Coopération n°36 6 sep 2016
Coopération n°36 6 sep 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de 6 sep 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 152

  • Taille du fichier PDF : 40,8 Mo

  • Dans ce numéro : surmonter l'aviophobie avec Sophie Bauer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
Pour un look 100% cachemire. Pull-over homme àcol V, 100% cachemire, plusieurs taillesetcoloris au choix 79.95 Offres valables dans la limite des stocks disponibles. En vente dans les grands supermarchés Coop. Cardiganfemme, 100% cachemire, plusieurs taillesetcoloris au choix 79.95 Pull-over femme, 100% cachemire, plusieurs tailles et coloris au choix 79.95 Bonnet femmeouhomme, 100% cachemire, plusieurs taillesetcoloris au choix 29.95 Poncho femme, 100% cachemire, plusieurs coloris au choix, taille unique 79.95 Pull-over homme àcol rond, 100% cachemire, plusieurs tailles et coloris au choix 79.95 Gantsfemme ou homme, 100%cachemire, plusieurs taillesetcoloris au choix 29.95 Echarpehomme,100%cachemire, homme, cachemire, plusieurs coloris au choix 39.95
TOURISME La cascade de Tschinglenbach vue depuis Niederenalp et le chemin menant à Elm à travers les gorges du Tschinglenbach. Photos Thomas Compagno ●●● région était habitée il y a 50 000 ans. Ce qui est sûr, c’est qu’il a façonné durablement le paysage. En observant les environs de Flims avec l’œil d’un géologue, des traces sont encore bien visibles : « Dépôts caillouteux, blocs rocheux recouverts de végétation, différences de niveaux et éboulements, tout cela atteste la catastrophe », explique Thomas Buckingham. Si l’on chargeait la totalité des roches qui se sont effondrées dans des wagons marchandises, ils formeraient un train qui ferait 75 fois le tour de la terre ! À pied plutôt qu’en télécabine Qui souhaite contempler les trésors du Piz Sardona doit enfiler ses chaussures de marche. À l’exception du téléphérique d’Elm, la région se conquiert à pied. Les remontées mécaniques de Flims, d’Elm, de Flumserberg et du Pizol sont situées en dehors de la région inscrite au patrimoine mondial. Stèles et seuils artificiels indiquent aux randonneurs leur entrée sur le site. Afin que les treize communes participant au Haut lieu tectonique suisse Sardona puissent aussi en profiter, de nombreuses offres touristiques se sont développées. « Nous présentons la région », explique Felicia Montalta (45 ans) qui est chargée de diffuser des informations touristiques sur ce patrimoine et d’initier des offres. Dédié à la formation des Alpes, un pavillon des visiteurs a ouvert ses portes à côté de la cabane de Segnes, au-dessus de Flims. Un peu plus loin sur le Segnesboden démarre le « Trutg dil Flem » : un chemin guidé par une appli smartphone qui conduit les randonneurs au fil de l’eau et dont les 13 km et 1260 m de dénivelé permettent de rallier Flims en 4 heures. Du côté de Glaris, les visiteurs peuvent se rendre à la Tschinglen-Alp en téléphérique et emprunter le sentier Sardona vers Flims (8,5 heures). Ou suivre la boucle du Firstboden et rejoindre Elm en passant par les gorges du Tschinglenbach (1,5 heure). La visite du centre du patrimoine mondial permet d’en apprendre plus sur les conséquences dramatiques de l’éboulement de 1881 et sur ses causes. « Les habitants d’Elm avaient creusé la montagne sans discernement », raconte la guide Anni Brühwiler (60 ans) dont l’histoire est liée de très près à celle de l’éboulement. Si son arrière-grand-mère n’avait pas refusé de rentrer à la maison en ce 11 septembre 1881, elle n’aurait jamais vu le jour. L’éboulement d’Elm et ses 114 victimes restent encore très présents dans les esprits. ● PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO : HAUT LIEU TECTONIQUE SARDONA Le Haut lieu tectonique suisse Sardona est inscrit depuis 2008 au patrimoine mondial de l’Unesco. Comme tous les sites inscrits, il possède une valeur universelle exceptionnelle dans la mesure où il présente, selon les termes du comité, « une exposition exceptionnelle et spectaculaire d’orogenèse par collision continentale ». La région doit son nom au Piz Sardona (3056 m) qui se situe à la frontière des cantons de Saint-Gall et de Glaris. Vous trouverez toutes les informations importantes, de nombreuses offres touristiques et des suggestions de randonnées à l’adresse : ⊲ www.cooperation.ch/sardona Coopération N°36 du 6 septembre 2016 97



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 1Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 2-3Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 4-5Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 6-7Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 8-9Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 10-11Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 12-13Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 14-15Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 16-17Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 18-19Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 20-21Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 22-23Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 24-25Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 26-27Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 28-29Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 30-31Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 32-33Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 34-35Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 36-37Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 38-39Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 40-41Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 42-43Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 44-45Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 46-47Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 48-49Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 50-51Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 52-53Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 54-55Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 56-57Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 58-59Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 60-61Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 62-63Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 64-65Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 66-67Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 68-69Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 70-71Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 72-73Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 74-75Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 76-77Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 78-79Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 80-81Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 82-83Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 84-85Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 86-87Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 88-89Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 90-91Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 92-93Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 94-95Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 96-97Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 98-99Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 100-101Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 102-103Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 104-105Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 106-107Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 108-109Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 110-111Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 112-113Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 114-115Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 116-117Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 118-119Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 120-121Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 122-123Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 124-125Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 126-127Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 128-129Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 130-131Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 132-133Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 134-135Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 136-137Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 138-139Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 140-141Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 142-143Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 144-145Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 146-147Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 148-149Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 150-151Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 152