Coopération n°33 11 aoû 2020
Coopération n°33 11 aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de 11 aoû 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 16,6 Mo

  • Dans ce numéro : à l'école par les airs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Le cinéaste Pierre Monnard (44 ans), à Châtel-Saint-Denis, dans le cinéma de son enfance. Son dernier film « Les enfants du Platzspitz » est numéro un en Suisse alémanique.
« Un jour,iln’est pas revenu » Après un impressionnant succès outre-Sarine,avec plus de 300000 entrées, le film « Les enfants du Platzspitz » seraàl’affiche en Suisse romandedès le 19 août. Rencontre à Châtel-Saint-Denis avec son réalisateur Pierre Monnard. C’est devant le cinéma Sirius, juste à côté de la maison de ses parents, que Pierre Monnard nous a donné rendez-vous. « Je suis très attaché àmes racines fribourgeoises, c’est donc toujours un plaisir de revenir ici », glisse-t-il. Depuis 2002, le réalisateur de44ans vit àZurich, déclinant sapassion en courts métrages, films publicitaires, clips – notamment pour Calogero et Grand Corps Malade – documentaires et séries télé, comme « Anomalia » et « Wilder ». Coup de fil à son « pote depuis toujours » Rémy Dewarrat, qui vient nous ouvrir ce lieu plein de souvenirs. Vous êtes en vacances dans la région ? Oui, avec mes deux enfants (ndlr  : âgés de 2 et 5 ans). On est venusrendre visite àmes parents, puis on ira trouver les parentsde ma femme.Cette année,avec le Covid, on adécidédefaire simple ! On va à la piscine,cet après-midi on afait de la grimpe en salle àBulle, etdemain ce sera paddle sur le lac de Gruyère…Donc on fait la totale ! Le fait d’habiter près d’un cinéma a-t-il suscité votre vocation ? Sans doute… Quand j’étais enfant, je voulais être acteur, car je croyais que c’était lui qui inventait l’histoire au fur et à mesure du film ! En grandissant, j’ai compris que c’était le réalisateur qui racontait l’histoire, qui travaillait avec lescomédiens, quiétait là pendanttoute INTERVIEW PRISKA HESS PHOTOS DARRIN VANSELOW la fabrication du film. Je me suis dit  : « C’est ce que j’ai envie de faire ! » Quels liens affectifs vous rattachent, ici,à cette salle du Sirius ? La premièrefoisque je suis allé au ciné, c’était ici. J’avais 4 ans. Avec ma maman, on avait vu une comédie de Disney des années 1960, « L’espion aux pattes de velours ». Par la suite, comme Rémy était le projectionniste, j’y venais très souvent. On regardait des films, on s’amusait et on réalisait aussi des pastiches de films de gangsters ou de rap, et des films de snowboard –un sport qu’on pratiquait aux Paccots tous les week-ends en hiver. Et chaque année, lafête de la gym se déroulait ici, avec une disco le soir au sous-sol. Avec Rémy, nous yavons aussi organisé les premières Nuits d’Halloween, ce petit festival du film fantastique, quiexistetoujours. C’est donc un lieu qui compte pour moi. J’aime bien venir y présentermes films –une occasion de revoir mes amis. Le 23 août, ce sera « Les enfants du Platzspitz ». Qu’est-ce qui vous a donné envie de porter cette histoire à l’écran ? « La première fois que je suis allé au cinéma, INTERVIEW PIERRE MONNARD J’ai grandi dans les années 1990 et tous les gens de ma génération ont, je crois, un lien direct ou indirect avec le Platzspitz. Ici, on avait des amis un peuplus âgés que nous qui fricotaient avec les drogues. L’un d’eux en particulier faisait souvent des allers-retours jusqu’à Zurich. Un jour, il n’est pasrevenu… Une autre raison:le récit est raconté du point de vue d’une fille de 11 ans, Mia (jouée parLunaMwezi), dontlamèreest toxicomane –une manière originale d’aborder cette problématique. Enfin, il parle de l’aprèsPlatzspitz, ce pancaché d’une histoire qui fait partie de notre inconscient collectif. Et une quatrième raison  : il n’y avait pas encore eu de film surlesujet. Quelle scène fut la plus marquante ? Celle où Mia gratte désespérément des billets de loterie qu’elle avolés, rêvant de gagner 10000 francs pour partir aux Maldives avec sa mère, loin de leur quotidien. Il y avait une espèce de fatigue cumulée,car c’était la dernièrescène de la journée et cela faisait plusieurs jours quel’ontournait dans cetappartement àl’ambiance très particulière. Pourtant, Luna a tout de suite réussi à se connecteràcette émotion très brute de décoffrage, que demandait la scène. Elle s’est complètement laissée aller, elle était en totale connexion avec Mia, son personnage. L’émotion que l’on ressent en regardant cette scène est exactement c’était ici » celle quel’onaeue sur le + Page 27 Coopération N°33 du 11 août 2020 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 1Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 2-3Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 4-5Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 6-7Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 8-9Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 10-11Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 12-13Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 14-15Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 16-17Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 18-19Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 20-21Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 22-23Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 24-25Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 26-27Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 28-29Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 30-31Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 32-33Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 34-35Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 36-37Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 38-39Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 40-41Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 42-43Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 44-45Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 46-47Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 48-49Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 50-51Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 52-53Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 54-55Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 56-57Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 58-59Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 60-61Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 62-63Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 64-65Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 66-67Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 68-69Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 70-71Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 72-73Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 74-75Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 76-77Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 78-79Coopération numéro 33 11 aoû 2020 Page 80