Coopération n°45 3 nov 2020
Coopération n°45 3 nov 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de 3 nov 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 26,5 Mo

  • Dans ce numéro : jouons ! des passionnés nous expliquent pourquoi certains jeux deviennent cultes et traversent les générations.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Au Bernerhof, il yadeux semaines. Le conseiller fédéral entre dans la pièce où va se tenir l’interview  : « Bonjour,çava ? » Et ensuite  : « Vous pouvez enlever vos masques maintenant. » « Le virus ne se déplace pas tout seul » Quelles sontles questions queseposentdejeunes apprentis en ce moment ? Le conseiller fédéral Alain Bersetapris le temps de rencontrer des apprentis de Coop et de parler de masque,d’usagedutéléphone portable et d’un jourdecongéparfait. INTERVIEW ANISA ADEMI, PAUL GAIGL, SHARON HUNZIKER, JON SHALA, MIHAJLO STEFANOV, JOEL WEBER PHOTOS PETER MOSIMANN 74 Coopération N°45 du 3novembre 2020
Le conseiller fédéral Alain Berset nous reçoit au Bernerhof pour cette rencontre avec de jeunes apprentis. Il n’y avait pas desalle disponible au Palais fédéral pour nous accueillir en respectant les distances nécessaires. Elles sont pourtant essentielles, car Alain Berset souhaitait échanger sans masque avec nous, jeunes journalistes d’un jour. Il s’excuse de son retard  : « Nousvivonsdes temps compliqués. » Monsieur le conseiller fédéral, àquelle fréquence vous faites-vous tester pour la Covid-19 ? Il ne faut se faire tester que sicela est justifié. Pour moi, ce cas de figure s’est présenté deux fois. La première suite àlacontamination d’une collaboratrice du département. Nous avons eu une séance dans la même salle, mais elle était assise àcinq ou six mètres de moi. Et la deuxième,c’était lorsqu’un membre de ma famille aprésenté des symptômes. Et parmi vous, certains ont-ils déjà fait le test ? Oui. Ce n’est pas aussi désagréable qu’onle dit, n’est-ce pas ? Honnêtement ? C’était tout de même assez inconfortable. Mais voilà quelque chose qui nous intéresse, Monsieur le conseiller fédéral  : est-ce que l’origine du virus est un sujet qui vous préoccupe ? Surleplaninternational, c’est une question très importante. J’ai lu plusieurs hypothèses surlesujet.Mais pour nous, l’origine du virus n’est pas un facteur déterminant.Lefait est qu’il est présent, parmi nous. Et qu’il est très difficile à gérer. Aujourd’hui, le portdumasqueest considérécomme allant de soi dans de nombreux endroits. Au printemps, c’était très différent  : l’idée d’une obligation du portdumasque aété abandonnée. Pourquoi ? En mars et en avril, de nombreux lieux étaient fermés,mais pasles commerces alimentaires. Je suis d’ailleurs très reconnaissantque l’approvisionnementen produits essentiels ait été si performant. Comme les écoles, les restaurants, les cinémas et les autres établissements étaient fermés,lapopulation n’avait pas besoin de porter lemasque. Al’exception, biensûr,dupersonnel soignantet des autres personnes exposées. Ceux-ci Les apprentis de Coop en journalistes d’un jour durant leur interview avec le conseiller fédéral Alain Berset. ACTUEL INTERVIEW en avaient. Dès les premières réouvertures le27avril, la situation achangé. Nousavons précisé qu’il faudrait porter des masques quand ladistance suffisante entreles individusnepouvait être respectée.Cela aété le cas parexemple pour se rendrechezlecoiffeur. Evidemment,moi je n’en ai paseubesoin, mais d’autres si. (Rires) La situation s’est ensuite apaisée, mais le sujet est resté très présent. Le masque est devenu obligatoire début juillet dans les transports en commun, partoutenSuisse.Et depuis peu, d’autres mesures ontencore été prises. Dans cette pandémie, qu’est-ce que vous avezbien fait,etmal fait ? J’ai très mal dormi… (Rires) Si nous pouvions dresser un bilan àcestade, il ne serait sûrement pas trop mauvais pour la premièrevague. Nous avons probablement eu raison d’interdire assez tôt les grands rassemblements. Je suis sûrque cela abeaucoup aidé. Notre hésitation àfermer les frontières est peut-être un aspect moins positif. Mais il est bien trop tôt pour tirer toutes les conclusions. Noussommesencoreaumilieu du gué. La deuxième vagueest là et la Suisse estenmauvaise posture. Page 76 Coopération N°45 du 3novembre 2020 75 T



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 1Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 2-3Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 4-5Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 6-7Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 8-9Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 10-11Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 12-13Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 14-15Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 16-17Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 18-19Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 20-21Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 22-23Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 24-25Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 26-27Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 28-29Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 30-31Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 32-33Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 34-35Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 36-37Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 38-39Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 40-41Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 42-43Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 44-45Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 46-47Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 48-49Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 50-51Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 52-53Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 54-55Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 56-57Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 58-59Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 60-61Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 62-63Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 64-65Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 66-67Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 68-69Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 70-71Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 72-73Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 74-75Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 76-77Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 78-79Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 80-81Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 82-83Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 84-85Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 86-87Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 88-89Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 90-91Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 92-93Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 94-95Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 96-97Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 98-99Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 100-101Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 102-103Coopération numéro 45 3 nov 2020 Page 104