Coopération n°44 1er nov 2016
Coopération n°44 1er nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de 1er nov 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 53,8 Mo

  • Dans ce numéro : avec Laurianne Sallin, miss Suisse, en avant les bons plans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
DES PAROLES AUX ACTES Le jour vient tout juste de se lever. Nous quittons la capitale ghanéenne, Accra, peuplée de plus de six millions d’habitants, et filons vers le nord en direction d’Adeiso. L’autoroute que nous empruntons a été construite par les Chinois. « D’où son surnom de Chinese highway », déclare Hanspeter Werder, l’un des fournisseurs de Coop en fruits secs exotiques du Ghana labellisés Fairtrade Max Havelaar. Il nous emmène visiter son usine à Adeiso. C’est dans un atelier moderne que 400 tonnes de fruits frais environ sont mis à sécher chaque semaine. « Si on prend l’ananas, très prisé en Suisse, un fruit frais est quinze fois plus lourd qu’un fruit séché », explique Hanspeter Werder. Pour faire fonctionner les machines nécessaires, l’entreprise a mis en place diverses installations qui produisent de l’énergie renouvelable  : un dispositif de biogaz récupérant les déchets des fruits et des panneaux solaires sur le toit du bâtiment. Un pays porteur d’espoir À notre arrivée, nous rencontrons Maik Blaser, agronome aux origines bernoises, qui dirige sur place entre 800 et 1000 personnes. Les salariés bénéficient de quatre semaines de vacances par an. « Nous sommes un employeur important pour la région. Au regard du développement économique du continent tout entier, ce pays d’Afrique de l’Ouest est particulièrement porteur d’espoir », affirme James Obeng, bras droit de Maik Blaser. Dans l’atelier envahi par des odeurs de fruits bien mûrs fraîchement cueillis, les mains s’affairent à éplucher, découper et étaler la matière première. Mais c’est dans la salle de séchage que les I Saveur du fruit ♦ Équitable Les fruits secs exotiques EN TOUTE BONNE de la gamme Qualité & Prix vendus CONSCIENCE par Coop sont estampillés Fairtrade Max Havelaar. Cap sur le Ghana, l’un des pays de production. NATALIA FERRONI FRUITS SECS EXOTIQUES CHEZ COOP  : LES PRÉFÉRÉS DES CONSOMMATEURS Mangues 75 t Dattes 210 t Caribic Mix 10 t 8 Coopération N°44 du 1er novembre 2016 Ananas 9 t Bananes 3 t Source Coop Société coopérative 2015 ; infographie Caroline Koella arômes libérés sont les plus puissants. L’eau vous vient vite à la bouche ! Les matières brutes sont livrées par des coopératives paysannes locales certifiées Fairtrade, tout comme l’entreprise de Hanspeter Werder. À Dodowa, par exemple, au nord-est de la région d’Accra, la coopérative Adumanya spécialisée dans la culture de mangues est certifiée depuis 2014. Elle compte aujourd’hui une quarantaine de membres. « Depuis qu’Adumanya est reconnue par Max Havelaar, la coopérative a déjà pu récolter 2000 tonnes de mangues et les vendre aux conditions avantageuses garanties par le label Fairtrade », indique Caroline Omondi, collaboratrice de Sunray, entreprise de production de Coop. « La production augmente parce que les paysans voient en ce commerce la possibilité d’élever leur niveau de vie. » Entre 2014 et 2015, Adumanya a acheté, grâce à une partie des primes Fairtrade, un Photos Remo Nägeli
James Obeng (au centre) contrôle avec un de ses collaborateurs la qualité des ananas séchés. terrain pour y construire son siège. La coopérative a investi une autre partie des subventions dans la formation et la vulgarisation agricole. Elle entend ainsi développer sa culture fruitière et diffuser le concept du commerce équitable. « Ce sont des facteurs importants pour les paysans qui contribuent à répandre et à stimuler les modes de production durables et à améliorer continuellement les conditions de travail », conclut Caroline Omondi. Nos fruits séchés exotiques sont 100% équitables et 100% délicieux Depuis octobre 2016, les fruits séchés de nos marques propres sont certifiés Fairtrade. Les paysans et travailleurs des pays en développement touchent une prime du commerce équitable en plus de leur prix de vente et bénéficient d’un prix minimum garanti. Cet acte et bien d’autres sur  : www.des-paroles-aux-actes.ch/325 I ACTE N°325 Coopération N°44 du 1er novembre 2016 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 1Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 2-3Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 4-5Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 6-7Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 8-9Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 10-11Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 12-13Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 14-15Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 16-17Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 18-19Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 20-21Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 22-23Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 24-25Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 26-27Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 28-29Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 30-31Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 32-33Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 34-35Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 36-37Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 38-39Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 40-41Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 42-43Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 44-45Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 46-47Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 48-49Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 50-51Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 52-53Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 54-55Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 56-57Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 58-59Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 60-61Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 62-63Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 64-65Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 66-67Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 68-69Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 70-71Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 72-73Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 74-75Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 76-77Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 78-79Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 80-81Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 82-83Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 84-85Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 86-87Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 88-89Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 90-91Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 92-93Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 94-95Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 96-97Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 98-99Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 100-101Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 102-103Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 104-105Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 106-107Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 108-109Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 110-111Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 112-113Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 114-115Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 116-117Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 118-119Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 120-121Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 122-123Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 124-125Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 126-127Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 128-129Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 130-131Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 132-133Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 134-135Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 136-137Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 138-139Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 140-141Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 142-143Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 144-145Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 146-147Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 148-149Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 150-151Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 152-153Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 154-155Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 156