Coopération n°45 8 nov 2016
Coopération n°45 8 nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de 8 nov 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 53,0 Mo

  • Dans ce numéro : l'avenir des espèces menacées, le panda en exemple.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
rants gastronomiques  : « C’est un beau défi de rendre ces plats gourmands ! » Il a opté pour un dressage de son bœuf bourguignon au cœur d’une ronde de lamelles de raves et de pommes de terre. De l’ail noir pressé compose sa touche finale sur les légumes  : « Il a été fermenté durant plusieurs semaines. Confit, il a une saveur proche du pruneau. J’aime faire découvrir des produits à ma clientèle. » Des plats sains et appétissants Passionné de sport en général et de vélo en particulier, ce père de deux enfants s’engage en faveur d’une alimentation équilibrée, loin du classique menu de poisson et de légumes à la vapeur. « Les plats mijotés sont conciliables avec une alimentation saine, à condition de privilégier une viande pas trop grasse et de ne PUBLICITÉ Marques en action chez Coop. Marques en action chez Coop. Du mardi 8 novembre au samed112 novembre 2016, dans la limite des stocks disponibles Du mardi 8 novembre au samedi 12 novembre 2016, dans la limite des stocks disponibles Du mardi 24 mai au samedi 28 mai 2016, dans la limite des stocksdisponibles FAIRTRADE MAX HAVELAAR 43% 9.95 au lieu de 17.70 8 En vente dans les grands supermarchés Coop. ideEet igt PrewIT1 hoo-iI Action ! Un soupçon de chocolat noir pour lier naturellement cette sauce. the ? relue'teci, Eti% ; 7'4 1.1 Michel Orange Premium, Bodyguard, Sunshine, Orange Passion 6x1L PET pas abuser de beurre et d’huile. » L’entier de son bœuf bourguignon nécessite beaucoup de temps et de savoir-faire  : « C’est pourquoi je suis convaincu que les gens qui cuisinent apprécient de manger ce type de plat au restaurant. Ils savent le travail que ça représente derrière les fourneaux. C’est bien plus long et élaboré à fairequ’une entrecôte… » Le quadragénaire a opté pour une touche chocolatée pour lier sa sauce et la foncer  : « Le contraste entre la douceur du chocolat et l’acidité de la tomate est intéressant. » Les senteurs qui se dégagent de la cocotte sont enivrantes, les oignons confits, les lardons et les bolets qui peaufinent son plat le rendent encore plus appétissant. De quoi convaincre tous ceux qui se méfient des potées… Cerise sur le gâteau, elles sont souvent encore meilleures réchauffées ! Aie/tee e ti
Cette ronde de rave à l’ail noir rehausse l’esthétique de ce plat. LE BŒUF BOURGUIGNON ET SA DOUCEUR CHOCOLAT 70% DE CACAO Pour 4 personnes Recette du chef Gaël Brandy Ingrédients R 720 g de bœuf (p. ex. joue) R un peu d’huile d’olive R 1 oignon R 3 carottes R 8 dl de vin rouge R 1 bouquet garni R 1 branche de céleri R 200 g de tomates pelées R 1 cs de concentré de tomate R 30 g de farine R sel et poivre R 5 dl de jus de viande (p. ex. du fond de veau) R paprika et noix de muscade R 15 g de chocolat noir 70% Préparation Deux jours avant la dégustation, couper la viande en gros morceaux, émincer l’oignon et couper les carottes en bâtonnets. Placer la viande dans un grand saladier, la recouvrir avec le vin rouge, les légumes et le bouquet garni. Recouvrir de film alimentaire et placer au frais pendant 48 heures. Égoutter la viande, récupérer le jus de la marinade, porter à ébullition et écumer. Trier le bœuf de l’oignon et des carottes. Faire revenir la viande dans l’huile d’olive, dans une cocotte ou une poêle. Assaisonner. Une fois que la viande est bien saisie, ajouter les carottes et l’oignon de la marinade, ainsi que la branche de céleri et les tomates pelées. Remuer 2 min avec le concentré de tomate. Ajouter la farine, faire légèrement colorer et déglacer avec la marinade. Ajouter le jus de viande et cuire à couvert à feu doux durant 3 à 4 heures ou au four à basse température pendant 4 ou 5 heures. Sortir ensuite la viande et les légumes (sans le céleri), passer la sauce au chinois, la faire chauffer, la saupoudrer de paprika et de noix de muscade. Ajouter le chocolat noir et laisser cuire doucement avant le dressage. Les étapes de la recette en images, avec la préparation de la garniture et du dressage sur  : ⊲ www.cooperation.ch/mijoter Photos Patrick Gilliéron Lopreno, DR m-, Goûts& Saveurs « UNE BELLE TRADITION FAMILIALE » ♦ Livre La Parisienne Isabelle Guerre (44 ans) signe un ouvrage consacré aux plats mijotés simples, classiques ou exotiques, avec peu d’ingrédients. Pourquoi avoir sorti un livre sur ce sujet ? Les plats mijotés constituent une tradition de la cuisine française et du monde. Mettre ensemble des ingrédients et les cuire tout doucement, c’est la base. Par le passé, les femmes préparaient un plat et le donnaient au boulanger qui le faisait cuire pendant qu’elles s’occupaient de la lessive ou des récoltes. Vous proposez des recettes vite préparées, avec un temps de cuisson modéré. Oui, ce livre est destiné à ceux qui ont envie d’un bon petit plat sans avoir trop de temps à y consacrer. Ces préparations se réchauffent très bien et on peut aussi les congeler. Votre plat mijoté préféré ? Comme j’aime beaucoup l’agneau, je dirais qu’un tajine d’agneau me fera très plaisir. Ce type de cuisine est-elle au goût du jour à Paris ? C’est le genre de plats qu’on peut trouver dans les établissements qui proposent de la « cuisine canaille » ou de bistrot. Certaines brasseries ont pour habitude de proposer un pot-au-feu ou un bœuf bourguignon comme plat du jour une fois par semaine. Il s’agit surtout d’une belle tradition familiale. On amène la cocotte à table, on l’ouvre et on par- tage un repas convivial. R « Plats mijotés », Isabelle Guerre, photos Aline Princet, Éditions Larousse. Ce livre est disponible dans les plus grands points de vente Coop. Coopération N°45 du 8 novembre 2016 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 1Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 2-3Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 4-5Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 6-7Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 8-9Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 10-11Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 12-13Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 14-15Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 16-17Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 18-19Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 20-21Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 22-23Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 24-25Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 26-27Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 28-29Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 30-31Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 32-33Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 34-35Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 36-37Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 38-39Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 40-41Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 42-43Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 44-45Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 46-47Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 48-49Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 50-51Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 52-53Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 54-55Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 56-57Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 58-59Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 60-61Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 62-63Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 64-65Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 66-67Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 68-69Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 70-71Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 72-73Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 74-75Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 76-77Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 78-79Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 80-81Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 82-83Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 84-85Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 86-87Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 88-89Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 90-91Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 92-93Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 94-95Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 96-97Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 98-99Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 100-101Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 102-103Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 104-105Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 106-107Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 108-109Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 110-111Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 112-113Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 114-115Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 116-117Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 118-119Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 120-121Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 122-123Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 124-125Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 126-127Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 128-129Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 130-131Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 132-133Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 134-135Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 136-137Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 138-139Coopération numéro 45 8 nov 2016 Page 140