Coopération n°42 13 oct 2020
Coopération n°42 13 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de 13 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 112

  • Taille du fichier PDF : 24,5 Mo

  • Dans ce numéro : tendance barbe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
DOUBLE PLAISIR Salami Stick Classic 4x20 g bell.ch BIG PACK + 2GRATUIT 2.75 les Big Pack NOUVEAU ; Dell'HEESE ‘. DE DÉLICIEUX CROUSTILLANTS AUX TRÈS BONS FROMAGES Valable du 12.10 au 25.10.2020. 30% DE RÉDUCTION SUR TOUTE LA GAMME DELI’CHEESE Le bon ne peut être utilisé que chez Coop.Cebon n’est pas cumulable avec d’autres bons ou promotions. 2 ✁ Disponibles dans les plus grands points de vente Coop. BON NUMÉRIQUE Aactiver dans l’appli Supercard sṾ eu ! reiEEsE.
PHOTOS DR Noir du Valais ou poissons d’un pêcheur deCully, crème brûlée àl’aspérule,tisanes, eaux-de-vie, bières… Slow Food regroupe différentes activités de cette premièrecommunauté pionnièresousforme de forfaits, yajoutant par exemple l’hébergement etle déplacement. Unejeune femme acréésa petite entreprise de cosmétiques et savons naturels ; certains jeunes choisissentderevenir au village. Le budget globaldeSlowFood Travel – quipermettrapeut-êtrederattraper le retard de la Suisse sur ses pays voisins en termes de tourisme œnogastronomique – est de plus de 800000fr. surtrois ans. Un montant investi parlefonds de la Confédération Innotour qui soutient l’innovation dans le tourisme,SlowFoodSuisse, l’Etat du Valais et Valais/Wallis Promotion. LeValais est très impliqué dans ce partenariat, avec une dizaine de cuisiniers membres de l’Alliance des chefs de Slow Food etautant despécialités figurant sur l’Arche du goût des produits patrimoniaux àprotéger, tels le pain de seigle,lasaucisse fratze,certains cépages Q SAVEURS REPORTAGE « Pour une réflexion sur notre mode de vie » Comment est née l’idée des voyages SlowFood et àqui s’adressent-ils ? Né en Carinthie, au sud de l’Autriche,leprojetSlowFood Travel avocation àessaimer dans le monde ; c’est le cas désormais en Italie et en Suisse.Producteurs,artisans, logeurs et restaurateurs se fédèrent en communautés autourdelanotiond’une alimentation « bonne,propreet juste ». Ils le transposentavec le soutien des responsables touristiques. Il s’agit de développer et proposer des expériences durables en accord avec la charte fondatrice du mouvement. autochtones et des races indigènes telle mouton NezNoiroulavache d’Hérens », souligne Jean-Marc Imhof. Pour l’initiateur du projet àSlowFood Suisse, « l’idée de ces voyagesest de découvrir un territoire dans toute sa diversité gastronomique, œnologique, agricole,culturelle ». Le projet pilote Slow Food Travel aété lancé en2019. Il entre cet automne, au lendemain dusemi-confinement, dans sa phase de concrétisation. Pour rappel, SlowFoodest né àRome en 1986 en réaction àunprojet defastfood surlasplendide piazzaNavona. Le mouvementest présentdésormais dans 160 pays, àtravers plusieurs centaines de projets, dont une fondation pour la biodiversité. Après avoir centré son action surladéfense des bons produits artisanaux, il estvouéàladéfense d’une vision éthique de toute la chaîne de l’alimentation, de la production àlaconsommation –soit du « bon, propre etjuste » selon les mots du fondateur charismatiqueCarlo Petrini. ○ Jean-Marc Imhof Responsable du projet Slow Food Travel www.slowfood.ch Comment la pandémie change-t-elle la donne ? Les problèmes sanitaires résultent souvent de déséquilibres dans la biosphère. Et l’agriculture industrielle contribue àune part importante des émissions de gaz àeffet deserre. Slow Food Travel vise àfavoriser la compréhension des enjeux liés àl’alimentation et contribuer àune prise de conscience de l’importance de la biodiversitépourlasurviedenotre espèce. En militantpourune agriculture artisanale, àéchelle humaine, on soutient des modes de production respectueuxdel’environnement. Les forfaits de Slow Food Travel proposent des aliments locaux, durables et favorisent les transports à faible empreinte écologique. Le projet apour vocation de L’ingénieux moulin de Sarreyer date du début du XIX e siècle. générer une réflexion sur notremode de vie. Après le Valais, quelles seront les prochaines destinations ? Le Val Poschiavo, avec ses paysages spectaculaires et son agriculture à100% bio, se prête àdevenir une destination Slow Food Travel. Maintes possibilités existent en Suisse,notammentvia des synergies avec les « Grands Sites du Goût » (ndlr  : territoires quiplacent gastronomie et vins comme porte-drapeau). Nous souhaitons cependant consolider le projet en Valais avant de l’étendreailleurs. ○ Coopération N°42 du 13 octobre 2020 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 1Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 2-3Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 4-5Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 6-7Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 8-9Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 10-11Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 12-13Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 14-15Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 16-17Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 18-19Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 20-21Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 22-23Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 24-25Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 26-27Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 28-29Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 30-31Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 32-33Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 34-35Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 36-37Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 38-39Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 40-41Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 42-43Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 44-45Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 46-47Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 48-49Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 50-51Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 52-53Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 54-55Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 56-57Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 58-59Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 60-61Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 62-63Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 64-65Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 66-67Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 68-69Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 70-71Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 72-73Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 74-75Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 76-77Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 78-79Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 80-81Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 82-83Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 84-85Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 86-87Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 88-89Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 90-91Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 92-93Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 94-95Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 96-97Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 98-99Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 100-101Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 102-103Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 104-105Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 106-107Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 108-109Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 110-111Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 112