Coopération n°45 8 nov 2016
Coopération n°45 8 nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de 8 nov 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 53,0 Mo

  • Dans ce numéro : l'avenir des espèces menacées, le panda en exemple.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Initialement, ce n’était pas le Cervin, comme aujourd’hui, qui figurait sur les boîtes de Prismalo mais la Jungfrau. Couleurs's LA MINE DES GRANDS JOURS ♦ En coulisse En Suisse, tous les enfants connaissent les crayons de couleur Caran d’Ache. Mais comment, au juste, les mines colorées entrent-elles dans les crayons ? MARKUS KOHLER Une boîte métallique sur le couvercle de laquelle figure le Cervin, toutes les couleurs de l’arc-en-ciel qui nous sautent aux yeux quand on ouvre la boîte, et puis la senteur du cèdre frais… Ces souvenirs rattachent bon nombre d’entre nous aux premiers jours d’école – et au nom Caran d’Ache. Une telle boîte du fabricant de crayons de Thônex, près de Genève, fait aujourd’hui encore partie du bon équipement scolaire. « En ce qui me concerne, ce n’était pas différent quand j’étais petite, se souvient Carole Hübscher (49 ans), cheffe de l’entreprise familiale. Moi aussi je ne recevais les beaux crayons de couleur qu’en des occasions particulières, comme à la rentrée scolaire ou à mes anniversaires. » Depuis plus de cent ans, Caran d’Ache fabrique des instruments destinés à l’écriture et des fournitures pour artistes. Tout d’abord des crayons. Lorsque Arnold Schweitzer, un boursier du Toggenburg (SG), achète l’entreprise, en 1924, l’assortiment est étoffé. Au fil du 74 Coopération N°45 du 8 novembre 2016 Le site de production dans les années 1920, au cœur de Genève (à g.). Un crayon géant servait à faire de la publicité dans les années 1940. temps, apparaissent des crayons de couleur, des porte-mines, des feutres, des stylos, de nouvelles couleurs, la gouache ainsi qu’en dernier lieu des porte-plumes de grande valeur. « Tous ces différents produits sont fabriqués sous un même toit, ce qui ne se retrouve nulle part ailleurs dans le monde », déclare fièrement Carole Hübscher. Le secret du succès ? « Notre grande qualité. Ce n’est que grâce à cela que nous pouvons tenir tête à la concurrence », souligne-t-elle. 90 Caran d'Ache d’Ache livre ses produits dans 90 pays  : France, Grande-Bretagne, Allemagne, États-Unis et Japon sont les marchés étrangers les plus importants. Produits « swiss made » Seules les meilleures matières premières sont utilisées pour la fabrication des crayons de couleur. Ce sont principalement des pigments végétaux et minéraux mélangés initialement avec des liants et des argiles, telles que le kaolin. À partir de cette masse, une machine forme des « spaghettis » sans fin et très minces qui sont ensuite coupés et séchés dans un four. Entre-temps, de fines rainures sont fraisées dans de petites plan- chettes de cèdre californien. « Ce bois, d'ailleurs d’ailleurs certifié FSC, est robuste, stable et facile à tailler, explique la cheffe. Il a peu de ramifications, zones potentielles de rupture. » Des mines de couleur sont placées dans les rainures enduites de colle. Une autre planchette rainurée vient ensuite recouvrir le tout, ce qui donne une sorte de sandwich, puis une machine presse l’ensemble durant plusieurs heures. Et tellement fort qu’il est impossible de remarquer une « soudure » entre les deux planchettes. Après quoi, une autre machine débite le « sandwich » à la longueur voulue. Les crayons bruts
Photos Heiner H. Schmitt, Caran d’Ache 1931 Caran d’Ache d'Ache lance une nouveauté mondiale  : les premiers crayons de couleur aquarellables Prismalo. Le nom est une combinaison de « prisme » « prisma » (prisme) et « à l’eau ». l'eau ». sont ensuite recouverts de laque à base aqueuse, la marque Caran d'Ache d’Ache imprimée sur une des facettes à l'aide l’aide d’un d'un Il/tampon brûlant, un des bouts scellé par une goutte de laque et l’autre extrémité taillée en une pointe régulière avec du papier de verre. Un crayon n’est que l’un des quelque 4000 articles que produit Caran d’Ache. Et même si ce n’est pas facile en raison du franc fort, il n’est pas question de délocaliser la production à l’étranger  : « La grande qualité que nous et nos clients exigeons n’est réalisable qu’en Suisse », affirme Carole Hübscher. Russe En russe, crayon se dit « карандáш » (karandasch). C’est le nom d’artiste du caricaturiste franco-russe Emmanuel Poiré, 12 dont Arnold Schweitzer honore l'oeuvre. l’œuvre. C’est C'est le nombre d’heures d'heures que les mines des crayons de couleur doivent passer au four pour sécher et obtenir la dureté voulue. LES JALONS  : CARAN D’ACHE ACTUEL 1915 Fondation de la Fabrique Genevoise de Crayons, à Genève. 1924 Arnold Schweitzer rachète l’entreprise et la rebaptise « Caran d’Ache ». 1929 Lancement du Fixpencil, premier porte-mine du monde. 1947 Joseph Reiser et Henri Hübscher dirigent l’entreprise. 1969 Lancement du stylo « 849 », avec sa forme hexagonale. 1974 La fabrique déménage du centre de Genève à Thônex. 2012 Carole Hübscher devient cheffe en 4 e génération. 2015 Caran d’Ache fête ses 100 ans d’existence. Coopération N°45 du 8 novembre 2016 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 1Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 2-3Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 4-5Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 6-7Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 8-9Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 10-11Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 12-13Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 14-15Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 16-17Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 18-19Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 20-21Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 22-23Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 24-25Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 26-27Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 28-29Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 30-31Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 32-33Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 34-35Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 36-37Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 38-39Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 40-41Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 42-43Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 44-45Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 46-47Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 48-49Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 50-51Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 52-53Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 54-55Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 56-57Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 58-59Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 60-61Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 62-63Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 64-65Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 66-67Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 68-69Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 70-71Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 72-73Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 74-75Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 76-77Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 78-79Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 80-81Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 82-83Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 84-85Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 86-87Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 88-89Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 90-91Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 92-93Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 94-95Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 96-97Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 98-99Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 100-101Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 102-103Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 104-105Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 106-107Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 108-109Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 110-111Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 112-113Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 114-115Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 116-117Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 118-119Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 120-121Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 122-123Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 124-125Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 126-127Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 128-129Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 130-131Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 132-133Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 134-135Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 136-137Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 138-139Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 140