Coopération n°42 13 oct 2020
Coopération n°42 13 oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de 13 oct 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 112

  • Taille du fichier PDF : 24,5 Mo

  • Dans ce numéro : tendance barbe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
« Je suis la représentante des assurés » Depuis 2016, Philomena Colatrella dirigeCSS et se trouve ainsi àlatête du premier assureurdebase des caisses maladiesuisses. Elle nous parledeses habitudes matinales, de ses journées de travail et des économies possibles en matièredesanté. « J'aimais être avocate, défendre des positions. » Philomena Colatrella aexercé ce métier jusqu'en 1999. INTERVIEW MARTIN ZIMMERLI 26 Coopération N°42 du 13 octobre 2020
PHOTO HERBERT ZIMMERMANN/13PHOTO Notre entretien alieu à7h30. Les journalistes se voient rarement proposer un rendez-vous àcette heure. Je suis souvent au bureau à7heures.Cela me permet deplanifier majournée en organisant quelques discussions informelles entredeuxportes. Aujourd'hui, par exemple,j'aipris un caféavecnotre juriste. Vous êtes donc plus un oiseau de jour qu'un oiseau de nuit. Je me lève à5h30etjem'accorde du temps le matin. Je bois un café, lis différents journaux.Aujourd'hui, c'était « Le Temps » et la « Neue Zürcher Zeitung ». Je dois dire que je suis un peu déçu... …Vous voulez rire, mais quand le magazine « Coopération » se trouve sur ma table,cequi était le cas ce matin, j'y jette également unœil. La plupart du temps, je lis les entretiens. Vous voulez me flatter.. Non, je suis sérieuse:c'est le seul magazine de ce type quejelis. Aquelle heure quittez-vous le travail ? Je quittesouvent le bureau asseztard. C'est-à-dire ? Il est souvent 20 heures. Ensuite, j'ai fréquemment des dîners et des réunions. Cette semaine, jenesuis jamais rentrée chez moi avant 23 heures. Mais ce n'est paslecas tousles jours. Ce n'est pas très conforme aux recommandations des caisses maladie en matière de prévention de la santé… Bien souvent, ils'agit d'un stress positif. Aprèsdes phases intenses, j'essaiedeme réserver des créneauxrienque pour moi la semaine suivante.Dutemps pour réfléchir et méditer. Votre profession, c'est directrice d'une caisse maladie. Votre occupation sur votre temps libre, c'est directrice d'une caisse maladie... Non, ce n'est pas ainsi que çasepasse. Je m'intéresse àbeaucoup de choses et j'ai plusieurs hobbys:jejoue au tennis, je cours, je fais du piano... Mais trop rarement. J'aime également assister à desconcerts. Je m'intéresse àlalittérature et àlaculture. Vous avez tout d'abord été enseignante, puis vous avezétudié le droit. J'ai débuté en tant qu'enseignante,mais ma vraie passion, c'était la profession d'avocate.Jesuis une juristeconvaincue. J'aimais être avocate, défendre des positions. Pouvez-vous encore vivre cette passion comme directrice d'une caisse maladie ? Je me considère comme la représentante des assurés. Acet égard, il existe un lien avec le métier d'avocate. Les assurés paient des primes, ils nous les confientetnousles gérons de façon àles utiliseraumieux afinque les primes restent les plus basses possible en fin de compte. Vous êtes l'une des rares femmes de Suisse àoccuper des responsabilités aussi élevées dans le secteur économique  : CEOdupremier assureur de base du pays.Que faut-il pour parvenir àuntel poste ? Ce n'est pasdifférentpourles femmes et les hommes. La condition de base,c'est la volonté de s'impliquer et de changer les choses. Çaexige beaucoup d'ambition. Bien entendu, il faut égalementêtreprêt àbeaucoup travailler. Après tout, on n'a rien sans rien. Enfin, il faut être volontaireetimposer ses choix:onnepeutpas rester tranquillementassis dans son coin àattendre. Personne ne vous entend. Cela sous-entend qu'une femme qui n'atteint pas le sommet n'apas de volonté, pas d'ambition et n'est pas prête àfaire des efforts ? INTERVIEW PHILOMENACOLATRELLA Absolument pas ! Il faut non seulement de la volonté, mais aussi des conditions-cadres favorables dans l'entreprise. En outre, c'est un choixpersonnel, parce que lejob est très exigeant et prenant. Je respectechaquefemme,etnaturellement chaque homme, qui ne souhaite pas vivre ainsi et préfère faire unautre choix. Non seulement vous mettez àmal l'affirmation selon laquelle une femme ne peut pas se hisser jusqu'aux plus hautes sphères dans le secteur économique, mais vous prouvez également qu'une femme peut compter parmi les plus gros salaires. En 2017,vous étiez la personne la mieux payéeàla tête d'une caisse maladie. Cette estimation était erronée.Masupposée première place aété relativisée depuis. Mais vous avez tout demême raison sur unpoint  : laCSS milite pour l'égalitédes salaires entreles sexes. Ce qui veut dire que vous êtes donc satisfaite de vosrevenus malgré cette relativisation ? Bien sûr. Les primes des caisses maladie vont très peu augmenter l'année prochaine. Sommes-nous enfin parvenus àles stabiliser ? Lorsque j'ai été nommée CEO en 2016, on m'a demandé quel était mon objectif. J'ai répondu que nous voulions être en mesuredeproposer une bonne prime à nos assurés chaque automne. Defait, nos primes se situent toujours sous la moyenne suisse, àune exception près. Pour moi, il est important que nos primes ne subissent pas de hausses importantes. Notre politique enlamatièreest durable et sans surprises pour nos clients. Nous disposons de bonnes réserves financières et nous nous en servons pour éviter des hausses importantes de primes. Nousoffrons aussi un plus ànos assurés sous Page 28 Coopération N°42 du 13 octobre 2020 27 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 1Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 2-3Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 4-5Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 6-7Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 8-9Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 10-11Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 12-13Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 14-15Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 16-17Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 18-19Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 20-21Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 22-23Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 24-25Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 26-27Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 28-29Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 30-31Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 32-33Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 34-35Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 36-37Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 38-39Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 40-41Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 42-43Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 44-45Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 46-47Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 48-49Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 50-51Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 52-53Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 54-55Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 56-57Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 58-59Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 60-61Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 62-63Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 64-65Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 66-67Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 68-69Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 70-71Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 72-73Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 74-75Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 76-77Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 78-79Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 80-81Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 82-83Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 84-85Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 86-87Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 88-89Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 90-91Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 92-93Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 94-95Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 96-97Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 98-99Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 100-101Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 102-103Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 104-105Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 106-107Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 108-109Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 110-111Coopération numéro 42 13 oct 2020 Page 112