Coopération n°47 17 nov 2020
Coopération n°47 17 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de 17 nov 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 26,8 Mo

  • Dans ce numéro : devenir parents.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
÷ même temps que des ados, peur de donner plus àl’un qu’à l’autre. « Je me fais beaucoup de soucipourlechoix du prénom, confieSandraRuey. Les gamins peuventêtretrèsméchants entreeux. » Alanaissance de leurs jumeaux, les Gremaud ontchangédevoiture,acheté une poussette double et agrandit leur maison. Ils cherchent encore leurs marques. « Il faut s’écouter.Etécouter les enfants, affirme Alexandra. On fait des erreurs,mais sont-elles si graves ? » Avec troisenfants et un papa absent, SandraRueyadurespect devant la tâche qui l’attendra dans quelques semaines. Toutefois, selon son expérience, elle suggère aux futurs parents de « vivre la grossesse au jour lejour. Un enfant, ça fait peur au début, mais ensuite, c’est merveilleux ! » L’amour compense tout Barbara Cardinale et Stéfanie Mango pensent qu’il faut prendre le temps de faireconnaissance avec l’enfant, observer ses réactions, se connecter, s’émerveiller. « J’imaginais qu’il n’y avait pas d’émotions plus fortes quecelles ressenties lors d’une premièreauthéâtre. Mais l’arrivée d’un enfant est imbattable. L’amour compense le manque de temps, de sommeil, les moments de solitude », souligne Stéfanie. Une grande épreuve attend encore lecouple  : lareconnaissance de l’enfant par le conjoint n’est possible qu’unanaprès la naissance,et Lauriane aoffertces petits cadeaux pour annoncer sa grossesse àson mari. suiteàune enquête de l’administration. « D’ici là, on apeur qu’il arrive quelque chose àStéfanie etque je n’aie aucun droitsur Ferdinand. Je trouve cette procédure très injuste, car j’étais là depuis le début », déclareBarbara. Alexandra neserait pas contre un quatrième bébé,mais naturellement. En revanche, pour Barbara et Stéfanie, la lourdeur de la procédure, émotionnellement très intense et financièrement compliquée, les décourage deserelancer une deuxième fois dans l’aventure. En 2020, ledésir d’avoir des enfants restetoujours fortementancré, toutefois le chemin vers la parentalité demeure semé d’embûches. Mais la vieest pleine de surprises... ○ La poussette est l’un des derniers achats du couple, qui aaccueilli un petit Logan quelques jours après ces photos. 20 Coopération N°47 du 17 novembre 2020
EN CHIFFRES (2019) Des bébés désirés Naissances en Suisse 86 172 Agemoyendes parents à la naissance du 1er enfant MAMAN 31,1 35,1 Prénoms favoris en Suisse romande 0 Emma Eva Chloe Sur le site de Hello Family, retrouvez de précieuses informations. Développement du bébé étape par étape, conseils nutritionnels ou éducatifs… Des blogueurs racontent aussi leur quotidien, leur difficulté àconciliertoutes leurs casquettes. www.hellofamily.ch PAPA Liam Gabriel Arthur HELLO FAMILY Conseils pour la famille PHOTO DR INFOGRAPHIE CAROLINE KOELLA SOURCE OFS Devenir parents en 2020, c’est la même chose qu’en 1980 ? C’est ni mieux ni moins bien. Davantage deparents travaillenttousles deux. Les enfants vont davantage en institution(crèche,parascolaire…) qu’avant. Ils passent moins de temps ensemble, par conséquent les parents devraientseconcentrer d’autant plus sur laqualité. La deuxième différence tient à l’isolement social. On a moinsdefamille autouretce phénomène touche toutes les tranches sociales. Et qu’est-ce qui n’a pas changé ? La pression qui pèse sur les futurs parents, l’idéal autour de la maternité. On doit montrer qu’on yarrive, ne jamais admettre qu’on est fatigué. Autrefois aussi, les conseils fusaient. Comment les couples peuvent-ils s’y préparer ? Ils peuvent déjà commencer par les aspects pratiques, le matériel, s’exercer sur les bons gestes. Surleplanémotionnel, c’est plus dur. Il s’agit d’un apprentissage au jour lejour etenévolution constante, faite de remises en question. Et chaque bébé possède un caractère différent.Certains dormirontou mangeront plus oumoins bien. Il faut se dire qu’il est normal de se sentir quelquefois dépassé, qu’on fait au mieux. Rien n’est cristallisé. Aux périodes difficiles succèdent des phases plus harmonieuses. Comment les papas peuvent-ils s’impliquer ? Ils peuvent venir aux échographies et auxcours de préparation àl’accouchement, aménager la chambre… Une fois le bébé né, ilest important que lepapa prenne sa place et ne se mette pas en retrait de la relation entre la maman et le nouveau-né. Certains papas selèveront la nuit, d’autres prendront en charge le ménage etla préparation des repas. D’autres encores’occuperont plus volontiers de la fratrie. Chaque participation sera différente.L’essentiel est que celle-ci convienne aux deux parents. Quels sont les risques pour les parents ? S’oublier et ne pas prendre soin de son couple. Depenser que chez les autres tout se passebien(ou mieux). ÀLAUNE ZOOM « C’est normal de se sentir dépassé » Laure Amberg Coach familiale et fondatrice de Happy Families Quels bonheurs les attendent ? Chaquejourest composé de petits bonheurs  : observer chaque découverte dunouveau-né, créer la relation d’amour inconditionnel avec sonenfant, voir la complicité dans la fratriesedévelopper, regarder les adolescents se responsabiliser. S’il n’yavait que trois conseils àdonner, que diriez-vous ? Premièrement, demandezde l’aide et ne culpabilisez pasde le faire. Chaque famille ades hauts etdes bas. Deuxièmement, faites-vous confiance. Vous recevrez des conseils de partout, mais vous, parents, êtes les experts de vos enfants. Enfin, ne vous mettez pastropdepression. L’éducation est un long chemin. Parmi les familles que vous suivez en tant que coach familiale, quels sont les problèmes les plus fréquents ? Les problématiques liées aux limites, aux écrans, àlagestion de la fratrie, àlascolarité, àlarelation parentsenfants. On met en place des outils. Cela demande de l’énergie, du temps. Les parents sont lemoteur du changement. La clé réside dans la notion de respect mutuel. Quandlecadre est posé de manière constructive et respectueuse,les problèmes se règlent. ○ Coopération N°47 du 17 novembre 2020 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 1Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 2-3Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 4-5Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 6-7Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 8-9Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 10-11Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 12-13Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 14-15Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 16-17Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 18-19Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 20-21Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 22-23Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 24-25Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 26-27Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 28-29Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 30-31Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 32-33Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 34-35Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 36-37Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 38-39Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 40-41Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 42-43Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 44-45Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 46-47Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 48-49Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 50-51Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 52-53Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 54-55Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 56-57Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 58-59Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 60-61Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 62-63Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 64-65Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 66-67Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 68-69Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 70-71Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 72-73Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 74-75Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 76-77Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 78-79Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 80-81Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 82-83Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 84-85Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 86-87Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 88-89Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 90-91Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 92-93Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 94-95Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 96-97Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 98-99Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 100-101Coopération numéro 47 17 nov 2020 Page 102