ans) dans la cour du Musée romain Augusta Raurica à Augst (BL). Photos Heiner H. Schmitt, DR Lie L Il fait dans l’action. Dans les intrigues, les complots et les aventures épiques. Ses héros sont toujours virevoltants, amenés à une inéluctable confrontation. Enrico Marini est aujourd’hui l’un des chefs de file de la bande dessinée réaliste. Couleurs à la peinture acrylique, souci du détail d’historien, antihéros énigmatiques  : à chaque album, cet autodidacte invite le lecteur au cinéma. Version toiles de maître. Et les bédéphiles ne s’y trompent pas. Sa série péplum Les Aigles de Rome, dont le tome 5 vient de sortir, a déjà été vendue à 470 000 exemplaires. Quant à sa saga de cape et d’épée Le Scorpion (11 volumes), elle s’est écoulée à 1,6 million d’albums. Cerise sur le glaive  : ses BD sont publiées en douze langues. Un talent précoce De parents italiens, le dessinateur grandit dans la région bâloise et se passionne pour le 9 e art dès 4–5 ans. « J’ai appris le français parce que je voulais comprendre les histoires des bédés que j’achetais. Et ensuite à force de lire des contrats ! » Suite à un concours de nouveaux talents au festival de la bande dessinée de Sierre en 1987, un éditeur lui propose d’illustrer un scénario. Il a alors 17 ans et s’attelle à sa première série, Les Dossiers d’Olivier Varèse. « Je faisais mon apprentissage de graphiste à Bâle et je dessinais la bédé le soir et le week-end. » Une discipline et une volonté qui ne le quitteront plus. Les aventures du reporter sortent dans la presse, puis en librairie. Son diplôme en poche, il enchaîne avec la saga Gipsy, un camionneur dans un futur proche. Et, en 1996, il entre aux prestigieuses éditions Dargaud qui publient son western crépusculaire, L’Étoile du désert. Les univers se succèdent avec un réalisme bluffant. Il plonge ensuite dans le thriller fantastique avec Rapaces dans un New York vampirique. BANDE DESSINÉE FRÈRES ENNEMIS La série « Les Aigles de Rome » se déroule au début de l’ère chrétienne et a pour toile de fond les conflits entre l’Empire et les tribus germaniques. « C’est le Vietnam des Romains, lance Enrico Marini. La série raconte l’histoire d’une amitié brisée ; de deux personnages qui ont grandi ensemble et qui un jour se retrouvent dans des camps opposés à se combattre et deviennent ennemis. » Pour redonner vie à cette période, l’auteur a fait un véritable travail d’historien. Du grand art ! Bondissant façon mousquetaires Le bédéiste rencontre son plus grand succès avec les aventures du Scorpion dans la Rome du XVIII e siècle. Une intrigue digne des Trois Mousquetaires et d’Indiana Jones. Un trafiquant de reliques, un cardinal démoniaque, une belle empoisonneuse égyptienne  : on adorerait voir ça au cinéma ! Plongeant plus encore dans le passé, Enrico Marini s’adonne à son projet le plus ambitieux, Les Aigles de Rome (voir encadré) avec la double casquette de dessinateur et de scénariste. Son souci de réalisme s’aiguise à tel point que des historiens de l’Antiquité l’ont contacté après le premier tome. Mais au fait, d’où viennent les visages de ses innombrables personnages ? « Parfois, ce sont ceux de gens que je croise. Sinon, je les construis selon leur caractère. Il y a bien sûr des gueules que je réutilise. Comme Le Scorpion qui ressemble au vampire de Rapaces. C’est le même acteur et il joue plusieurs rôles ! » Coopération N°48 du 29 novembre 2016 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 1Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 2-3Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 4-5Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 6-7Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 8-9Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 10-11Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 12-13Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 14-15Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 16-17Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 18-19Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 20-21Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 22-23Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 24-25Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 26-27Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 28-29Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 30-31Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 32-33Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 34-35Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 36-37Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 38-39Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 40-41Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 42-43Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 44-45Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 46-47Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 48-49Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 50-51Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 52-53Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 54-55Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 56-57Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 58-59Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 60-61Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 62-63Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 64-65Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 66-67Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 68-69Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 70-71Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 72-73Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 74-75Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 76-77Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 78-79Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 80-81Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 82-83Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 84-85Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 86-87Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 88-89Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 90-91Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 92-93Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 94-95Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 96-97Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 98-99Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 100-101Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 102-103Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 104-105Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 106-107Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 108-109Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 110-111Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 112-113Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 114-115Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 116-117Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 118-119Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 120-121Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 122-123Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 124-125Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 126-127Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 128-129Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 130-131Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 132-133Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 134-135Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 136-137Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 138-139Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 140-141Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 142-143Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 144