Coopération n°47 19 nov 2019
Coopération n°47 19 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de 19 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 32,5 Mo

  • Dans ce numéro : nous les jeunes d'aujourd'hui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Pour votresanté. Algifor Liquid Caps 400 * Algifor Liquid caps 400 –Tenez tête àvos maux de tête. Algifor Liquid caps 400, 10 pièces, CHF 10.30 au lieu de CHF 12.90 Otrivin Lavage nasal nettoie et rince les balises etles virus. Otrivin Natural Lavage nasal 210 ml, CHF 19.95 aulieu deCHF 24.95 20% de rabais coopvitality.ch Aussidisponibleible en ligne  : www.coopvitality.ch DESSUPERPOINTS POUR DE SUPER AVANTAGES. www.supercard.ch VERFORA SA Natural GSK Consumer Healthcare Schweiz AG 20% de rabais *Ce sont des médicaments autorisés. Lisez lanotice d’emballage. Offres valables jusqu’au 30.11.2019, dans la limite des stocks disponibles. Non cumulable avec d’autres rabais. Weleda AG Weleda soins visage Weleda –Soins depeau holistiques pour une beauté saine etnaturelle avec le meilleur de la nature. P.ex. Grenade Soin de Jour Raffermissant, CHF 23.60 au lieu de CHF 29.50 20% de rabais Oscillococcinum * 30 dosesglobules 20% de rabais Boiron SA Oscillococcinum médicament homéopathique en cas d’états grippaux. Oscillococcinum 30 doses globules de1g, CHF 39.90 aulieu deCHF 49.90
CONSEILSRégulez le temps passé devant lesécrans.Ayez conscience que nous voyons les informations que nous voulonsvoir.Les informationsauxquelles nousavons accès sont souvent partialesalorsqu’il existe toujours deux facettes àune même histoire. Oui, on peut en citer plusieurs. La plus grande, et aussi la plus négative, affecte notre faculté deconcentration. Le simple fait d’avoirnotre smartphone dans notrepoche nous distrait, même si nous ne le consultons pas. Et quand un message arrive, c’est une catastrophe pour notreattention. La seconde conséquence importante, c’est quenotre cerveau recherche de moins en moins dans sa mémoire, parcequ’on peut touttrouversur Google,etqu’il le sait bien. Les jeunes générations grandissent avectousces nouveaux médias. En combien de temps les premières modifications apparaissent-elles ? Tout d’abord, la quantité joue un rôle. C’est elle qui fait lepoison. Des symptômes d’autisme ont été observés sur des enfants passantplusdehuit heures parjoursur des tablettesoudes smartphones. Il aaussi été constaté que ces enfants « guérissent » vite dès qu’ils réduisentletemps passé surles écrans et suivent une thérapie comportementale. Nous nedisposons pas encore d’études surles personnes quiont grandi avec ces outils, car la premièregénération n’apas encoretoutàfait atteint l’âgeadulte. Pour le cerveau, existe-t-il une différence entre un chat sur WhatsAppet une conversation entre deux personnes ? Des études ont montré que les interactions sociales en ligne entre des personnes quineseconnaissentpas ontune influence positive surl’espérance de vie. Pour assurer notrelongévité, il estdonc plus important d’avoirdebons contacts sociaux quedebienmanger. Du coup, si j’ai beaucoup d’amis sur Instagram, Snapchat,çaveut dire que j’ai une bonne vie sociale ? Je pense que cela aune influence positive en tout cas. Mais de nombreuses personnes cherchent àprouver le contraire. Comment ça ? Ellesnesontpas satisfaites de la tournure que prend notre société. Par exemple, elles prétendent qu’il est affreux que les gens ne se parlentpas dans le bus. Pourtant, jen’ai pas le souvenir qu’ils le faisaientavant l’avènementdes smartphones. Vous animez vous-même des formations et des séminaires. Avez-vous modifié votre façon de transmettre les informations ? Grâceaux possibilités dontnousdisposons aujourd’hui, mes cours sont bien plus interactifs. Quelle est la meilleure façon d’apprendre ? Le pire pour l’apprentissage, c’est de tout retranscrire sur un clavier. En effet, c’est la technique qui permet le moins ànotre cerveau deretenir les informations. Personnellement, je recommande les mind maps. L’inconvénient des flash cards par rapport aux mind maps, c’est quenotre cerveautravaille beaucoup avec l’environnement dans lequelilsetrouve et associeles différentes cartes àl’environnement. On peut ainsi connaître toutes ses flash cards de vocabulaire mais ne pas réussir àsesouvenir d’un motdanslecadre d’une discussion. ○ L’ÉDITION DESJEUNES SCIENCES C’est le nombre d’heures passées en ligne quifait le poison (dessin de l’apprentie Claudia Neves). Coopération N°47 du 19 novembre 2019 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 1Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 2-3Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 4-5Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 6-7Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 8-9Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 10-11Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 12-13Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 14-15Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 16-17Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 18-19Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 20-21Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 22-23Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 24-25Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 26-27Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 28-29Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 30-31Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 32-33Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 34-35Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 36-37Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 38-39Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 40-41Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 42-43Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 44-45Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 46-47Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 48-49Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 50-51Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 52-53Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 54-55Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 56-57Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 58-59Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 60-61Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 62-63Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 64-65Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 66-67Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 68-69Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 70-71Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 72-73Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 74-75Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 76-77Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 78-79Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 80-81Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 82-83Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 84-85Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 86-87Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 88-89Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 90-91Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 92-93Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 94-95Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 96-97Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 98-99Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 100-101Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 102-103Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 104-105Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 106-107Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 108-109Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 110-111Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 112-113Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 114-115Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 116-117Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 118-119Coopération numéro 47 19 nov 2019 Page 120