Coopération n°40 4 oct 2016
Coopération n°40 4 oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de 4 oct 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 55,4 Mo

  • Dans ce numéro : la fôret de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Goûts& Saveurs ACCESSIBLE ET TENDANCE ♦ Succès Grâce à la notoriété qu’il a acquise en Nouvelle-Zélande, où c’est un cépage roi, le sauvignon blanc connaît un engouement sur les marchés internationaux. « Sa capacité à plaire au plus grand nombre en fait résolument un cépage très noble », s’enthousiasme l’œnologue belge Thomas Costenoble, directeur du Concours mondial annuel du sauvignon, qui existe depuis 2010. Amoureux de ce cépage, il considère que ce dernier permet de produire des vins accessibles et rassurants, car ses arômes se reconnaissent très facilement. Un nectar du peuple  : pas besoin d’avoir étudié l’œnologie pour le comprendre et l’apprécier. Veillez à le boire dans sa fraîcheur car c’est dans ses trois premières années qu’il s’exprime le mieux. Mis en valeur avec du saumon fumé ou des crustacés, il est tout aussi harmonieux avec un dessert acidulé. Sa large palette aromatique – de l’asperge aux fruits exotiques, en passant par le bourgeon de cassis – dépend de sa zone et des conditions dans lesquelles il est produit. Très tendance, le sauvignon blanc connaît un fort engouement sur les marchés internationaux depuis quelques années  : « Le consommateur recherche de la fraîcheur et du fruité dans un vin blanc, 50 Coopération N°40 du 4 octobre 2016 avec un minimum d’acidité pour révéler cette fraîcheur. Et c’est ce qu’offre le sauvignon », observe le spécialiste. Longtemps mal considéré Malgré l’immense succès qui le caractérise aujourd’hui, ce cépage a longtemps été mal considéré. « Bordeaux a par'Y IF adri. exemple caché l’identité sauvignon à une époque, alors qu’elle y est désormais affirmée. La taille des lettres du mot sauvignon est aussi grande que celles du mot Bordeaux sur certaines bouteilles  : c’était impensable il y a quinze ans », relève Thomas Costenoble. On trouve du sauvignon blanc dans presque tous nos cantons. Il représente cette année selon les chiffres publiés par Swiss Wine 1,7% des surfaces viticoles du pays, soit 170 ha. À Genève, troisième canton viticole de Suisse, ce cépage fait partie des spécialités. Implanté en 1983, il Le sauvignon blanc a acquis ses lettres de noblesse en Nouvelle-Zélande. Depuis son implantation dans les années 1970, il n’a cessé d’y grimper les échelons. De plus en plus demandé, sa superficie est passée de quelques hectares en 1970 à plus de 20 000 de nos jours ! Il représente dans CULTIVÉ DANS TOUTE LA SUISSE UNE PROGRESSION MANIFESTE DANS LE CANTON DE GENÈVE a la cote et continue son avancée. De 6,7 ha en 1995, ses surfaces sont passées à 28,5 ha en 2005 et à 34,9 ha l’an dernier. « La clientèle internationale de Genève peut expliquer cette progression », indique Alexandre de Montmollin, chef du service cantonal de l’agronomie.
I h "P.1 ; d. "3  : " -'71. r' ; ".25 ; t1.1. ti e "'It F+.i. k ! q'r ! leur... -. _. 1.. "., -*. " - Photos Rafael Ben-Ari/Alamy, Fotolia, DR ce pays 72% de la production totale de vin. Selon New Zealand Winegrowers, 160 millions de litres ont été exportés en 2014 (derniers chiffres publiés). « Les Néo-Zélandais l’ont révolutionné et ont ainsi séduit le public. Ce regain de notoriété a profité à l’ensemble des sauvignons du monde », constate l’œnologue belge. Ancré en Val de Loire Un climat tempéré convient à merveille au sauvignon blanc  : il ne supporte pas les grosses chaleurs. Fragile, ce cépage apprécie en outre difficilement l’élevage en barrique. Établi depuis la fin du Moyen Âge en Val de Loire, il y représente avec quelque 8700 hectares le deuxième vignoble de.. " -"La Nouvelle-Zélande a remis le sauvignon blanc au goût du jour. On trouve 80% des vignes de ce cépage dans la région de Marlborough, au nord-est de l’île du Sud. sauvignon au monde, après la Nouvelle-Zélande. Près d’une bouteille sur deux est exportée. On trouve les grands classiques de ce cépage dans les appellations Sancerre et Pouilly-Fumé. Dans le Bordelais, on élabore notamment les vins doux en assemblage avec du sauvignon, à commencer par le Sauternes. C’est justement à Bordeaux que se déroulera le prochain Concours mondial du sauvignon, au printemps prochain. « On retournera sur ses terres d’origine. Bordeaux l’a initié dans le but de mettre en avant ses vins blancs. Plus qu’une compétition, cet événement sert de plateforme d’échange pour défendre ce cépage », conclut Thomas Costenoble. JOËLLE CHALLANDES MONDOVINO TOUT L'UNIVERS DU VIN. 12expe-rte- Marie Linder Spécialiste en vin Pimpant à souhait Brillant et limpide aux reflets verts, avec une fraîcheur dynamique, contenue dans un bouquet aux expressions d’agrumes, ce sauvignon blanc nous vient de Nouvelle-Zélande. Sa bouche aromatique, sèche et fraîche, tout aussi pimpante que son bouquet, procure un goût prononcé de citron. C’est un vin pétaradant, un peu trop vif pour certains si on le sert seul en apéritif, mais par contre il sera un choix judicieux en accord avec un ceviche de cabillaud ou un poisson blanc agrémenté d’une sauce parfumée de grapefruit, des poissons grillés ou encore un plateau d’huîtres. Le sauvignon blanc est l’un des cépages les plus représentés en Nouvelle-Zélande, un pays qui cultive environ 30 000 hectares de vignes avec un climat qui favorise l’élaboration des vins blancs, qui y est bien supérieure à celle des vins rouges. Sauvignon Blanc Marlborough Matua R Prix  : 12 fr. 95/75 cl R Origine  : Nouvelle- Zélande R Région  : Marlborough R Cépage  : sauvignon blanc R Disponible  : dans les grands points de vente ou sur  : www.mondovino.ch L’experte Coopération N°40 du 4 octobre 2016 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 1Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 2-3Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 4-5Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 6-7Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 8-9Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 10-11Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 12-13Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 14-15Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 16-17Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 18-19Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 20-21Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 22-23Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 24-25Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 26-27Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 28-29Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 30-31Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 32-33Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 34-35Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 36-37Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 38-39Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 40-41Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 42-43Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 44-45Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 46-47Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 48-49Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 50-51Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 52-53Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 54-55Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 56-57Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 58-59Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 60-61Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 62-63Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 64-65Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 66-67Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 68-69Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 70-71Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 72-73Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 74-75Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 76-77Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 78-79Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 80-81Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 82-83Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 84-85Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 86-87Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 88-89Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 90-91Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 92-93Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 94-95Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 96-97Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 98-99Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 100-101Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 102-103Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 104-105Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 106-107Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 108-109Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 110-111Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 112-113Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 114-115Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 116-117Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 118-119Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 120-121Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 122-123Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 124-125Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 126-127Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 128-129Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 130-131Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 132