Coopération n°47 19 nov 2019
Coopération n°47 19 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de 19 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 32,5 Mo

  • Dans ce numéro : nous les jeunes d'aujourd'hui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Àvotre tour de payer si peu. Votre promotion:19. 90/mois au lieu de 29. 90 +2.5 Go/mois de données sans limite de validité +Appels et SMS/MMS illimités L’abonnement mobile tout simplement bon marché. Sur le réseau Swisscom. Disponible chez Interdiscount, Fust et sur coopmobile.ch Offre valable pendant 12 mois àlasouscription d’un abonnement entre le 03.10 et le 01.12.2019. Les conditions d’abonnement habituelles s’appliquent par la suite.Informations sous coopmobile.ch/abo.Valable pour une utilisation en Suisse.Les appels/SMS/MMS vers des numéros àvaleur ajoutée,des numéros commerciaux et des numéros courts sont payants. Frais d’activation CHF 40.– ; pas de durée contractuelle minimale.
PHOTO CÉDRIC OBERLIN @CEDOBERLIN As-tu des retours de ton public ? Il yapas mal de gens via Instagram qui m’envoient des messages, ou quimefont des dessins ou alors qui m’envoient des lettres. C’est des choses hyper précieuses. Même des fois, àlafindemes concerts, des gens viennent meparler longuement. Je suis vraiment hyper contentedeça. A26ans,oùenest ta carrière ? (Gros soupir et rires) Je ne sais pas du tout ! Franchement je ne me sens pastropmal. Je suis toujours 100% indépendante mais j’ai un manager et une bookeuse quimepermettent de fairedes datesunpeu partout. J’espèresortir un clip début 2020. Ce sera unsingle qui annonce la sortiedemon prochain EP. Quand as-tu décidé d'être artiste ? Au tout début, je ne voulais pas être artiste, mais astronaute. J’étais hyper fan des planètes. J’avais fait plein d’exposés àl’école sur lesystème solaire. Après j’ai compris que jen’allais pas faire l’EPFL (gros rire).Mais j'’ai toujours dessiné,toujours créé des choses. Depuis quand fais-tu de la musique ? D'une manière sérieuse depuis 2016. Mais j'ai fait le conservatoire àMartigny jusqu'à mes 18 ans. Ensuite j'aiappris seule la composition et la production sur mon ordinateur. As-tu eu d'autres groupes ? Quelques-uns, mais j'étais seulementla chanteuse.Çanem'intéressait pastrop. D'OÙ VIENT LE NOM OHMU ? Comment travailles-tu ? Dans ma chambre, sur mon logiciel de musique, avec monclavier et un micro. C'est vraimentminimaliste (petitrire). Que penses-tu des réseaux sociaux ? Je vais commencer parlebien. Je trouve que çapermet aux jeunes de pouvoir s’exprimer et de rencontrer des personnes qui sont comme eux. Je pense àmoi quand j’étais en Valais. Internet m'a beaucoup aidée àtenir compte de quij’étais au-delà de ce quejevoyais. Et le négatif ? J’ai l’impression qu’il yades choses qu’on ne maîtrise pas encore. Nous devons sans cesse nous montrer sous nos meilleurs jours sur les réseaux. On doit avoirdebelles photos, se présenter comme si on avait la meilleure vie. Sur Instagram, on n'expose pas lavraie Dans le manga japonais « Nausicaä de la vallée du vent », les « ömus » sont d’énormes créatures pacifiques qui doivent protéger la forêt. Ils peuvent entrer dans une colère indomptable et détruire des villes entières. « C’est dans cette idée de comment rendre la colère positive, comment l’exprimer et ne pas la garder en soi que j’ai choisi ce nom. » L’ÉDITION DESJEUNES INTERVIEW Oh Mu en concerten octobre dernierau MaMa Festival de Paris. vie. J’ai envie demontrer que j’ai de l’acné ou que jesuis triste des fois. De revenir àdes choses un peuplusvraies. Quelssont ceux que tu utilises ? Principalement Instagram. De plus en plus de monde yest,etjeletrouve assez complet. Facebook, malheureusement, est en train depérir ; les gens n'y regardentplustroples choses. Je sais qu’il yades trucscomme TikTok, mais ça me dépasse complètement. Peut-être que je suis déjà trop vieille ! (Gros rire) Qu'aurais-tu fait si la chanson n'avait pas fonctionné ? Astronaute ! Non, certainement travaillerdansl’écologieouunrefuge pour animaux. Je ne suis passûreque ce soit un boulot qui amène beaucoup d’argent, mais je m’en fous ! ○ Partir à Paris pour interviewer une personne aété vraiment une expérience incroyable. J’ai adoréparleravec Oh Mu. C’est une artiste simple, ouverte d’esprit et qui neseprend pas du tout la tête. Si c’était àrefaire,jelereferaisvolontiers ! Oh Mu répond à8autres questions en vidéo sur  : www.cooperation.ch/ohmu Coopération N°47 du 19 novembre 2019 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 1Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 2-3Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 4-5Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 6-7Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 8-9Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 10-11Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 12-13Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 14-15Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 16-17Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 18-19Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 20-21Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 22-23Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 24-25Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 26-27Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 28-29Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 30-31Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 32-33Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 34-35Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 36-37Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 38-39Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 40-41Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 42-43Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 44-45Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 46-47Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 48-49Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 50-51Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 52-53Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 54-55Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 56-57Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 58-59Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 60-61Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 62-63Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 64-65Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 66-67Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 68-69Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 70-71Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 72-73Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 74-75Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 76-77Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 78-79Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 80-81Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 82-83Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 84-85Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 86-87Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 88-89Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 90-91Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 92-93Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 94-95Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 96-97Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 98-99Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 100-101Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 102-103Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 104-105Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 106-107Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 108-109Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 110-111Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 112-113Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 114-115Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 116-117Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 118-119Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 120