Coopération n°44 1er nov 2016
Coopération n°44 1er nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de 1er nov 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 53,8 Mo

  • Dans ce numéro : avec Laurianne Sallin, miss Suisse, en avant les bons plans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
pourra s’en prendre qu’à nous… » Les répliques fusent, joyeusement. Des éclats de rire résonnent. « Nous avons la chance d’avoir une équipe qui s’entend vraiment bien. Cela contribue à la qualité de notre travail », estime Hélène Deschamps. Et de préciser que des sorties ainsi que des petits-déjeuners sont régulièrement organisés par l’une ou l’autre personne de l’agence afin de fédérer l’équipe au maximum. Au sein de l’entreprise depuis deux mois, le graphiste Aurélien Bigerel (29 ans) apprécie ces initiatives  : « Il y a de la complicité et des échanges humains. C’est précieux car ce n’est pas toujours le cas dans le monde professionnel », témoigne ce Français, qui a eu un coup de cœur pour la région lémanique et ses alentours après un stage effectué en Lavaux. Des blagues en pagaille Morgan Giesselbach (26 ans) œuvre au développement de Bee Design. En ce moment, il est aux commandes de la cuisson de dés de courge façon risotto. Ses collègues le taquinent en tentant de le déconcentrer  : « Chargez-le en blagues ! » Le chef de cuisine intervient  : « Ne les écoutez pas, remuez ! Au vu de la taille de ces dés, on dirait que certains ont eu des tronçonneuses à la place des 46 Coopération N°44 du 1er novembre 2016 couteaux entre les mains… » Nouveaux éclats de rires. Un quart d’heure plus tard, sa mission est accomplie. « J’apprécie cette activité. Ça fait du bien de voir ses collègues dans un autre cadre que celui du travail », se réjouit le jeune NOIX DE SAINT-JACQUES AU CRUMBLE DE BOUTEFAS Pour 4 personnes, une recette de l’équipe de l’Atelier cuisine de Vevey. Ingrédients R 12 noix de Saint-Jacques R 20 g de boutefas R 20 g de chapelure R 10 g de noisettes moulues R 2 feuilles de sauge, ciselées R 1 cc de thym séché R 1 cc de paprika R un peu d’huile R 1 noisette de beurre R 1 échalote, ciselée R 1 gousse d’ail, ciselée R 1,2 dl de crème R sel, poivre Préparation Retirer et mettre de côté les barbes des Saint-Jacques (la partie la plus foncée). Tailler le boutefas en brunoise et faire fondre à feu doux. Crumble  : mélanger chapelure, noisettes, sauge, thym, paprika homme. En plus d’avoir passé un bon moment, les participants ont appris des astuces culinaires et ont mangé tous les plats qu’ils ont mitonnés, accompagnés de bons vins. ⊲ www.ateliercuisine.ch et boutefas. Assaisonner les noix de Saint-Jacques et les faire revenir à feu vif dans un peu d’huile. Ajouter le beurre pour la coloration. Retirer et laisser refroidir. Faire revenir l’échalote, la gousse d’ail et les barbes des noix. Mouiller avec 3 cs d’eau, crémer, laisser réduire et filtrer. Assaisonner. Parsemer les Saint- Jacques de crumble et glisser au four préchauffé, fonction gril, à pleine puissance durant 30 secondes. Servir en entrée avec un peu de sauce et, par exemple, des chips de bacon.
Du graphisme créatif pour lequel ils œuvrent chaque jour à la courge façon risotto, il n’y a eu qu’un pas. Ici, Thomas Guérin, Morgan Giesselbach et Christelle Bapst (de g. à dr.). Photos Darrin Vanselow, DR « Être subtile face à une équipe » -d- 1 Sibylle Heunert Doulfakar (42 ans), psy4work.ch – FSP ♦ Team-building Cuisiner ensemble ne suffit pas à rendre des collègues soudés et efficaces… Les précisions d’une psychologue du travail et des organisations. Quels ingrédients faut-il pour former une bonne équipe en entreprise ? Une équipe a deux types de tâches  : répondre à sa mission professionnelle et maintenir de bonnes relations en son sein. Je pense qu’une bonne équipe se situe en équilibre entre les deux. Être soudé, est-ce une chance en plus de gagner en efficacité ? Oui, quand on parle à la forme du « nous » et pas du « je », c’est un bon indicateur, il y a le sentiment d’appartenir à quelque chose de collectif. Mais le responsable doit nourrir son équipe avec des exigences pour qu’elle soit performante. Quelle est votre définition du team-building ? Viser le développement d’une équipe, c’est-à-dire augmenter sa capacité de résoudre Goûts& Saveurs des tâches en utilisant une répartition des rôles adéquate, une distribution des ressources adaptée, une communication efficiente et une précision réaliste des buts collectifs à atteindre. Sous quelles formes s’effectue-t-il ? Le développement d’équipe est constitué de plusieurs étapes. Il est piloté par un modérateur compétent, neutre. La majorité des interventions se basent sur des exercices structurés, qui soumettent l’équipe à une problématique à résoudre. De cette manière, la dynamique de l’équipe est recréée afin de lui permettre de revisiter son fonctionnement et de savoir ce qui l’aide à la résolution de tâches collectives, ou au contraire la freine. Une intervention peut faire du bien à une équipe, ou alors la traumatiser… Effectivement  : il faut être subtil. Une équipe existe avant et après une intervention. Il faut veiller à ne pas la casser. Quand un intervenant demande aux gens d’amener un objet fétiche de leur enfance, qu’il met un matelas au milieu de la salle avec des chaises autour et que chacun doit se coucher sur le matelas pour évoquer son objet, je dis non, cela ne se fait pas. R « La danse des rôles au sein des équipes de travail », Sibylle Heunert Doulfakar, Éditions universitaires européennes Coopération N°44 du 1er novembre 2016 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 1Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 2-3Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 4-5Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 6-7Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 8-9Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 10-11Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 12-13Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 14-15Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 16-17Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 18-19Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 20-21Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 22-23Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 24-25Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 26-27Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 28-29Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 30-31Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 32-33Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 34-35Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 36-37Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 38-39Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 40-41Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 42-43Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 44-45Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 46-47Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 48-49Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 50-51Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 52-53Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 54-55Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 56-57Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 58-59Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 60-61Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 62-63Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 64-65Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 66-67Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 68-69Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 70-71Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 72-73Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 74-75Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 76-77Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 78-79Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 80-81Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 82-83Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 84-85Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 86-87Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 88-89Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 90-91Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 92-93Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 94-95Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 96-97Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 98-99Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 100-101Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 102-103Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 104-105Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 106-107Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 108-109Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 110-111Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 112-113Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 114-115Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 116-117Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 118-119Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 120-121Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 122-123Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 124-125Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 126-127Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 128-129Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 130-131Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 132-133Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 134-135Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 136-137Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 138-139Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 140-141Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 142-143Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 144-145Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 146-147Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 148-149Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 150-151Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 152-153Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 154-155Coopération numéro 44 1er nov 2016 Page 156