Coopération n°36 6 sep 2016
Coopération n°36 6 sep 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de 6 sep 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 152

  • Taille du fichier PDF : 40,8 Mo

  • Dans ce numéro : surmonter l'aviophobie avec Sophie Bauer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
DES PAROLES AUX ACTES Moutons DES RACES À PRÉSERVER ♦ Pro Specie Rara En accueillant trois moutons miroirs sur sa propriété, la famille Brand contribue au maintien d’une ancienne race menacée de disparition. SOPHIE DÜRRENMATT Dans la famille Brand, il y a les parents, Nicolas (37 ans), Sophie (35 ans), les enfants, Théo (11 ans), Chloé (9 ans), Léo (5 ans) et Robin (1 an et demi), mais aussi des membres un peu plus imposants comme Kiki, Koswa et Grey. Eux ce sont les trois moutons de la famille établie à Corsier, dans le canton de Genève. Sans oublier le chien, les lapins, la cinquantaine de poules, les poussins en devenir. Mais revenons à nos moutons – de la race miroir plus précisément –, suivie et soutenue par la fondation Pro Specie Rara. Un choix surprenant pour une famille installée dans une maison familiale genevoise ? Pas tant que ça en réalité. « Je souhaitais posséder des moutons, ça me faisait envie depuis longtemps », explique Nicolas, le père de famille, LES ANCIENNES VARIÉTÉS PRO SPECIE RARA EN 2016 32 races d’animaux 1300 variétés de plantes de jardin et de plein champ 300 variétés de plantes d’ornement 400 variétés de baies 1800 variétés d’arbres fruitiers Source Pro Specie Rara ; photos Nicolas de neve, DR horticulteur de formation, mais sapeur-pompier professionnel à la Ville de Genève. « Du fait de ma formation et de mon intérêt pour la nature, je souhaitais pousser la démarche de manière à contribuer à la biodiversité. Ce sont donc des moutons suisses issus d’une ancienne race de rente que nous contribuons à sauvegarder. » Mais pourquoi le choix de la race miroir ? « Sophie n’acceptait des moutons qu’à la condition qu’ils n’aient pas de cornes pour sécuriser les enfants. C’est le cas de cette race. » Une autre particularité la rend reconnaissable entre mille : les taches autour des yeux, des oreilles et des pattes. « À la naissance ils sont tachés sur tout le corps, et leur laine également. Mais après la première tonte, c’est terminé. La laine est de couleur uniforme. » De fil en aiguille Tout a commencé avec quelques poules, « un grand classique, s’amuse Sophie. Ensuite un coq arrive, puis des poussins, donc plus de poules, un potager, et enfin des moutons. Environ 700 m² sont dévolus au potager et 3000 m² aux animaux. » Derrière cette démarche, la famille Brand a mis en route une vraie dynamique. « Au départ nous souhaitions simplement remplir le frigo, souligne la mère de famille. Six à table, ce n’est pas rien. » Aujourd’hui, les légumes sont proposés en libre-service dans une petite cabane en bois devant la maison, les œufs également. Le coût du grain est ainsi couvert et le frigo constamment rempli d’une production 100% maison. « Les moutons permettent d’entretenir le terrain où se promènent les poules. Des tondeuses écologiques en somme. Et les renards s’aventurent moins lorsque les moutons sont là. Quant au fumier généré, il sert d’engrais naturel pour le potager ; 8 Coopération N°36 du 6 septembre 2016
Nicolas et Sophie Brand ont installé trois moutons de la race miroir dans leur propriété de Corsier (GE). et bien sûr, les moutons sont aussi là pour la viande d’agneau que nous congelons. » En totale symbiose Couper les onglons, attraper un mouton sans le blesser (et se blesser), observer les signes de maladie, opter pour une alimentation optimale, respecter les normes légales, Nicolas a suivi un cours Pro Specie Rara à l’Institut agricole de l’État de Fribourg proposé aux détenteurs de moutons. Dans la famille Brand, c’est surtout Léo qui semble d’ores et déjà avoir la fibre pour la biodiversité. « Chaque matin il enfile sa combinaison avant de partir à l’école et fait le tour de tout ce petit monde pen- dant un long moment. » Quant à Chloé, c’est dans le magazine Rara sorti il y a quelques jours que la jeune fille explique son lien avec les moutons familiaux : « On les a depuis deux ans et je viens les voir tous les jours. Ils se laissent bien caresser mais il faut faire attention avec le mâle, il est un peu plus agressif. » ● ACTE N°138 Nous faisons aussi de la généalogie et redécouvrons des espèces anciennes La diversité des espèces a beaucoup reculé au cours des dernières décennies : 55% des espèces connues d’animaux de rente sont aujourd’hui menacées d’extinction. Et sur 7000 variétés de plantes utiles, environ 1000 ont déjà disparu ou sont fortement menacées. Cet acte et bien d’autres sur : www.des-paroles-aux-actes.ch/138 Une exposition d’animaux de Pro Specie Rara se tiendra les 1er et 2 octobre 2016, à Brunegg (AG). Le public pourra découvrir les 32 races d’animaux de la fondation. L’entrée est libre. Coop soutient la manifestation. Coopération N°36 du 6 septembre 2016 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 1Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 2-3Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 4-5Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 6-7Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 8-9Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 10-11Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 12-13Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 14-15Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 16-17Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 18-19Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 20-21Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 22-23Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 24-25Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 26-27Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 28-29Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 30-31Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 32-33Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 34-35Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 36-37Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 38-39Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 40-41Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 42-43Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 44-45Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 46-47Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 48-49Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 50-51Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 52-53Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 54-55Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 56-57Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 58-59Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 60-61Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 62-63Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 64-65Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 66-67Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 68-69Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 70-71Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 72-73Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 74-75Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 76-77Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 78-79Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 80-81Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 82-83Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 84-85Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 86-87Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 88-89Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 90-91Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 92-93Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 94-95Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 96-97Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 98-99Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 100-101Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 102-103Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 104-105Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 106-107Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 108-109Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 110-111Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 112-113Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 114-115Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 116-117Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 118-119Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 120-121Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 122-123Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 124-125Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 126-127Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 128-129Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 130-131Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 132-133Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 134-135Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 136-137Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 138-139Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 140-141Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 142-143Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 144-145Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 146-147Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 148-149Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 150-151Coopération numéro 36 6 sep 2016 Page 152