Coopération n°48 26 nov 2019
Coopération n°48 26 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 26 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 32,2 Mo

  • Dans ce numéro : les bons côtés des jeux vidéo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Al’école des sapins de Noël Pour régner en maître surlemarché des sapins de Noël, le roi des forêts doit se parerd’une belle couleurvertfoncé,présenter unprofil harmonieux et arborer de solides branches capables de porter boules et autres guirlandes lumineuses. Mais le plus important,c’est qu’il puisse rentrerdanslesalon.Etilenest un dont le succès ne se démentpas  : le sapinNordmann. D’autant plus s’il est cultivé de manièrebiologique. Pour avoirleprofil de l’emploietprétendre àune carrière chez Coop, les sapins Nordmanndoivent êtreélevésen pépinièresur le domaine agricole « Abies de Lully », non loin du lac deNeuchâtel, dans le cantondeFribourg. « Les arbres adorent les sols sablonneux comme les nôtres », explique Simon Fünfschilling (40 ans), quiarepris l’exploitationdeson père en2004, avant de se convertir à la culture bio trois ans plus tard. Pour bénéficier de l’appellation bio, ilfaut renoncer àl’usage detout désherbant chimique. Si cela signifie davantage de travail pour l’agriculteur, c’est aussi plus de plaisir  : « On observe une réelle symbiose entre les arbres. Même les lièvres sontderetour ! », raconte le producteur. Aulnes protecteurs Les grands aulnes plantésentre les rangées offrent des perchoirs haut placés auxoiseaux, quiautrementseposeraient sur lacime des sapins. Or si la jeune flèche de l’arbrevenaitàse rompre, il ne pourrait plus pousser aussi droitetaussi beau.C’est ainsi qu’unsapin Nordmannpeut se métamorphoser en somptueux arbredeNoël. Simon Fünfschilling attend deux ans avant de mettre enterre les jeunes plants, hauts d’une vingtaine de centimètres àpeine.L’agriculteurtondentre les rangées pour empêcherles pousses d’être envahies d’herbe, de ronces ou autre plante rivale. Etn’hésite pas à récupérer du matériel dans les écuries  : d’une part, lefumier de cheval comme engraisorganique ; d’autre part,lapaille afin debloquer la croissance des mauvaises herbes tout engardant le sol humide. Atrois ans, les jeunes plants émergent àpeine du paillage. Sur leterrain voisin, ceux qui ont une année de plus ontencorebeaucoup de chemin àfaire. Ce n’est qu’à partir de la cinquième année,lorsqu’ils arrivent àpeu près au niveau des genoux, qu’on réalise vrai- 64 Coopération N°48 du 26 novembre 2019 PHOTOS HEINER H.SCHMITT
Le Fribourgeois Simon Fünfschilling produit des futurs « rois des forêts » bio. Le bourgeon parfait (ci-dessous) ressemble à une étoile. ACTE N°300 Des sapins de Noël de Suisse Chaque année, nous vendons des milliers de sapins de Noël plantés et cultivés en Suisse. Nous renforçons ainsi la production régionale tout en évitant de longs circuits logistiques. La partdes arbres Oecoplan atteint déjà15%. Plus d’infos sur cet acte et sur tous nos autres engagements via ce code QR ou sur  : www.des-paroles-aux-actes.ch/300 ment que les petits sapins Nordmanndeviendrontgrands. Il faut compterenvironhuit àdix ans avant de pouvoir les commercialiser dans les magasins Coop et chezBrico+Loisirs sous le label Oecoplan. Le moment venu,les clients ne sontpas les seuls àprofiter de l’opération « Sapins de Noël ». En effet, pour chaque arbre acheté, 1franc est reversé àl’organisation WWF pour des projetsenfaveur de la biodiversité enSuisse. Coop soutient d’ailleurs cette initiative à l’occasion des 30 ans de la marque Oecoplan. Etcomme les sapins Nordmannbio n’ont jamais été traités avec des herbicides au cours de leur longuecroissance, ilsnesontpas seulementcantonnés ànos salons. Eneffet, les arbres invendus peuvent toutàfait servir de nourriture aux animaux. « D’ailleurs, nos chevaux aussi se plaisent beaucoup à les grignoter », s’amuse Simon Fünfschilling. WIM ACTUEL DESPAROLES AUXACTES En hiver, la faunetrouverefuge dansles tasdebranchesoulecompost. Quartiers d’hiver au jardin La saison du jardinageest terminée:on aprotégé les plantes contrelefroid,on arangé l’outillage. Mais pour nombre d’animaux, il est important de ne pas tout nettoyer. Les tas depierres, debranches ou de feuilles mortes fournissent unabri àdenombreux insectes, qui peuvent survivre àl’hiver dans les tiges creuses ou le bois mort. Les nichoirs et les maisons de hérisson offrent également un refuge. Même le tasdecompost accueille diverses petites bêtes oudes crapauds communs. Pour ne pasles déranger,éviterderetourner le compost en hiver. Les graines d’arbustes vivaces et les fruits de buissons fournissent enoutre de la nourritureaux oiseaux. Un peude désordre autour de la maison non seulementéconomise du travail, mais favorise aussi la biodiversité. NKE Un bonne cause àcroquer SaintNicolas n’apas encoredémarrésa tournée des foyers, mais il s’y prépare. Les boulangers de Coop se sonteux aussi déjà mis autravail et ont confectionné cette année encore les bonhommes de Saint-Nicolas. Avec eux, les clients de Coop peuvent soutenir lacollecte dela Croix-Rouge suisse (CRS) en faveur des familles nécessiteuses en Suisse. Pour chaque bonhomme vendu, 10 centimes sont reversés àlaCRS, qui aide par exemple les familles dans la gêne àpayer une facturemédicale imprévue. Plus d’infos sur  : www.coop.ch/bonhomme Coopération N°48 du 26 novembre 2019 65 PHOTO GETTY IMAGES



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 1Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 2-3Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 4-5Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 6-7Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 8-9Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 10-11Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 12-13Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 14-15Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 16-17Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 18-19Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 20-21Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 22-23Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 24-25Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 26-27Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 28-29Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 30-31Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 32-33Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 34-35Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 36-37Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 38-39Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 40-41Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 42-43Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 44-45Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 46-47Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 48-49Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 50-51Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 52-53Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 54-55Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 56-57Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 58-59Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 60-61Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 62-63Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 64-65Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 66-67Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 68-69Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 70-71Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 72-73Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 74-75Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 76-77Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 78-79Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 80-81Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 82-83Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 84-85Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 86-87Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 88-89Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 90-91Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 92-93Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 94-95Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 96-97Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 98-99Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 100-101Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 102-103Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 104-105Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 106-107Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 108-109Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 110-111Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 112-113Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 114-115Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 116-117Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 118-119Coopération numéro 48 26 nov 2019 Page 120