Coopération n°37 8 sep 2020
Coopération n°37 8 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de 8 sep 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : des randos pour l'automne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
ea/IS DES SUPERPOINTS POUR DE SUPER AVANTAGES. supercard.ch Se ressourcer. Être heureux. La nouvellemarquesuissepour un confortdesommeil exclusif et régénérant. Nouvelle technologie de mousse  : thermoactivité encore plus élevée, soutien encore plus efficace et durable. ENERGIE ACTIVE DES ZONES ET SENSATION DOUCE DE LA SURFACE ENERGIE ACTIVE POUR LE DOS STABILITÉ ET ESTHÉTIQUE lxï L’architecture verticale du matelas et le sommier forment l’eSystem unique. dès1599.–* au lieu de 2099.– Matelas energy degré dedureté medium, 90×200 cm, 6.389.040. Disponible en dégré dedûreté soft et forte et dans d’autres dimensions. dès999.–* au lieu de 1299.– Matelas power degré dedureté medium, 90×200 cm, 6.388.975. Disponible en dégré dedûreté soft et dans d’autres dimensions. dès299.–* au lieu de 399.– Sommier eFlex 0 90×200 cm, lattes enbois de hêtre, zone épaules autorégulatrice, renforcement de la zone médiane, disponible avec eBoard et pieds du lit démontables 6.389.230. Aussi disponible dans d’autres dimensions. SWI SSMA DE LiviQue Habitez comme vous vivez. Altendorf/Pfäffikon,Allaman, Bern-Bethlehem, Biel-Bienne,Cham, Carouge/Genève,Chur, Dietlikon, Dübendorf, Egerkingen,Emmenbrücke, Frauenfeld, Hinwil,Kreuzlingen, Lyssach, Matran, Montagny-Chamard, Neuchâtel, Oberentfelden, Pratteln, Spreitenbach, Sierre, St.Gallen, Thun, Villeneuve. *Valable jusqu’au 5.10.2020 seulement pour les nouveaux contrats  : Valable sur le mobilier de chambre àcoucher adulte et enfant, les matelas, sommiers etstudios. Prestations de service, cartes-cadeaux, articles déjà à prixréduits et articlesMyDeal exclus. Non cumulable avec les rabais surles articles descatalogues fournisseurs et lesautres rabais. Rabais déjà déduit.
PHOTO DANIEL DESBOROUGH La récolte de pruneaux implique beaucoup de travail, surtout avec les arbres à haute tige  : ici, Dora Meier-Küpfer (sur l'échelle), avec Caroline et Erich Schweizer. Gorgés delachaleur de l’été, ils contrastent avec laverdure du feuillage. Bleus et charnus, les pruneaux sont un véritable cadeau de la nature,àdéguster cueillis sur l’arbre, en tarte, séchés ou en confiture. Mais ces délicieux fruits ne tombentpas du ciel. Une récolte fastidieuse « Il yaquelques jours, un collègue ainterrompularécolteparce qu’il s’est fait piquer plusieurs fois par des guêpes », raconte Erich Schweizer (56 ans), agriculteur, en se dirigeant vers ses pruniers situés derrière saferme, dans lapériphérie deBuus (BL). Particulièrement répandues cette année, les guêpes ou encore ladrosophile du cerisier, aussi voraces quebelliqueuses, ne constituent pourtant pas leplus gros problème. D’une manière générale, larécolte des pruneaux est fastidieuse, notamment surles arbres àhaute tige. Et ce en plein milieu de l’été, lorsqu’il yadéjà fort à faire aux champs et aux prés. Rien Des PAROLES aux ACTES Un trésorbleu àpréserver d’étonnantdoncàceque peudeproducteurs se donnent tant demal pour une rentabilité, au final, plutôt faible. Un pan de patrimoine régional Envers et contre tout, Dora Meier- Küpfer continue àgrimper elle-même sur l’échelle pour cueillir les précieux fruits. A73ans, elle est la force vive de l’association qui promeut les fruits des arbres àhaute tige dans l’arrière-pays bâlois et la marque Posamenter. Avec l’aide de l’organisation Slow Food et de nombreux soutiens, cette biologiste et géographe est engagée dans la conservation des pruniers dans le paysage du Jura tabulaire. Car ces arbres ne sont passeulementintéressants du pointde vue esthétique ; ils contribuent àlabiodiversité enoffrant nourriture ethabitatàdenombreuses espèces d’oiseaux. Les « Posamenter » désignaientautrefois des rubans, souvent en soie,confectionnés àlamaison jusqu’au XIX e siècle par les familles de paysans de la région ACTUEL DESPAROLES AUXACTES ACTE N°6 Slow Food pour plus de goût Depuis 2007,Cooptravaille en étroite collaboration avec Slow Food. Elle met en relation les producteurs dans des cercles de promotion (projet Presidi)envue de protéger des méthodes de production ancestrales.Coopcompte déjà environ 50 produits Presidi, suisses et étrangers. www.des-paroles-aux-actes.ch/6 Ils font partie du paysagedeBuusdepuis des générations. Afin queles pruniers continuent de jalonner l’arrière-paysbâlois, de nombreuxbrasœuvrent ensemble au projet Posamenter. (appelés Posamenter), etprisés par les riches habitants deBâle pour orner leurs vêtements. Aujourd’hui, les pruneaux de l’arrière-pays bâlois sont vendus sous ce nom –notammentchez Coop. Caroline Schweizer (49 ans) est l’une des quelque vingt agricultrices et agriculteurs àparticiper àce projet. Pendant larécolte, toute la famille doit donner un coup de main, quecesoitson mari Erich ou ses quatre enfants âgés de 13 à19ans. « Outre75pruniers àhaute tige,nousavons 170cerisiersàhaute tige et 90 arbres àbasse tige. » Un coup de main apprécié La transformation des pruneaux exige elle aussi énormémentdemain-d’œuvre. Des travailleurs d’entreprises sociales et des bénévoles aidentàlapréparation, àlacuisson et au séchage des fruits, comme l’explique Dora Meier-Küpfer avec un regard radieux  : « A chaquefois, je me réjouis de voir autant de personnes soutenir activementceprojet. » ○ WIM Coopération N°37 du 8septembre 2020 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 1Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 2-3Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 4-5Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 6-7Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 8-9Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 10-11Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 12-13Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 14-15Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 16-17Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 18-19Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 20-21Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 22-23Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 24-25Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 26-27Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 28-29Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 30-31Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 32-33Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 34-35Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 36-37Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 38-39Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 40-41Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 42-43Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 44-45Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 46-47Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 48-49Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 50-51Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 52-53Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 54-55Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 56-57Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 58-59Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 60-61Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 62-63Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 64-65Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 66-67Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 68-69Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 70-71Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 72-73Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 74-75Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 76-77Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 78-79Coopération numéro 37 8 sep 2020 Page 80