Coopération n°39 27 sep 2016
Coopération n°39 27 sep 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°39 de 27 sep 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 45,7 Mo

  • Dans ce numéro : les jeunes et le smartphone, éviter les pièges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Goûts& Saveurs La guérite traditionnelle au cœur du Domaine d’Uvrier  : un petit paradis bleuté. TRADITION ET MODERNITÉ Vins étoilés ♦ Transmission Depuis quatre générations, la maison Varone à Sion met le Valais à l’honneur. Cette saga familiale viticole a pris naissance au milieu du XIX e siècle. SOPHIE DÜRRENMATT 62 Coopération N°39 du 27 septembre 2016 Si vous demandez à Philippe Varone (52 ans) quel métier il aurait exercé s’il n’était pas né dans une famille d’encaveurs viticulteurs de père en fils, la réponse est limpide  : « Médecin de famille, proche des patients, à la campagne. La vraie médecine de proximité m’a toujours plu. J’ai suivi une formation latin-grec au collège de Saint-Maurice,
Photos Nicolas de neveune tradition familiale d’ailleurs. À l’époque mes ambitions d’adolescent me portaient vers la médecine. Je me voyais bien en début ou fin de carrière donner de mon temps à un organisme comme Médecins sans frontières. J’aime les gens et je leur accorde volontiers du temps. » Un état d’esprit fondé sur l’écoute de l’autre et le partage qui résume à lui J’ai longtemps hésité avec la médecine. Celle de la campagne, proche des gens seul le charisme serein et rassurant du dirigeant de la maison Varone. Hier et demain Quatrième génération à œuvrer à la tête de ce patrimoine familial d’exception, Philippe Varone est le seul descendant à travailler dans le vin. « J’ai deux frères et une sœur qui ne sont pas du tout dans ce milieu. » La continuité non plus n’est pas encore assurée. « Mon fils a 23 ans et ma fille 18 ans. Pour le moment aucune vocation n’est clairement déterminée, sourit notre interlocuteur. Nous verrons bien dans quelques années. » Même famille, même domaine, même passion et pourtant pas le même métier, si l’on compare les évolutions majeures depuis plus d’un siècle. À l’origine œuvrant dans le commerce des fruits, des légumes et du vin, la maison Varone a ancré ses racines z Philippe Varone (52 ans), propriétaire du domaine Philippe Varone incarne la quatrième génération. viticoles dès le milieu du XIX e siècle avec François-Germain Tobie Varone, premier métral du domaine du Mont d’Or à Sion créé en 1848 par le sergent-major François- Eugène Masson. « D’ailleurs la première cave de la maison Varone – faisant aussi office de domicile familial – était l’actuel Relais du Simplon. » À partir de 1860, le Valais va connaître une expansion commerciale sans précédent avec l’arrivée du chemin de fer. « C’est ce qui nous a permis, à nous comme à bien d’autres, d’exporter nos vins en dehors du canton. À l’époque, les choses étaient très différentes. La production s’écoulait directement en tonneaux, même le moût se vendait sans souci. » Première cave valaisanne à proposer de petits contenants, Varone a commercialisé des bouteilles de deux et cinq décilitres durant les années 1920. « Mon grandpère a eu l’idée de ce conditionnement. C’était quelques années avant la crise de 1929. » C’est d’ailleurs en 1927 que Varone dépose ses marques emblématiques  : Valéria, une dôle de Sion, et Soleil du Valais, un fendant de Sion. 2001 l’année charnière Avec l’ouverture des frontières et la libéralisation des importations en 2001, le marché du vin a vécu un vrai bouleversement. Émergence des AOC, de petits propriétaires encaveurs produisant de jolis millésimes, regain d’intérêt pour les spécialités, arrivée de vins du Nouveau-Monde  : voilà quelques exemples de ce qu’a généré cette ouverture. « Et cela a été une très bonne chose en réalité, souligne Philippe Varone. Cela s’est fait nettement en faveur de la qualité des vins valaisans et de l’installation de savoir-faire viticoles d’exception. » La valorisation d’un terroir à laquelle tient par- Coopération N°39 du 27 septembre 2016 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 1Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 2-3Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 4-5Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 6-7Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 8-9Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 10-11Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 12-13Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 14-15Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 16-17Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 18-19Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 20-21Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 22-23Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 24-25Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 26-27Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 28-29Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 30-31Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 32-33Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 34-35Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 36-37Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 38-39Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 40-41Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 42-43Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 44-45Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 46-47Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 48-49Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 50-51Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 52-53Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 54-55Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 56-57Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 58-59Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 60-61Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 62-63Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 64-65Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 66-67Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 68-69Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 70-71Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 72-73Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 74-75Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 76-77Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 78-79Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 80-81Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 82-83Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 84-85Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 86-87Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 88-89Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 90-91Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 92-93Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 94-95Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 96-97Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 98-99Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 100-101Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 102-103Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 104-105Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 106-107Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 108-109Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 110-111Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 112-113Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 114-115Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 116-117Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 118-119Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 120-121Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 122-123Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 124-125Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 126-127Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 128-129Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 130-131Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 132-133Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 134-135Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 136-137Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 138-139Coopération numéro 39 27 sep 2016 Page 140