Coopération n°40 4 oct 2016
Coopération n°40 4 oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de 4 oct 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 55,4 Mo

  • Dans ce numéro : la fôret de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
RÉGION À droite, les premières caisses mobiles électriques ont déjà été mises en service. La totalité des 110 caisses à moteur thermique sera remplacée en 2017. Révolution CAISSES MOBILES ÉLECTRIQUES ♦ Aclens Pionnière dans le transport combiné non accompagné (TCNA), Coop va encore plus loin en dévoilant une nouveauté mondiale. Explications. SOPHIE DÜRRENMATT Impressum  : Coop, région Suisse romande, CP 518, ch. du Chêne 5, 1020 Renens 1 ; 021 633 41 11 ; info-sr@coop.ch ; Rédaction  : Cécile Cauderay (resp.) 62 Coopération N°40 du 4 octobre 2016 11/12/13/14/15
11/12/13/14/15 un engagement fort dans lequel Coop s’investit à chaque instant  : celui C’est pour le développement durable. Pour preuve ? L’entreprise s’engage à un bilan CO 2 neutre à l’horizon 2023. Dans seulement sept ans. Pour ce faire, chacun des univers de fonctionnement du grand distributeur est mis à contribution. Le département logistique ne déroge pas à la règle. Évolution du projet pilote En 2013, un projet pilote de taille a été mis en place  : City Cargo Genève. Le principe ? « Remplacer le mode de transport routier entre Aclens et Genève par un LE BRUIT EN LIGNE DE MIRE C’est à Vufflens-la-Ville que se situe le point de transition ferroviaire entre les voies ferrées menant d’Aclens à la ligne CFF. Or, en apportant d’importantes modifications au système de freinage des wagons, Coop souhaite garantir au mieux le confort sonore des habitants les plus proches. Même chose pour l’option électrique des caisses  : elle a été retenue pour veiller à amoindrir les désagréments sonores en ville de Genève. mode de transport dit rail-route assuré par notre entreprise railCare, détaille Sébastien Jacquet, responsable logistique Coop Suisse romande. Nous parlons ici d’une économie de 1400000 kilomètres en camion par an, tant en termes d’émissions de CO 2 qu’en termes d’engorgement de trafic. » Or, jusqu’à aujourd’hui, les caisses mobiles nécessaires à l’acheminement de la marchandise vers les points de vente genevois étaient dotées d’un moteur thermique. « C’est simple, pour assurer la chaîne du froid, toutes les caisses sont réfrigérées. Pour aller plus encore dans notre démarche et réduire les émissions de CO 2 de même que les désagréments sonores générés par ce type de moteur, nous avons demandé à railCare de développer de nouvelles caisses. » Nouveauté mondiale C’est donc une première mondiale dans le monde du transport combiné non accompagné que Coop a dévoilée vendredi dernier. En effet, les nouvelles caisses ne sont plus alimentées par un moteur thermique, mais par des batteries au lithium. « Début 2017, les 110 caisses mobiles de railCare assurant la livraison de 40 points de vente genevois seront progressivement remplacées par les nouvelles caisses mobiles électriques. » Un changement total rendu possible grâce à la réutilisation des anciennes caisses dans l’univers du surgelé à la centrale logistique Coop de Schafisheim. l Photos Nicolas de neveMAIS ENCORE… De vertical à latéral Afin de réduire les manœuvres nécessaires au transbordement des caisses du rail au camion pour les derniers kilomètres parcourus pour la livraison dans les points de vente, des châssis spécifiques ont été développés. Ils permettent un transbordement désormais latéral des caisses, et non plus vertical avec une grue. Pour le confort sonore de tous Les systèmes de freinage des wagons, eux aussi, ont été repensés afin de réduire le bruit généré par le frottement de différentes pièces. Ainsi des éléments en fonte ont été remplacés par des éléments en composite, nettement plus silencieux. Portes latérales de chargement Les nouvelles caisses sont dotées d’ouvertures latérales. Alors qu’auparavant un transbordement était nécessaire pour charger les marchandises (descendre les caisses des plateformes pour les charger par l’arrière et les reposer sur les plateformes), ce n’est plus le cas puisque le chargement se fait latéralement. Coopération N°40 du 4 octobre 2016 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 1Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 2-3Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 4-5Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 6-7Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 8-9Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 10-11Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 12-13Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 14-15Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 16-17Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 18-19Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 20-21Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 22-23Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 24-25Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 26-27Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 28-29Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 30-31Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 32-33Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 34-35Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 36-37Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 38-39Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 40-41Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 42-43Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 44-45Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 46-47Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 48-49Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 50-51Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 52-53Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 54-55Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 56-57Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 58-59Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 60-61Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 62-63Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 64-65Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 66-67Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 68-69Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 70-71Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 72-73Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 74-75Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 76-77Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 78-79Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 80-81Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 82-83Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 84-85Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 86-87Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 88-89Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 90-91Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 92-93Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 94-95Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 96-97Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 98-99Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 100-101Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 102-103Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 104-105Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 106-107Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 108-109Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 110-111Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 112-113Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 114-115Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 116-117Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 118-119Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 120-121Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 122-123Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 124-125Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 126-127Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 128-129Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 130-131Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 132