Coopération n°48 29 nov 2016
Coopération n°48 29 nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 29 nov 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 144

  • Taille du fichier PDF : 49,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'art de recevoir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
SW SAVIEZ-VOUS EZ=VOUS QUE GU 70%% DUSYSTÈME 3U MMMUNFAMRE IMMUNITAIRE DEVOTRE JE MORE CUA CHAT SE -BOUME TROUVE DANS JANS SESMN-ES-MNS INTESTINS ? C’est pourquoi nous avons développé les nouvelles croquettes Purina ONEBIFENSIS,une formule avancée composée delactobacilles.* Les lactobacilles aident àrenforcer de l’intérieur la production d’anticorps et les défenses naturelles devotre chat.Elles contiennent également des nutriments essentiels, tels que les acides Oméga-6, pour un pelage sain et brillant. *Lactobacilles à traitement thermique. Purina PuKn2 ONE. Off [o Une santé Santé visible ye,Ne aujourd °’hafl hui et derrnan. demain. BON 30% Rabais À l'achat d'un produit de la gamme Purina ONE Bon valable exclusivement dans les supermarchés Coop, au rayon alimentaire des Grands Magasins Coop City et dans les Coop Brico+Loisirs du 28. novembre au 10. décembre 2016. Présenter le bon à la caisse. Valable une seule fois et non cumulable avec d’autres bons. I 2 63000 338243 d iNPURINEA ri\o, e BIFEASIc - D DUAL. DEFEnSE www.purina-one.ch www.puÊna-one.ch 211133- Yeur Fel, CI-Lu E'24.qiun'.
À pas de loup, il revient ♦ Espèce protégée Le loup fait son retour en Suisse. Qui est-il ? Quelle est son histoire ? Suivez la meute. Faut-il qu’il fût si mal payé en retour, le loup ? Monsieur Canis lupus est à l’origine du meilleur ami de l’homme et il a purement et simplement été éradiqué à partir du Moyen-Age ! Au Musée d’histoire naturelle de Fribourg, l’exposition « Loup, de retour parmi nous » présente d’ailleurs le dernier spécimen tué dans le canton de Fribourg en 1837, empaillé depuis presque deux siècles. Jamais l’agile et stoïque animal n’a cessé de hanter l’inconscient collectif. Sans grande surprise, c’est dans l’activité de l’homme à partir du XVII e siècle que gisent les racines de l’extermination. Élevage intensif, défrichage des forêts, destruction des habitats des ongulés sauvages et diminution de leur population  : il n’en fallait pas davantage pour que les prédateurs trouvent nouvelles pitances chez les animaux de rente. La messe était dite. Battues organisées par les villages, primes par loup tué, pièges et empoisonnement  : on ne lui laissa aucune chance. Un animal surdoué « Une petite population a survécu dans les Apennins (ndlr  : chaîne de montagnes qui parcourt l’Italie du nord au sud), explique Peter Wandeler, l’un des curateurs de l’expo. Une fois que le loup a été protégé en 1979 par la Convention de Berne, leur population s’est agrandie et de jeunes loups sont remontés vers les Alpes pour chercher de nouveaux territoires il y a une vingtaine d’années. » Entre-temps, les troupeaux de gibier ont fortement augmenté et ces aventuriers ont trouvé au nord une table bien servie. Aujourd’hui, on répertorie trois meutes en Suisse  : au massif du Calanda (GR), au Tessin et, depuis peu, en Valais. Un couple a aussi été observé dans la région du La présence d’une meute a été confirmée dans le Haut-Valais, à Augstbord. Ici un cliché des loups, pris sur le vif début novembre. Gantrisch (BE) et du lac Noir (FR). « Le loup a de grandes capacités d’apprentissage et peut rapidement s’adapter à un nouvel environnement. » Comparé à un chien, c’est un super-héros. Il peut détecter un animal à 270 m contre le vent, perçoit d’autres loups hurler jusqu’à une distance de 6,4 à 9,6 km, sa mâchoire peut exercer une pression de 136 kg/cm 2 (deux fois plus que le chien) et il peut parcourir 60 km en moyenne par nuit. Un loup de Slovaquie a, par exemple, fait plus de 2000 km en trois mois. Ajoutez à cela qu’il voit aussi bien le jour que la nuit, les atouts de ce puissant animal ne sont pas des moindres. Imaginez, son territoire peut atteindre 200 km 2. Le Canis lupus est réapparu de façon naturelle dans notre contrée. Dès lors l’homme aura-t-il l’humilité de s’y adapter ? ALAIN WEY RExpo « Loup, de retour parmi nous », Musée d’histoire naturelle de Fribourg, www.fr.ch/mhn Photos Groupe Loup Suisse, DR ANIMAUX L’experte L‘exPe-re Line Gentsch-Baumberger Médecin vétérinaire à Neuchâtel « Insuffisance rénale, mon chien ? » Les reins jouent le rôle de station d’épuration, évacuant les déchets du corps. Lorsqu’ils fonctionnent moins bien, ces résidus s’accumulent dans le sang et provoquent une lente intoxication ; ce qui rend l’animal nauséeux et affaibli. De plus, les reins laissent passer par erreur des éléments comme l’eau ou des protéines. Symptômes  : votre chien boit beaucoup et perd du poids. Pour l’aider, il existe des médicaments qui, en régulant la pression sanguine, améliore la filtration rénale. L’alimentation joue également un grand rôle. En diminuant la quantité de protéines et de phosphore, les reins ont moins de travail à effectuer. Il existe de très bonnes croquettes ou aliments humides spécialement élaborés pour cette pathologie et donnant de bons résultats. Pour une alimentation faite maison, en référer à un vétérinaire nutritionniste. Une question à poser concernant votre animal ? ⊲ cooperation.ch/animaux Coopération N°48 du 29 novembre 2016 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 1Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 2-3Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 4-5Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 6-7Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 8-9Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 10-11Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 12-13Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 14-15Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 16-17Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 18-19Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 20-21Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 22-23Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 24-25Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 26-27Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 28-29Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 30-31Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 32-33Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 34-35Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 36-37Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 38-39Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 40-41Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 42-43Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 44-45Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 46-47Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 48-49Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 50-51Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 52-53Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 54-55Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 56-57Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 58-59Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 60-61Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 62-63Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 64-65Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 66-67Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 68-69Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 70-71Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 72-73Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 74-75Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 76-77Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 78-79Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 80-81Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 82-83Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 84-85Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 86-87Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 88-89Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 90-91Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 92-93Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 94-95Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 96-97Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 98-99Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 100-101Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 102-103Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 104-105Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 106-107Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 108-109Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 110-111Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 112-113Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 114-115Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 116-117Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 118-119Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 120-121Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 122-123Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 124-125Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 126-127Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 128-129Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 130-131Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 132-133Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 134-135Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 136-137Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 138-139Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 140-141Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 142-143Coopération numéro 48 29 nov 2016 Page 144