Coopération n°38 15 sep 2020
Coopération n°38 15 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de 15 sep 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 29,6 Mo

  • Dans ce numéro : la volonté d'agir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
MONDOVINO LE CLUB DU VIN En exclusivité pour les membres de Mondovino Grâce ànotre opération fidélité, les membres du club Mondovino reçoivent jusqu’à 4’000 superpoints bonus sur leurs achats devin. Participez dans l'aPPII Superca, Pour vous inscrire au club et participer à l’opé l'opération fidélité, voici comment faire  : f rItill, MONDOVINO LE CLUB DU VIN Participez dans l’appli Supercard ! Trinquez ànotre nouvelle opération fidélité ! 0 1 e 2 0 3rl., Téléchargez l’appli Sous « Mon compte », Supercard et sélectionnez « Club connectez-vous ou MONDOVINO Mondovino » pour inscrivez-vous. vous yinscrire.% Inscrivez-vous gratuitementsur mondovino.ch/monmondovino OPÉRATION FIDÉLITÉ Activez l’opération fidélité dans l’appli Supercard et profitez des nombreux avantages du club. Pour moi et pour toi. KW38/20
Sophie Hunger,entre réel et imaginaire. Elle aaussi écrit la musique du film « Ma vie de Courgette », plusieurs fois récompensée. vois de ma cuisine,oùsetrouve mon studio. Unjour, je me suis demandé pourquoi elle s’est donné ce nom. Peutêtreparce queMaria Magdalena inspire le respect àcause de sa relation avec Jésus. Il s’agit peut-être desafaçon à elle de prouversavaleurdanslasociété. Ou peut-êtrequ’elle ne sait rien de tout ça. J’ai beaucoup réfléchiàMaria Magdalena en l’observant demafenêtre. J’ai ressenti un grand besoin de lui rendre hommage parce que saprésence me rassurait. J’ai voulularendrevisible. + Vous lui avezparlé ? Non, je n’ai jamais vraiment osé. Mais dans ce titre je parle avec elle. Sil’on se demande pourquoi l’art est important,c’est parcequ’on ose fairedanscet espace des choses qu’on nes’autorise pas àfaire pour devrai. Donc àtravers cette chanson, je demande à Maria Magdalena de venir me rendrevisiteet je luiparle. Peut-on dire qu’il s’agit d’un disque nocturne, inspiré notamment par le monde de la nuit ? Oui, très inspirépar la nuit. C’est sûr. Par la solitude également ? Oui, beaucoup aussi. J’ai lu un livred’Oliver Sacks (ndlr  : célèbre neurologue et écrivain anglais) intitulé « Hallucinations » où il explique cequ’elles produisent, d’un point devue scientifique, dans notre cerveau. En fait, les hallucinations sontsouvent liées àunmanque. Parexemple,une personne quidevient aveugle va en développer.Lorsque le cerveau aunmanque,ilatendance àcréer cette chose lui-même. Etj’aitrouvé ça très intéressantparce quejemesuis dit que tous nos rêves, notre imagination et notrefantaisienaissentd’unmanque ou d’un désir. Undésir vient aussi d’un manque.Cela ne doit pasêtreforcément négatif. C’est juste qu’on abesoin de quelque chose etdonc on produit des idées, des images, des rêves. Et je crois que la solitude peut être justement une situation où l’on ressent ungrand manque mais qui peut aussi générer beaucoup de créativité. Vous avez vécu en Suisse, à San Francisco et àBerlin. Où vous sentez-vous le plus chez vous ? Difficile àdire (elle réfléchit)… Jedirais quand même àBerlin aujourd’hui. Pas forcémentàcause de la ville mais je crois que jemesens le plus chez moi quand je suis entourée par mon milieu, par d’autres musiciens, en faisant mon travail. C’est plutôt ça quimefaitmesentir àlamaison. C’est peut-êtreunchez-soi ou un pays imaginaire. Pas unlieu géographiquemais un endroitdanslatête, des valeurs partagées ouune culture partagée. Etjetrouve ça beaucoup à Berlin parcequ’il yalà-basune foule de gens quivivent comme moi, quifontde la musiqueetpartent en tournée. Etes-vous optimiste par rapport àunprochainretoursur scène ? Nonetoui. Je croisque la normalitételle que nous laconcevions avant la pandémie nereviendra que lorsqu’on aura trouvé un vaccin. Ça pourrait prendre entre unettrois ans, j’imagine. C’est encore très loin mais on va trouver des alternatives, dans des configurations sûrement plus petites. On ne va pas gagner beaucoup d’argent mais on ne va pass’arrêterdejouer. Et il ne faut pasdésespérer, surtout pas quand on est auteur, parcequ’on peut continueràécrire des chansons. Personne ne nous empêche d’avoir des idées, d’écrire des textesetdes mélodies. C’est plutôt pour les gens qui travaillent dans l’industrie des concerts −musiciens, techniciens − quecela risque de poser un sérieuxproblème de survie très bientôt. ○ 0 INTERVIEW SOPHIE HUNGER www.cooperation.ch/interview Coopération N°38 du 15 septembre 2020 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 1Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 2-3Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 4-5Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 6-7Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 8-9Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 10-11Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 12-13Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 14-15Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 16-17Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 18-19Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 20-21Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 22-23Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 24-25Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 26-27Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 28-29Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 30-31Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 32-33Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 34-35Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 36-37Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 38-39Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 40-41Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 42-43Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 44-45Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 46-47Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 48-49Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 50-51Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 52-53Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 54-55Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 56-57Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 58-59Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 60-61Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 62-63Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 64-65Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 66-67Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 68-69Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 70-71Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 72-73Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 74-75Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 76-77Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 78-79Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 80-81Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 82-83Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 84-85Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 86-87Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 88-89Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 90-91Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 92-93Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 94-95Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 96-97Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 98-99Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 100-101Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 102-103Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 104-105Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 106-107Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 108-109Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 110-111Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 112-113Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 114-115Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 116-117Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 118-119Coopération numéro 38 15 sep 2020 Page 120