Coopération n°47 19 nov 2019
Coopération n°47 19 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de 19 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 32,5 Mo

  • Dans ce numéro : nous les jeunes d'aujourd'hui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
Claudia Neves, 22 ans, apprentie gestionnaire du commerce de détail chez Coop àMatran (FR) Mental musclé Boulimique et anorexique, Catherine Andrey allait au fitnesspar culpabilitéd’avoir tropmangé. L’adolescence est une période difficile. Catherine Andrey, 20ans aujourd’hui et bien dans sapeau, n’a pas échappé àlarègle. « Quand jemelevais le matin, je ne supportais pasdemeregarder dans le miroir. Je me voyais énorme. » Les réseauxsociaux ne l’ontpas aidéeàs’aimer plus, bienaucontraire. SurInstagram, elle se comparait auxautresfemmes et àleurs photos. « Jenemerendais pascompte que ce n’était pas toujours la réalité etque les clichés sont souvent retouchés, traités, que les angles ne montrentqu’un seul aspect de ces personnes. » « Je ressenslebesoin d'aider les personnes qui débutent danslefitness. » Aujourd’hui, elle yvapar passionetenafait sonmétier. Aforce de vouloir ressembler aux modèles qu’elle admirait, la Fribourgeoise afait des crises d’anorexie.Ellerefusait de manger ce quesamère luipréparait parpeurdegrossir,etàchaquemauvais pas, allait au fitness pour se fairemaigrir. « Je ne voulais plus ressembler àceque j’étais. » Pour vaincreson malaise,Catherine Andrey adû passer parune expérience très difficile.C’était en octobre 2017. Agée alors de 17 ans, la jeune fille est partie pour un séjour linguistique detrois mois à Londres. Elle supportait mal la solitudeetlasépa- 52 Coopération N°47 du 19 novembre 2019 PHOTOS JULIEN CHAVAILLAZ, HEINER H.SCHMITT
ration avec son petit ami. Elle devint boulimique. « Un écart alimentaire suffisait pour que jecommence àmanger tout ce que jepouvais trouver. Aprèsjeculpabilisais et me faisais vomir.Jefaisais jusqu’àcinq heures de sportpar jourpourmefaire maigrir. » Après chaque crise, elle appelait son copain quiessayait de la rassurer et de la raisonner. Sa famille se faisait du souci. Elle toucha le fond. Ason retour, elle prend conscience que son comportementfaitsouffrir ses proches. C’est cela qui ladécide dechanger. Elle continue d’aller au fitness, mais avec une autre optique  : celui de son bien-être. Si son butétait àl’époque de maigrir,elle yvapour sedépasser et ressentir une sensation de satisfaction. « Aujourd’hui, je m’entraîne pour l’amour de la musculation, pour plus de performance et pour soulevertoujours plus lourd », nous raconte la jeune femme. Boulimique, elle passe de 54 à71kg Début 2018, elle rentre en contact avec uncoach de fitness diplômé qu’elle suit sur Instagram. Ce dernier est autant un soutiensportif quemental. Il luiétablit un programme précis et la briefesur son alimentation. Elle fait 5×1heure de sport par semaine et reprend du poids. « Je pesais 54 kg en rentrant de Londres. Aujourd’hui j’en fais 71. » Se considère-t-elle comme guérie deson anorexie et de sa boulimie ? « Je m’ensuis sortie, mais je reste vigilante. » Elle mange sainement, mais sans frustration. Unefoisdanslasemaine,elle se permetun écart dans son alimentation et, enbonne Gruérienne, neseprive pas demanger une fondue de temps àautre ! L’alimentation l’intéresse. Elle s’informe en lisant des livres spécialisés  : « Sur Internet, ilest difficile de savoir si les informations et ceux quiles donnent sont fiables. Dansles livres, on trouve des auteurs plus sérieuxetreconnus. Il est important de s’informer surles personnes quinousdonnent des conseils », expliquecelle quiseverrait bien un jour faireune compétition de bodybuilding « juste pour me prouverque je suis capabledelefaire ». Et elle en prend le chemin.Elleest aujourd’hui suivie CONSEILS MINI-QUESTIONNAIRE L’ÉDITION DESJEUNES PORTRAIT Pour biendébuter dans le fitness 1. Prendre rendez- vous avec un instructeur fitnesspour un planning sur mesure. 2. Suivre une alimentation saine et équilibrée. 3. Se renseigner auprès de personnes de confiance ou de livres de référence. par une nutritionniste dusport professionnelle quil’aideàstructurerson alimentation pour perdre du gras et prendredumuscle,sansmettresasanté en jeu. Faire du sportson métier Fin2018, Catherine Andrey décide de fairedusport son métier. Elle commence àtravailler chez Let’s Go Fitness en tant qu’instructrice,etsuit la formation de coachFitspro, reconnue danstoute l’Europe (sauf en France). « J’aime ce métier et je ressens le besoin d’aider les personnes qui débutent dans le fitnesspourleurdonner de bons conseils. » Et commentgère-t-elle les réseauxsociaux ? « Ce sont de très bons outils professionnels. J’ai appris àprendre du recul et àarrêterdemecompareraux autres filles. Je publie des photos demoi et des vidéos. Jememontre telle que je suis. C’est une manièredepartagermes expériences. » ○ En réalisant ce portrait, j’aiappris que pour avoir uneévolution physique,ilfaut quelemental soit bon. Le corps suivra. Et comme j’aime moi aussilefitness, j’ai pris conscience quejefaisais certains exercices faux.Aussi je me rends comptequ’il yades personnes quivivent desexpériencestrèsdifficiles, mais qu’elles s’en sortent.C’est un exemple àsuivre. 1. Votre mot préféré ? Volonté 2. Votre remèdequand ça va mal ? Chocolat chaud 3. Un beau souvenir ? Mon retour d'Angleterre 4. Ce qui vous irrite le plus ? Ne pas manger 5. Le don de la nature quevous voudriez avoir ? Etrechanceuse 6. Votre bruit préféré ? Celui de la ville la nuit 7. Votre plat préféré ? Le tartare du restaurant L'Unique àBulle 8. Votre plus grand désir ? Réussir professionnellement 9. Quel animal seriez-vous ? Un tigre Coopération N°47 du 19 novembre 2019 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 1Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 2-3Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 4-5Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 6-7Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 8-9Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 10-11Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 12-13Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 14-15Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 16-17Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 18-19Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 20-21Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 22-23Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 24-25Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 26-27Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 28-29Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 30-31Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 32-33Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 34-35Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 36-37Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 38-39Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 40-41Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 42-43Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 44-45Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 46-47Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 48-49Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 50-51Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 52-53Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 54-55Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 56-57Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 58-59Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 60-61Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 62-63Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 64-65Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 66-67Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 68-69Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 70-71Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 72-73Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 74-75Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 76-77Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 78-79Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 80-81Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 82-83Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 84-85Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 86-87Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 88-89Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 90-91Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 92-93Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 94-95Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 96-97Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 98-99Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 100-101Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 102-103Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 104-105Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 106-107Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 108-109Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 110-111Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 112-113Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 114-115Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 116-117Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 118-119Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 120