Coopération n°28 7 jui 2020
Coopération n°28 7 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de 7 jui 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 19 Mo

  • Dans ce numéro : la Suisse presque championne d'Europe des orages d'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Lorsque les zones montagneuses sont abandonnées, les buissons d’aulne vert se propagent. Or, ils libèrent du protoxyde d’azote, 300 fois plus nocif que le CO₂. Seuls les ruminants, tels que les vaches, les chèvres et les moutons, peuvent les repousser en les broutant. L’importance des ruminants L’agriculture de montagne favorise la biodiversité. De nouvelles recherches révèlent qu’elleest aussi plus bénéfique en matière de protection du climat qu’on ne le supposait jusqu’à présent. Anet Spengler Neff (57 ans) Chercheuse à l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) Ciel bleu, sommets enneigés et vaches qui broutent dans des prés d’un vert intense  : c’est la montagne telle qu’on l’aime. Une image pittoresque qui est cependant devenue la cible de nombreuses critiques. La faute aux ruminants comme les vaches, les moutons et les chèvres, qui produisent dugaz méthane nocif quand ils digèrent leur herbe. « Tout n’est pas aussi simple », déclareAnetSpengler Neff, chercheuse à l’Institut de recherche de l’agriculture biologique(FiBL), à Frick (AG). La spécialisteacompilé les résultats de nombreuses études pour démontrer le rôle essentiel de l’agriculture dans les régions de montagne. « En plus des forêts et des marais, les prairies sont les réservoirs de carbone les plus importants de la planète, précise-t-elle. Eneffet, de grandes quantités de carbone sont stockées dans le sol sous forme d’humus et d’autres matières organiques. Il y en a presque deux fois plus en montagne que dans les vallées, et souvent plus qu’enforêt. » Selon l’experte, lefait deconserver les prairies contribue à la protection du climat, et seuls les ruminants sont capables d’assurer leur entretien. « Si les régions de montagne étaient livrées à elles-mêmes, ce n’est pas la forêt qui prendrait la place des prairies, car ces dernières seraient pour la plupart envahies par de l’aulne vert. » Cette végétation a la particularité d’être nocive pour le 60 Coopération N°28 du 7 juillet 2020
climat. « L’air que nous respirons est composé à78% d’azote. Les aulnes verts extraient ce dernier à l’aide de microorganismes et le transforment partiellement en protoxyded’azote,rejeté par la suite dansl’air, explique Anet Spengler Neff. Or ce gazest 300 fois plus nocif que le CO₂. » Il est donc impératif d’enrayer la propagationextrêmementrapidedes aulnes verts. « Les vaches coupent les jeunes pousses tellement ras qu’elles ne grandissent jamais. Quant aux chèvres et aux moutons d’Engadine, ils rongent l’écorce avec leurs dents et font reculer la végétation. » Stabilité des quantités de méthane Nousdisposons désormais de nouvelles données sur le méthane.On estime qu’il est 28 fois plus nocif quele CO₂. « Jusqu’à présent, on ne prenait pas en compte le fait que les gaz àeffet de serre présents dans l’atmosphère n’évoluentpas tous de PHOTOS THOMAS ALFÖLDI, ANET SPENGLER NEFF/FiBL,DR ACTE N°234 Des montagnes vivantes grâce à Pro Montagna Avec Pro Montagna, Coop soutient les régions de montagne suisses depuis 2007.La marque propre du distributeur garantit non seulement que les ingrédients proviennent des montagnes, mais également qu’ils ysont transformés, ce qui préserve l’emploi dans ces régions et évite l’exode rural. L’exploitation agricole des alpages permet aussi la préservation de paysages essentiels pour le tourisme. www.des-paroles-aux-actes.ch/234 manière identique. Même si, peu après son rejet dans l’air,le méthane présente un potentiel deréchauffement important, celui-ci baisse assez fortement au cours des dix années quisuivent », nous indiquelachercheuse.Auboutde50ans, ce potentiel est proche de zéro, du fait de sa décomposition dans l’atmosphère. Il en va tout autrement pour le CO₂  : « Certes, son potentiel de réchauffement est moins élevé, mais il ne disparaît pas et reste dansl’atmosphère  : il vients’ajouter au gaz existant. » Le niveau de méthane, au contraire, se stabilise  : « Il y a autant de méthane créé que de méthane qui disparaît –dans la mesure où autant de ruminants continuent à en produire pendantdelongues périodes. » Même si, en règle générale,il serait bon pour le climatderéduirelenombrederuminants, ceux desmontagnes devraientdemeurer dans les prairies et être utilisés pour l’entretien des pâturages. ○ MKO ACTUEL DESPAROLES AUXACTES Coop et ses clients soutiennent la CRS et viennent en aide aux personnes dans le besoin Sachant que dès la mi-mai, de nombreuses personnes rencontraient déjà des difficultés financières en raison de la crise du coronavirus et avaient besoin d’aide,Coop a remis àlaCroix-Rougesuisse(CRS) 3000 bons d’achat d’une valeur unitaire de 50 fr. Des personnes en situation précaire ont ainsi pu acheter des denrées alimentaires, des produits d’hygiène et d’autres articles de première nécessité. Parallèlement, Coop aappelé ses clientesetclients à soutenir les personnes touchées par lapauvreté. D’une part, pendant cinq semaines, ils ont pu « valider » aux caisses des magasins Coop des bons de réduction, qui étaient disponibles dans le journal Coopération.D’autre part,possibilitéleura été donnée d’offrir directement des superpoints en provenance de leur compte Supercard. Le bilan est très positif  : l’opération a rencontré un franc succès. Au total, plus de 2600 lectrices et lecteurs ont offert la coquette somme de 74 450 fr. sous la forme de différents bons issus du journal Coopération. De plus, les titulaires d’une Supercard ont fait don aux personnes dansle besoin de superpoints équivalents à 98690 fr. En complément des 3000 bons d’achat de 50 fr. remis par Coop, les clientes et les clients ont réuni au total 173140 fr. dans le cadre de l’aide d’urgence face au Covid-19. La Croix-Rouge suisse et les personnes dans le besoin les remercientdufond du cœur. MKO Coopération N°28 du 7 juillet 2020 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 1Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 2-3Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 4-5Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 6-7Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 8-9Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 10-11Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 12-13Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 14-15Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 16-17Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 18-19Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 20-21Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 22-23Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 24-25Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 26-27Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 28-29Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 30-31Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 32-33Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 34-35Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 36-37Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 38-39Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 40-41Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 42-43Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 44-45Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 46-47Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 48-49Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 50-51Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 52-53Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 54-55Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 56-57Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 58-59Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 60-61Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 62-63Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 64-65Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 66-67Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 68-69Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 70-71Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 72-73Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 74-75Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 76-77Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 78-79Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 80