Coopération n°41 11 oct 2016
Coopération n°41 11 oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°41 de 11 oct 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 159

  • Taille du fichier PDF : 54,2 Mo

  • Dans ce numéro : la vie d'expat en Suisse avec la famille Chugh.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
LES GENS La karatéka ♦ Interview Fanny Clavien est la karatéka la plus titrée de Suisse. Elle va bientôt se retirer de la compétition internationale. SOPHIE DORSAZ Sur son bras, une Wonder Woman tatouée. L’un de ses modèles féminins. Un détail qui en dit long sur le caractère de la karatéka valaisanne, qui croque la vie à pleines dents. Nous la rencontrons dans une salle d’entraînement où elle passe une quinzaine d’heures par semaine. Aujourd’hui, la sportive touche la fin de sa carrière du bout des doigts. Elle se livre à la veille des derniers Championnats du monde qui se disputeront entre le 25 et le 30 octobre à Linz, en Autriche. Vous vivez vos dernières semaines de compétitions au niveau mondial. Comment vous sentez-vous ? Ça va bien ! Beaucoup de gens extérieurs au milieu disent être surpris par ma décision et m’encouragent à continuer mais cela ne regarde au final que moi. Surtout, ils ne se 94 Coopération N°41 du 11 octobre 2016 rendent pas compte de ce que signifie travailler à 100% et s’entraîner pour un sport à haut niveau. C’est clair qu’en décembre, la passion sera toujours là, elle ne va pas disparaître du jour au lendemain. Mais je profiterai enfin d’avoir une vie sociale. Maintenant, si je trouve un mécène qui me permet de travailler moins, j’envisagerai sûrement mon avenir sportif d’un autre œil… Comment appréhendez-vous vos ultimes Championnats du monde ? Je suis assez excitée, même si mon dernier mois de préparation a été assez difficile, suite à une commotion. Mais d’une manière générale, je me sens très sereine par rapport à ma décision de mettre un terme à ma carrière. Quoi qu’il arrive, que je gagne ou pas, je sais que ce sont mes derniers Championnats. Fin septembre, vous avez subi le premier KO de votre carrière. Il fallait que ça vous arrive avant la fin ? Apparemment ! Je me dis que rien n’arrive par hasard dans la vie. C’était peut-être un signe… (Rires) Au moins, j’aurai tout vécu. Il me manquait juste cette expérience, même si je m’en serais bien passée. (Rires) Plus sérieusement, c’est une sensation bizarre parce que quand la tête est touchée on ne peut pas lutter contre cette N Sortir de mon lit, c’est vraiment mon premier combatN FANNY CLAVIEN PART AU TOP blessure. Il faut s’arrêter et c’est tout. Le karaté sera une discipline olympique en 2020. Un petit pincement de vous retirer à ce moment-là ? Oui, c’est sûr que pour tout athlète les Jeux sont une compétition extraordinaire. Mais c’est dans quatre ans et je sais que pour décrocher une place à ce niveau, je n’aurais pas pu continuer avec mon train de vie… Justement, vous partagez votre vie entre le sport et votre travail d’animatrice radio. À quoi ressemblent vos journées ? Je me lève à 5 h pour animer les matinales de Vertical Radio à Sion. À 10 h 30, je commence mon premier entraînement de karaté avant de retourner à la radio entre 13 h 30 et 18h. Puis, je me rends à mon second entraînement de 18 h à 20 h 30. Donc Photo Olivier Maire
Animatrice radio et sportive de pointe  : Fanny Clavien (29 ans) ici en Valais dans la salle d’entraînement où elle passe quinze heures par semaine. vous comprenez maintenant, quand je parle de fatigue morale… Je n’ai même pas le temps de faire ma lessive ! (Rires) Parfois c’est vraiment dur, quand je rentre titrée d’une Coupe du monde le dimanche soir et dois être au travail le lundi comme tout le monde. Alors que dans d’autres sports, les athlètes entament leur phase de récupération… Si vous pouviez rajouter quelques heures à vos journées, ça serait pour… Dormir ! Je me fais violence tous les matins. Sortir de mon lit, c’est mon premier combat. Mais selon ma mère, si j’avais plus de temps, j’en profiterais pour m’activer encore plus ! (Rires) C’est vrai que j’aimerais consacrer plus de temps à ma famille et mes amis auxquels je parle surtout par téléphone et messages. Vous êtes la sportive la plus titrée du karaté suisse. Comment en êtes-vous arrivée là ? Certains diront qu’il y a du talent, voire même de la chance (rires) mais il y a surtout beaucoup de travail et de passion. Depuis quelques années, le sport a beaucoup évolué. En 2008, quand j’ai remporté mon premier titre de championne d’Europe, je m’entraînais trois fois moins qu’aujourd’hui. Depuis, Coopération N°41 du 11 octobre 2016 95



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 1Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 2-3Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 4-5Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 6-7Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 8-9Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 10-11Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 12-13Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 14-15Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 16-17Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 18-19Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 20-21Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 22-23Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 24-25Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 26-27Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 28-29Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 30-31Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 32-33Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 34-35Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 36-37Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 38-39Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 40-41Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 42-43Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 44-45Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 46-47Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 48-49Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 50-51Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 52-53Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 54-55Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 56-57Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 58-59Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 60-61Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 62-63Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 64-65Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 66-67Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 68-69Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 70-71Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 72-73Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 74-75Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 76-77Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 78-79Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 80-81Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 82-83Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 84-85Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 86-87Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 88-89Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 90-91Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 92-93Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 94-95Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 96-97Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 98-99Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 100-101Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 102-103Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 104-105Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 106-107Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 108-109Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 110-111Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 112-113Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 114-115Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 116-117Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 118-119Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 120-121Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 122-123Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 124-125Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 126-127Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 128-129Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 130-131Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 132-133Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 134-135Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 136-137Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 138-139Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 140-141Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 142-143Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 144-145Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 146-147Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 148-149Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 150-151Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 152-153Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 154-155Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 156-157Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 158-159Coopération numéro 41 11 oct 2016 Page 159