Coopération n°40 4 oct 2016
Coopération n°40 4 oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de 4 oct 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 55,4 Mo

  • Dans ce numéro : la fôret de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
A - 12 Coopération N°40 du 4 octobre 2016 Ar 7.mao -.e.r, -,in j.-eit"'. 7- "" 'e:g"
Dans le Bas-Valais, le pin sylvestre est progressivement remplacé par le chêne pubescent. Roland Métral, ingénieur forestier, observe l’état des peuplements d’arbres d’une forêt proche de Martigny. Forêt suisse LA MUE DU SIÈCLE ♦ Nature La forêt suisse se transforme. Des essences pourraient disparaître en certains endroits, d’autres prendre leur place. À quoi ressemblera la forêt à la fin du siècle ? Reportage dans les bois pour des premiers éléments de réponses. JEAN PINESI De loin, la forêt paraît immuable. Son bilan de santé pousse même à l’optimisme  : globalement, elle progresse, devient plus dense, gagne du terrain en altitude, s’enrichit en termes de biodiversité. Bref, sa situation ressemble à celle qui prévalait il y a à peine plus d’un an, au moment de la publication du Rapport forestier 2015 par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l’Institut de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). Depuis la présentation du précédent rapport en 2005 – l’état de la forêt et son évolution sont évalués tous les dix ans – elle a profité d’une décennie stable, sans grosse tempête. Cesdixdernièresannées, soneffet protecteur s’est amélioré du point de vue des eaux souterraines et des dangers naturels. Et pourtant, la forêt fait probablement face à l’un de ses plus grands défis. Des liens sur ce thème et des photos sur  : www.cooperation.ch/foret ZOOM Cet important écosystème, qui couvre près d’un tiers de la surface du pays, devra s’adapter à de grands changements. Si les risques de catastrophes naturelles, comme l’ouragan Lothar en 1999, et d’incendies ne peuvent jamais être écartés, la forêt pourrait de plus en plus subir à l’avenir les effets du réchauffement climatique. Sans parler des attaques d’organismes exotiques nuisibles. Sous l’effet conjugué d’étés très chauds et de sécheresses prolongées, certaines essences d’arbres pourraient ainsi perdre du terrain et d’autres en gagner. « L’été 2015, avec une sécheresse qui a duré jusqu’après Noël, a fait naître les plus grandes craintes », révèle Christian Küchli (63 ans), ingénieur forestier et membre du comité du Programme national de recherche sur l’adaptation de la forêt aux changements climatiques. « Mais les pluies de janvier et Coopération N°40 du 4 octobre 2016 13 Photo Heiner H. Schmitt



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 1Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 2-3Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 4-5Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 6-7Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 8-9Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 10-11Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 12-13Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 14-15Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 16-17Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 18-19Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 20-21Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 22-23Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 24-25Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 26-27Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 28-29Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 30-31Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 32-33Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 34-35Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 36-37Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 38-39Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 40-41Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 42-43Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 44-45Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 46-47Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 48-49Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 50-51Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 52-53Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 54-55Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 56-57Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 58-59Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 60-61Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 62-63Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 64-65Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 66-67Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 68-69Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 70-71Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 72-73Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 74-75Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 76-77Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 78-79Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 80-81Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 82-83Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 84-85Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 86-87Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 88-89Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 90-91Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 92-93Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 94-95Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 96-97Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 98-99Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 100-101Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 102-103Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 104-105Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 106-107Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 108-109Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 110-111Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 112-113Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 114-115Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 116-117Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 118-119Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 120-121Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 122-123Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 124-125Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 126-127Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 128-129Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 130-131Coopération numéro 40 4 oct 2016 Page 132