Coopération n°44 27 oct 2020
Coopération n°44 27 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de 27 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 112

  • Taille du fichier PDF : 27,2 Mo

  • Dans ce numéro : quand vient la nuit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Un matériau qui dure Toutes les capsules de caféCoopLaMocca sontdésormais en aluminium et non plus en plastique. Explications du chef de projet du service Développementdurable chezCoop. Les capsules de café enaluminium sont-elles plus respectueuses de l’environnement que celles fabriquées avec du plastique ? Très bonne question, car Coop vientjustementderemplacer par des capsules en aluminium celles en plastiquecompatibles Nespresso de sa marque propre LaMocca ainsi que de la marque LaSemeuse. Laproduction de cesmodèles en aluminiumest moins TEXTE KRISTINA KÖHLER polluante que celle d’autres capsules, notamment celles en bioplastique. Et ce n’est pastout : un avantageauniveau gustatif est égalementobservé. Une séparation exemplaire « Les capsules en aluminiumsontentièrementrecyclables. Elles permettent de séparer le marcdecaféetles capsules, ce qui n’est pas possible avec le plas- tique », explique Guido Fuchs (58 ans), chef de projet Développementdurable. Des matières précieuses Mais quesepasse-t-il pendantlerecyclagepourlecaféetpourl’aluminium ? « Le caféest envoyé àlastation de méthanisation où il est transformé en biogazetenengrais. Les capsules partent, quant àelles, dans le circuit de recy- 74 Coopération N°44 du 27 octobre 2020
PHOTO HEINER H.SCHMITT Toutes les capsules àcafé en aluminium peuvent être recyclées. N’oubliez pas de les récupérer ! e clage », détaille notre interlocuteur. Pendant leprocessus de recyclage, les capsules en aluminium sont broyées, fonduespuis transformées en produits neufs : par exemple en capsules pour café, mais également encanettes, en feuilles, en barquettes ou encore en jantes. L’aluminium peut se recycler àl’infini et sans perte de qualité. C’est l’une des particularités qui font delui un matériauparticulièrementprécieux. 931 points de collecte Dès lors, que faire de ses capsules usagées ? « Les clients les rapportent dans un magasin Coop.Delà, elles sontenvoyées àlacentrale de distribution, puis dirigées vers l’usine de recyclage », indique GuidoFuchs. « Je croisque lesclients ont compris quelesystème de capsules avec ACTE N°353 Biologique et équitable : notre café La Mocca bio Avec les capsules La Mocca bio, nous sommes le premier distributeur suisse àproposer des capsules de café portant àlafois le label Fairtrade et le Bourgeon de Bio Suisse. Comme le montre leur écobilan, ces produits font sens aussi d’un point de vue écologique. www.des-paroles-aux-actes.ch/353 aluminium et marc decafé recyclables est une solution plus propre. » Coop récupèredansses points de ventetoutes les capsules en aluminium, ycompris celles de Nespresso.Cela représente au total 931 points de collecte, en plus de ceux mis en place dans les communes. Ça recycle chez Coop ! En dehors des capsules en aluminium, Coop recycle aussi les bouteilles en plastiqueetPET,les cartouches de siphons àcrème, les cartouches filtrantes, les batteries, les appareils électriques et les ampoules. Coop brico+loisirs remet également dans lecircuit de recyclage les tubes de néon, les peintures, les vernis et lesproduits chimiques. Avec l’ensemble des emballages de transportutilisés en interne,Coop collecteetrecycle jusqu’à32matériaux différents. ○ ACTUEL DESPAROLES AUXACTES Culture mixte pour un meilleur chocolat La demande mondiale en cacao augmente. Denos jours, près de 40% de fèvesdecacao supplémentaires sont transformées par rapport à2005. Parallèlement, la spéculation et les maladies des plantes font s’effondrer les prix du marché mondial. Pour de nombreuxpetits producteurs équatoriens, la culture n’en vaut plus la peine. Afin qu’ils puissent continuer àproduire ducacao de façon rentable, Coop et sa filiale Chocolats Halba/Sunray soutiennent depuis 2016 les producteurs de plusieurs provinces équatoriennes, avec d’autres partenaires des secteurs environnemental, biologique et équitable. L’objectif ? Mettre en placeunsystème de culturemixte, « l'agroforesterie dynamique ». Le cacaoest ainsi cultivé avec d’autres plantes et des bois nobles : la culturemixtecontribue en effet à enrichir la qualité du sol. Les plants de cacao sont enmeilleure santé et affichentdes rendements plus élevés, tandis que les autres cultures permettent de réduire la dépendance des agriculteurs à l’égard du cacao. Ce quipourrait sembler simple nécessite pourtant d’importantes connaissances techniques. Des agriculteurs ont été formés plusieurs années pour devenir experts en agroforesterie, et transmettent désormais leur savoir. Les petits agriculteurs reçoivent gratuitement la matière première : les plants de cacao, de bois noble et d’arbres fruitiers. Les plantes absorbant le CO₂ présentdansl’air, Coop les utilise pour compenser une partie de ses propres émissions de CO₂. Le cacao est certifié biologiqueetéquitable,raffiné par Chocolats Halbaetcommercialisé par Coop sous l’appellation « ProjetsChocolats Naturaplan ». TCO Coopération N°44 du 27 octobre 2020 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 1Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 2-3Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 4-5Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 6-7Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 8-9Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 10-11Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 12-13Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 14-15Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 16-17Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 18-19Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 20-21Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 22-23Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 24-25Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 26-27Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 28-29Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 30-31Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 32-33Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 34-35Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 36-37Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 38-39Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 40-41Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 42-43Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 44-45Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 46-47Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 48-49Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 50-51Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 52-53Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 54-55Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 56-57Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 58-59Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 60-61Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 62-63Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 64-65Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 66-67Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 68-69Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 70-71Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 72-73Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 74-75Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 76-77Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 78-79Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 80-81Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 82-83Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 84-85Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 86-87Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 88-89Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 90-91Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 92-93Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 94-95Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 96-97Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 98-99Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 100-101Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 102-103Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 104-105Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 106-107Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 108-109Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 110-111Coopération numéro 44 27 oct 2020 Page 112