Coopération n°46 12 nov 2019
Coopération n°46 12 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de 12 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 26 Mo

  • Dans ce numéro : la fascination continue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
À votre tour de payer si peu. Votre promotion:19. 90/mois au lieu de 29. 90 + 2.5 Go/mois de données sans limite de validité + Appels et SMS/MMS illimités L’abonnement mobile tout simplement bon marché. Sur le réseau Swisscom. Disponible chez Interdiscount, Fust et sur coopmobile.ch Offre valable pendant 12 mois à la souscription d’un abonnement entre le 03.10 et le 01.12.2019. Les conditions d’abonnement habituelles s’appliquent par la suite. Informations sous coopmobile.ch/abo.Valable pour une utilisation en Suisse. Les appels/SMS/MMS vers des numéros à valeur ajoutée, des numéros commerciaux et des numéros courts sont payants. Frais d’activation CHF 40.– ; pas de durée contractuelle minimale.
Qui sont lespersonnes qui font partie de votre garde rapprochée ? Pasdes gens de la télé ni des stars de la cuisine.L’undemes meilleurs amis est carrossier dans une ville de banlieue.Je l’ai vu galérer pendantdes années avant que son garage ne devienne florissant. Il sait comme moique rien n’est gratuit. Que çapaie àforce depersévérance. J’aime bienavoir des amis en dehors des circuits de la médiatisation pour ne pas perdre lecontact avec laréalité. Quand ils medisent qu’une émission n’est pas terrible ou que mon spectacle est chouette,jeles crois. Qu’est-ce quivous donne envie de vous lever le matin ? Voir du bonheur autourdemoi,des souriressur le visagedes personnes avec qui je vis ou travaille. Les tronches de cake, ça me déprime.Jemedémènepourça ! Ma conception du succès est delepartager. J’ai conscience d’avoir eudela chance, comme si j’avais gagné àunjeu de grattage. Alors je ne veux pas garder ma réussitepourmoi toutseul. J’ai envie d’en fairequelque chose de lumineux et d’entraîner les autres avec moi. Le chef Norberteninterview àSaperlipopette, l’un de ses sept restos parisiens. Comment procédez-vous ? Dans mes restaurants, je leur parle de plan de carrière. Je leur dis ques’ils s’impliquent avec moi, ils ont des perspectives d’avenir. Etçan’est pas dublabla. Le responsable de Saperlipopette,qui affiche tousles jours complet, acommencé comme chef de rang. Les chefs de mes restos sontdes graines de TopChefs. Participer à « TopChef », un rêve ? C’est mon épouse qui m’y ainscrit ! J’yavais pensé mais j’étais certain de ne pasêtreretenu. J’imaginais qu’onmereprocherait d’êtreun « beauf », un mec populaire delabanlieue parisienne et qui agardé son jus. Oui parceque j’aime aller parexempleaucamping et,detemps en temps, manger dans un streetfood ! Comment expliquez-vous votre popularité ? J’ai un grand besoin d’êtreaimé.Alors je fais en sorte qu’onm’aime malgré mes imperfections. Et puis, je suis un mec qui prend des risques. Pour êtrecelui queje suis aujourd’hui, j’ai accepté de délaisser ce quejesavais le mieuxfaire:cuisiner. Qu’est-ce quivous met en colère ? L’injustice ! Je n’aime pas être critiqué sans raison. Surles réseauxsociaux, les gens yvontfort. Ils taclent, ils râlent, ils accusent. Etant juré d’une émission–La meilleure boulangerie de France –mon avis est parfois contesté. Et alors des gens se déchaînentenparlantmême de mes enfants. J’ai du mal àcomprendre une animosité pareille. Jepense qu’on devrait faireune thérapie générale pour arrêterdesedéfouler àvisagemasqué. Apropos de réseaux sociaux, votre perte de poidsafait le buzz. Dur ? J’ai atteint mon objectif:j’aiperdu 21 kilos. Ça vous plaît ? (Rires) J’y suis arrivé en changeant mes habitudes alimentaires. Cela aété frustrant et douloureux au début. Ma gourmandise avait du mal àêtre canalisée. Ensuite, j’ai trouvé le rythme. Maintenant, quand je passe à table, j’aiencore plus envie que cesoit bon ! Si on loupelacuisson de mon poisson, je peux devenir agressif ! (Rires) Vous vous êtes misausport aussi ? On dit souvent un esprit sain dans un corps sain, et c’est vrai. Je viens de le découvrir encourant sur untapis de course.Mon mentalest devenu plus fort et mon corps plus joli àregarder... Je ne cherche pasàdevenir Musclor,mais quand je me déshabille, jesuis content d’avoirplusdefesses. ○ NORBERT EN SCÈNE « C’est pas du toutceque tucrois », comédie d’ElodieWallace et ManuRui Silva, 6.12à20h15 au Bicubic de Romont. www.bicubic.ch INTERVIEW NORBERT TARAYRE Coopération N°46 du 12 novembre 2019 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 1Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 2-3Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 4-5Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 6-7Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 8-9Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 10-11Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 12-13Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 14-15Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 16-17Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 18-19Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 20-21Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 22-23Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 24-25Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 26-27Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 28-29Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 30-31Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 32-33Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 34-35Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 36-37Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 38-39Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 40-41Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 42-43Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 44-45Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 46-47Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 48-49Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 50-51Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 52-53Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 54-55Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 56-57Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 58-59Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 60-61Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 62-63Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 64-65Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 66-67Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 68-69Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 70-71Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 72-73Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 74-75Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 76-77Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 78-79Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 80-81Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 82-83Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 84-85Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 86-87Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 88-89Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 90-91Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 92-93Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 94-95Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 96-97Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 98-99Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 100-101Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 102-103Coopération numéro 46 12 nov 2019 Page 104