Coopération n°44 29 oct 2019
Coopération n°44 29 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de 29 oct 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 31,8 Mo

  • Dans ce numéro : les astuces de votre boucher.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
« Il ne faut jamais piquer une viande au risque de l’assécher » DAVID LÉCHAIRE, CHEF BOUCHER table partage durepas ensemble dans le sens primaireduterme. » Des astuces de professionnel Il est 18h quand nous arrivons chez notre hôte pour parler cuisine, recettesetastuces de cuisson durant la préparation des mets du soir. « On a confiénos deux enfants Ethan (6 ans) et Shelby (2ans) àleurs grands-parents pour lasoirée, explique Nicole (29 ans) en rentrant du travail peu après notre arrivée. Mais si Ethan avait été là, il aurait aidé son papa. Il aime déjà cuisiner. » Le gratin de « Le service traditionnel permet d’échanger astuces et recettes avec les clients. » légumes attend d’être enfourné tandis que les desserts reposent dans des verrines au frais. C’est le moment de poêler la pièce de rosbif avant de la passer au four. « Il ne faut jamais piquer une viande, elle perdrait son jus et s’assécherait. En revanche, on peut inciser avec un couteaulacouche de gras et assaisonner. Cela permettra ausel de bien pénétrer. » Aforce de cuisiner,d’expérimenter, d’inviter des convives, notre hôte connaît ses classiques surleboutdes doigts  : « Je conseille de se munir d’une sonde thermomètreàpiqueràcœur. Quand la températureatteint53°C, je sors la viande car j’opte pour une cuisson normale à180 °C. Ça va prendre une petite trentaine de minutes. En revanche,avecune cuisson àbasse température, l’idéal est 80 °C. Et l’énorme avantageest qu’onpeutlalaisser trois heures au four, ça ne risque rien  : la viande ne cuirapas plus et ne s’asséchera pas. On peut donc traîner à l’apéritif », s’amuse notrehôte.Enparlantd’apéritif, les convivesarriventet s’installent. « Venez, on aune petite demi-heurepourseposer et papoter. Et aprèsonpasse àtable ! » ○ 20 Coopération N°44 du 29 octobre 2019
La consommation de viande a diminué depuis les années 1980. Pour quelle raison ? La consommation de produits carnés estinfluencée pardenombreuxparamètres. Les personnes âgées onttendance àmanger moins de viande que les jeunes, et les femmes moins que les hommes. Au-delà de ce constat, d’autres facteurs aujourd’hui, tels que les préoccupations au sujet du changementclimatiqueoulebien-êtreanimal, entrentenjeu.L’offredesubstituts àlaviande est de plus en plus variée. Aussi voit-on augmenter le nombre de « flexitarien(ne)s » –c’està-dire des personnes qui dénoncent l’élevageintensif et souhaitentcontribuer àlaprotection climatique, tout en améliorant leur santé sans toutefois complètement renoncer à la viande.Pourautant, la consommation quotidienne de viande (environ 111 g parpersonne) restelargementsupérieure auxrecommandations. La viande est-elle « bonne » pour nous ? La viande atoute sa place dans une alimentation équilibrée.Ellecontient de précieuses protéines animales et constitue une source exceptionnelle de vitamines (notammentdugroupe B) et de minéraux comme le fer et le zinc. La vitamine B12, présente presque exclusivementdansles denrées alimentaires d’origine animale telles que la viande ou les œufs, mérite une mention particulière. Elle joue un rôle essentiel dans le métabolisme humain et contribue, parexemple,aubon fonctionnement du système nerveux. Du point de vue de la santé, à quelle fréquence est-il conseillé de consommer de la viande ? La Société Suisse de Nutrition recommande de consommer deux àtrois portions de viande (volaille,charcuterieetsaucisses incluses) parsemaine. Uneportion correspond à100-120 g. Quels types de viande et quels produits carnés doivent être privilégiés ? Lesquels doivent être consommés avecmodération ? Des études laissent entendre qu’une consommation importantedeviande ZOOM SAVOIR-FAIRE « Elle joue un rôle essentiel dans notre métabolisme » Quantités conseillées, apports nutritionnels, résultatsd’études  : Isabel Drössler répond auxquestions les plus courantesausujet de la viande. Isabel Drössler (29 ans) du service diététique de Coop rouge et de produits carnés peut accroîtrelerisque de développer certains cancers. Il est donc généralement recommandé de préférer la viande blanche àlaviande rouge. Or les découvertes des sciences de la nutrition étant régulièrement remises en cause, ilpeut arriver que certains aliments autrefois mis à l’index soient finalement réhabilités au fil du temps –comme ce fut par exemple le cas au sujet des œufs et de leur impactsur le taux de cholestéroldanslesang. En effet, les études sur l’alimentation permettent difficilementdetirer des conclusions définitivessur chaque aliment, ceci pour des raisons àlafois techniques, comportementales et intrinsèquespropres àchaqueindividu. Notre modedevie,l’exercice, voirele microbiote de notre intestin, jouent euxaussi un rôle décisif. ○ LAC BON DERÉDUCTION 10%demoinssur la viande fraîche en servicetraditionnel. Valabledu29.10 au 3.11.2019 Bonvalable dans lessupermarchésCoopouaurayonalimentaire desGrands Magasins Coop City. Il suffit de le remettreàlacaisse.Valable uneseule fois.Non cumulableavecd’autresbons. 10% ✁



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 1Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 2-3Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 4-5Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 6-7Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 8-9Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 10-11Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 12-13Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 14-15Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 16-17Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 18-19Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 20-21Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 22-23Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 24-25Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 26-27Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 28-29Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 30-31Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 32-33Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 34-35Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 36-37Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 38-39Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 40-41Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 42-43Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 44-45Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 46-47Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 48-49Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 50-51Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 52-53Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 54-55Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 56-57Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 58-59Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 60-61Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 62-63Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 64-65Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 66-67Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 68-69Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 70-71Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 72-73Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 74-75Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 76-77Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 78-79Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 80-81Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 82-83Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 84-85Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 86-87Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 88-89Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 90-91Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 92-93Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 94-95Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 96-97Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 98-99Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 100-101Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 102-103Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 104-105Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 106-107Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 108-109Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 110-111Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 112-113Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 114-115Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 116-117Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 118-119Coopération numéro 44 29 oct 2019 Page 120