Coopération n°43 22 oct 2019
Coopération n°43 22 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de 22 oct 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 29,4 Mo

  • Dans ce numéro : une gorgée de terroir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 Une skieuse de haut vol qui a bien les pieds sur terre  : la championne Wendy Holdener (26 ans).
« Le ski d’abord » INTERVIEW WENDYHOLDENER En pleine forme et décidée,laskieuse WendyHoldener nous confie les rencontres qu’elleaime ou n’aime pasfaire, commentelle réagit quandellen’est « que » deuxième en slalom et pourquoi elle vientdeprendredes vacances. Go ! Médaillée olympique, plusieurs fois championne du monde, Wendy Holdener compte parmi les sportives suisses les plus performantes. Autant dire qu’elle est très souvent sollicitée.Etqu’elle sait dire non.C’est donc encoremieux qu’elle aitaccepté notreentretien. Wendy Holdener,quelles questions vous déstabilisent ? Ça dépend… Aucune,j’espère. (Sourire) Et au quotidien, il yades situations qui vous font perdre pied ? Ça m’arrive quand j’ai l’impression de manquer detemps ouque je suis trop fatiguée.Toutconcilier et trouverlejuste équilibren’est pastoujours facile.Heureusement, j’apprends àfaire face et àmieux gérer cetype de situation. Il m’arrive de moins en moins d’êtredébordée. Dans vosrapports avec les autres, vous faites plutôt du slalom ou vous êtes une fonceuse qui sait aussi dire non ? Je sais toutàfaitdirenon.Jeviens justement derecevoir une demande d’un ami que j’ai refusée. Pour lasimple et bonne raison que çanerentrait pas dans mon emploidutemps. En octobre, lorsque le début delasaison approche, notre mot d’ordre est de reléguer au second plan toutcequi ne concerne pas le ski ; il devientalors difficile de trouver du temps pour le reste. Le sport atoujours la priorité. Apartir d’octobre, toute ma vietourneautourdelui. Pourtant,celanevous apas empêchée de repartir en vacances. INTERVIEW ANDREASW.SCHMID PHOTOS GIAN MARCO CASTELBERG Oui, c’est important. Nous venions de passer trois semaines dans un camp d’entraînementenArgentine.L’objectif, àMajorque, était donc de recharger les batteries. Faireleplein de soleil,profiter de la mer,mais surtoutlever le pied. En contrepartie, je n’ai pas pris de congés en juillet. Là encore, il s’agit de trouver un équilibre. Planifier correctementses vacancespeutserévéler bénéfique pour le sport–et je ne suis passortieenboîte de nuit ! (Rires) Que prenez-vous le temps de faire ? Acette question… (longue pause) Je répondrais  : manger.Pendantles repas, j’essaie dedéconnecter le plus possible et aussi denejamais laisser le stress m’envahir. Aquand remonte la dernière fois que vous avezfait la queue aux remontées mécaniques ? En Argentine… Parce qu’on ne vous connaissait pas ? D’habitude, jefais aussi la queue en Suisse. C’était même le cas lors dela Coupe dumonde àdomicile àSaint- Moritz ! Il ne faut pas croire que toutes les portes s’ouvrent sur mon passage parceque je m’appelle WendyHoldener. Mais comme nous sommes souvent dans les stations de ski en basse saison, la question ne se pose pas. Cela vous mettrait-il mal àl’aise d’être prioritaire et de passer devant tout le monde ? Si les autres personnes râlaient, alors oui, je serais vraimentgênée.Etc’est très vitelecas en Europe. Ah oui ? Oui. En Argentine, les gens sont beaucoup plus compréhensifs. Il yaune remontéeoùils nous ontfaitpasser directement avant les autres etpersonne ne s’est plaint. Comme on dit si bien  : autres pays,autresmœurs. Peut-on vous parler sur le télésiège ou préférez-vous qu’on vous laisse tranquille ? En règle générale,jenevoisaucun problème àdiscuter avec les gens. Je dis bien  : discuter. Parceque certaines personnes me sautent dessus etmebombardentdequestions.Cegenredecomportement m’amuse beaucoup moins, surtout avant une course. (Rires) J’espère queles gens comprennent. Aimez-vous la musique d’après-ski, DJ Ötzi,par exemple ? J’ai un peu demal avec ce type de musique hardcore. J’aime la musique sur laquelle on peut danser. « La reine des podiums », « la patronne du combiné », « l’enfant chérie du pays » –que pensez-vous de ces surnoms dont vous affuble une certaine presse ? Je me dis qu’il vaut mieux çaque l’inverse.C’est toujours bon de voir queles gens semblent nous apprécier. Jeme sens honorée et non gênée.J’espèrebien évidemmentaussi ne jamais liredegros titres négatifs le jouroùlesuccès ne sera pasaurendez-vous. Page 29 Coopération N°43 du 22 octobre 2019 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 1Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 2-3Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 4-5Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 6-7Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 8-9Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 10-11Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 12-13Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 14-15Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 16-17Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 18-19Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 20-21Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 22-23Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 24-25Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 26-27Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 28-29Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 30-31Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 32-33Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 34-35Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 36-37Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 38-39Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 40-41Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 42-43Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 44-45Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 46-47Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 48-49Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 50-51Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 52-53Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 54-55Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 56-57Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 58-59Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 60-61Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 62-63Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 64-65Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 66-67Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 68-69Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 70-71Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 72-73Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 74-75Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 76-77Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 78-79Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 80-81Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 82-83Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 84-85Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 86-87Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 88-89Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 90-91Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 92-93Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 94-95Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 96-97Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 98-99Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 100-101Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 102-103Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 104-105Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 106-107Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 108-109Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 110-111Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 112-113Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 114-115Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 116-117Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 118-119Coopération numéro 43 22 oct 2019 Page 120