Coopération n°48 24 nov 2020
Coopération n°48 24 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de 24 nov 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 27,3 Mo

  • Dans ce numéro : le sel des routes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
- - Les marques en action chez Coop. Lesmarques en action chez Coop. Du mardi 24 novembre au samedi 28 novembre 2020, dans la limite des stocks disponibles Du mardi 24 novembre au samedi 28 novembre2020, dans la limite des stocksdisponibles EMBALLAGE 100% RECYCLABLE * Parex. papier hygiénique Tempo4couches,parfumdecamomilleetd‘aloevera, mélange FSC,blanc, 32 rouleaux Parex. lingetteshumides Tempocamomille, soin &douceur, 3x42unités,trio La propreté parfaite de Tempo. Tempo, une marque Essity 40% 16.50 au lieu de 27.90 Papier toilettehumide 100% sans plastique. Jetable dans les toilettes et biodégradable 33% 6.70 au lieu de 10.05 www.tempo-world.com *Testé selon la norme ISO18604 -plusd‘informations www.tempo-world.com
+ INTERVIEW JULIEN DONZÉ, LE GRANDJD Avec ses 300 vidéos et ses millions de vues, Julien Donzé est une star du web. d’années et se sontéteintes, ça remet en perspective notre vision humaine très autocentrée,alors qu’onn’est qu’une espèce parmi d’autres. C’est clair aussi quequand tu as passé une semaine avec les Indiens dans la forêt deBornéo, dévastée pour produirel’huile de palme, tu ferasultra gaffe ensuiteaux produits que tuconsommes. En fait, tous mes tournages m’ontchangéaufildutemps. Fini les vidéos déjantées comme « J’aime les licornes » ? Tu deviens de plus en plus sérieux ? J’ai simplement évolué. J’avais 20 ans quand j’ai commencé en 2011. Ces vidéos font partie de la genèse,del’ADN de ma chaîne.Al’époque,situveux, l’humour était la seule chose connue surYoutube. Un jour, en 2017, j’ai décidé de poster ma première vidéo sérieuse, réalisée dans un Mossoul en guerre. Les gens ont beaucoup aimé et je me suis dit  : « Waouh, je peux commencer àfaire des choses très sérieuses ! » Et tout unchamp d’action s’est ouvert àmoi. Tu as l’impression d’avoir un rôle par rapportàton public ? Je ne pense pasavoir un rôle,mais je suis conscientque quelquesmillions de personnes me suivent et que mes vidéos peuvent avoir un impact. Beaucoup de gens, surtout les jeunes, ne regardent plus trop lesmédias traditionnels, mais s’informent sur les réseaux. J’essaie donc de faire des vidéos en donnant quelquesinfos de base surles sujetsque je traite, avec un peu desensibilisation aussi. Ça me semble important.. J’ai lu que tu te sentais « comme un dinosaure » … Je suis complètement un dinosaure de Youtube ! Un des derniers de mon espèce ! 30 ans, tu te dis quecen’est rien, mais sur Youtube, c’est vieux. Aujourd’hui, les youtubeurs ont 16–17 ans, ils arrivent sur unterrain tout prêt et connaissent tous les codes. Certains sontdéjàhyperprofessionnels et le public est là. Quand j’ai commencé, tout était encoreàconstruire... Tu as tout de même 3millions d’abonnés, soit encore 1million de plus que l’an dernier… Certains me suivent depuis mes débuts. La chaîne évolue et c’est aussi un peul’effet boule de neige. Plus il yade gens qui vous regardent, plus ça en attire. Mais je resteundinosauresur la longévitéet pour mes thématiques sérieuses. Apparemment çaplaît, même aux jeunes… C’estunpeu leur télé,leurvieux truc ! Comment vois-tu la suite ? J’espère rester encore des années sur Youtube, produire peut-être des plus longs formats, mais je n’ai pasdeplande ALAUNE XYZXYZ carrière. Dans cet univers, tout vatrès viteetondoits’adapter presque au jour le jour. On ne peut paspublier une vidéo, se dire  : « Waouh, elle afaitunmillion de vues ! » Puis s’endormir surses lauriers. Il faut enchaîner.Trouver des idées, aller surplace,tourner,faire le montage… C’est beaucoup de travail àunrythme intense,surtoutqu’on est seulementdeux (ndlr  : depuis 2017, il s’est associé avec la journaliste MargauxFritschypour créer la sociétédeproduction LaxarGang). Tu as un lien fortaveclanature, mais es-tu végétarien ? Non, mais j’adore les légumes et j’en mange beaucoup. Jesuis d’ailleurs inscrit àdes jardins familiaux. La viande, j’en consomme de temps en temps seulement. Pour moi, le plus important c’est de manger local. Que penses-tu du monde actuel ? Le principal problème est démographiqueselon moi. On est beaucoup trop par rapport àceque la terre peut nous offrir. C’est juste unconstat. Après, je trouve que l’être humain est trop autocentré. Plus je vieillis, plus j’ai envie de m’installer dans une cabane loin de tout ça. Mais je vis aussi avec mon temps. Une époque assez fantastique, où l’on a accès àtout, et en même temps compliquée. Tout dépend de l’endroit oùtute trouvessur le globe… ○ Coopération N°48 du 24 novembre 2020 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 1Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 2-3Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 4-5Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 6-7Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 8-9Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 10-11Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 12-13Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 14-15Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 16-17Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 18-19Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 20-21Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 22-23Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 24-25Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 26-27Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 28-29Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 30-31Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 32-33Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 34-35Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 36-37Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 38-39Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 40-41Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 42-43Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 44-45Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 46-47Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 48-49Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 50-51Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 52-53Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 54-55Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 56-57Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 58-59Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 60-61Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 62-63Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 64-65Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 66-67Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 68-69Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 70-71Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 72-73Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 74-75Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 76-77Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 78-79Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 80-81Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 82-83Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 84-85Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 86-87Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 88-89Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 90-91Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 92-93Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 94-95Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 96-97Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 98-99Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 100-101Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 102-103Coopération numéro 48 24 nov 2020 Page 104