Coopération n°40 4 oct 2016
Coopération n°40 4 oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de 4 oct 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 55,4 Mo

  • Dans ce numéro : la fôret de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Goûts& Saveurs CHAMPIGNONS Mine d’or CUEILLIR EN CONNAISSEUR Si vous vous promenez en forêt ces jours-ci, vous aurez certainement reconnu les effluves caractéristiques des champignons. Quant à savoir distinguer les différentes espèces, c’est une autre histoire. Gare aux mauvaises surprises  : au moindre doute sur la comestibilité d’un champignon, il faut le faire contrôler auprès d’un expert. Ce serait bête de risquer une intoxication alimentaire. VARIÉTÉS CULTIVÉES Pour régaler les consommateurs, des producteurs cultivent le cèpe ou la petite girolle, ainsi que le shiitaké ou le pleurote. Et, bien sûr, le champignon de Paris, qui est le plus vendu de tous. Poêlée, omelette, risotto, vol-au-vent, émincé, croûte ou velouté  : à elles Chanterelles Une espèce sauvage qui convient à une cuisine raffinée, à commencer par les recettes de gibier.* seules, les recettes à base de champignons pourraient remplir des dizaines de livres… Ces trésors de la nature apportent un petit plus à n’importe quel plat automnal. À DÉGUSTER CUITS Pauvres en graisses et en hydrates de carbone, les champignons sont peu caloriques. Autre bonne nouvelle, ils sont source de protéines, de vitamines et de minéraux. Une vraie mine d’or ! Même si le champignon de Paris se mange parfois cru, en salade, les champignons devraient toujours être cuits. Ils possèdent en effet des parois cellulaires composées de chitine, ce qui les rend difficiles à digérer crus. Ce ne sont pas les techniques culinaires qui manquent  : bouillis, cuits à l’étuvée, frits, poêlés ou grillés  : faites votre choix ! STEF CHEZ COOP  : DES VARIÉTÉS POUR TOUS LES GOÛTS 44 Coopération N°40 du 4 octobre 2016 Champignons de Paris Un grand classique, de culture. À déguster selon la taille en salade, farci, sur une pizza ou en vinaigre, pour l’apéritif.* Photos Heiner H. Schmitt, Beatrice Thommen-Stöckli, DR p.6 r ; ; e:-ja. z.7 7. En sauce, les champignons sont royaux dans des vols-au-vent. Shiitakés bio Naturaplan Champignons de culture à l’arôme corsé, à savourer cuits. Astuce  : pensez à toujours retirer le pied.* -fflomiânimi Pleurotes bio Naturaplan Champignons de culture juteux. Parfaits pour une goulache végétarienne ou en sauce pour accompagner une escalope.*
Pleurotes du panicaut bio Champignons de culture, fermes. Peuvent remplacer les cèpes. Succulents lorsqu’on les fait revenir au beurre.* À faire pousser soi-même Une boîte fascinante, pour petits et grands. On l’humidifie chaque jour et on observe les champignons pousser ! La boîte  : 12 fr. * Au prix du jour Source Coopérative Coop ; infographie Niki von Almen PLUS D’ESPÈCES CULTIVÉES Champignons sauvages Champignons de culture 86,5% 13,5% Coopération N°40 du 4 octobre 2016 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 1Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 2-3Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 4-5Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 6-7Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 8-9Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 10-11Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 12-13Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 14-15Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 16-17Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 18-19Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 20-21Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 22-23Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 24-25Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 26-27Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 28-29Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 30-31Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 32-33Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 34-35Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 36-37Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 38-39Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 40-41Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 42-43Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 44-45Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 46-47Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 48-49Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 50-51Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 52-53Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 54-55Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 56-57Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 58-59Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 60-61Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 62-63Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 64-65Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 66-67Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 68-69Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 70-71Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 72-73Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 74-75Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 76-77Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 78-79Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 80-81Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 82-83Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 84-85Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 86-87Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 88-89Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 90-91Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 92-93Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 94-95Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 96-97Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 98-99Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 100-101Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 102-103Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 104-105Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 106-107Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 108-109Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 110-111Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 112-113Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 114-115Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 116-117Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 118-119Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 120-121Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 122-123Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 124-125Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 126-127Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 128-129Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 130-131Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 132