Coopération n°28 7 jui 2020
Coopération n°28 7 jui 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de 7 jui 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 19 Mo

  • Dans ce numéro : la Suisse presque championne d'Europe des orages d'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
DESBILLETS.r11 ; 5=-5 6-% rein/aires offitiei eetnnagne erillaci tie Id cr,*p ! Plus d’infos d'infos et conditions de participation sur www.coop.ch/grill-win iô lj'GRILLADES ÀGRATTER POUR GAGNER DE SUPERPRIX ! Plus de 1million de prix immédiats  : 5× PLUSDESUPER- POINTS SURTOUS LES PRODUITS E$ PRIX SUPPLÉMENTAIRES'UNE VALEUR TOTALE DE PLU CHF 50 000.- ; lawely ens.Y+ifyvf *Partranche d’achatdeCHF 20.– chezCoop, vous recevezunbilletàgratter quivouspermettrade gagner des prix immédiats estivaux et, si la chance vous sourit, l’un des 5 super prix supplémentaires mis en jeu ! 7-7 Grattezvite et utilisezvotre billet du 06.07au15.08.20 dansvotre magasin Coop.* 20 himbeçoex A enmPingery dtlitutie'_-... loP Pour moi et pour toi. A
Charlotte Gabris lors de notre interview, àLausanne, sa ville natale. Normal, votre petit ami, le journaliste Antoine Benneteau, est un ancien tennisman ! Avec lui, j’ai l’impression de bien jouer, car il m’envoie les bonnes balles, mais avec d’autres personnes je m’aperçois parfois que je ne suis pas si douée ! J’adore jouer au tennis  : je ne pense à rien d’autre, je suis concentrée. + Il yaunbeaucasting dans ce film. Comment était l’ambiance sur le tournage ? Je connais la plupart desacteurs depuis desannées, ce sont des copains. Vincent Desagnat etJarry comptent parmi mes meilleurs amis. C’est un luxe de travailler avec des gens qu’onaime et quinous aiment. Est-ce que ce film achangé votre regard sur le couple et le mariage ? Non, parce que c’est une comédie, montrant des profils différents. Le film dit qu’on peut être très content en étant divorcé, qu’onpeutêtredivorcé, retomber amoureux, ou être célibataire sans faire n’importe quoi tous les jours. « Pour moi, c’est normal et évident d’être féministe » Votre personnage, et l’héroïne de votre roman « Déjeuner en paix », sont féministes. Vous aussi ? Pour moi, c’est normal et évident. Une femme ne peut pas ne pas l’être. La fille que je joue le montre d’une manière assez agressive, mais on peut être féministededifférentesfaçons. Quelle est la vôtre ? Je restecalme parcequ’on n’écoutepas les gens en colèreetjen’aime pasm’énerver. Mais ça me rend dingue quand des copains disent  : « On ne peut plus rien dire, on n’aplusledroit de regarder les femmes. » Mais ça n’a jamais été OK ! C’était le moment que les choses évoluent, aussi dans le cinéma. On n’a pas à accepter certaines choses. Pour l’instant,vous jouez des rôles secondaires. Avez-vous hâte d’être en tête d’affiche ? Je suis assez confiante dans la vie et j’aime tellement créer des choses (j’écris pour le cinéma et le théâtre) que je n’ai pas le temps d’y penser.Mais j’en ai très envie et je rêve qu’on me propose un personnagequi me corresponde totalement ou, au contraire, qui soit à l’opposé de ce quej’aidéjà fait. Vous aimeriez des rôles dramatiques ? C’est noble de faire rire, j’adore ça. Mais j’aimerais que lecinéma d’auteur soit moins séparé de la comédie, comme aux Etats-Unis. Si on peut fairerire, on peut aller vers autre chose. On verra, j’ai du temps devant moi. C’est bien d’être content de ce qu’on a.Ça me ferait plaisir aussi de travailler en Suisse, ce que je n’ai jamais fait. 0 INTERVIEW CHARLOTTEGABRIS L’héroïne de « Déjeuner en paix » est une Suissesse installée à Paris, comme vous. Qu’est-ce qui est autobiographique dans cet ouvrage ? L’arrivée àParis, la solitude, le temps qu’onmet àsefaire de vrais amis, l’impression que d’autres filles ont une vie plus simple, sont plus belles ou plus intelligentes, et le passage compliqué à l’âge adulte. J’ai exagéré certaines choses qui me font de la peine ou qui m’interpellent. Le roman n’est pas autobiographique, ce n’est pas mon histoire, mais je me livre quand même. « Déjeuner en paix » parle notamment de la maternité. Un sujet qui vous touche ? Ce qui m’interpelle, c’est le passage à la trentaine où, tout à coup, les gens se permettent de poser des questions indiscrètes  : si on va se marier, avoir un enfant, puis un deuxième. Cette pression m’agace. C’est violent et personnel, d’autant plus que certaines personnes ne veulent pas d’enfants ounepeuvent pasenavoir. Comment avez-vous vécu la période difficile que nous venons de traverser ? La nature et mes proches m’ont beaucoup manqué pendant le confinement. Je suis encore un peu déphasée, le rythme n’a pas totalement repris, surtout dans lemonde artistique. Je me sens flottante. Cet été, qu’allez-vous faire ? Voir ma famille et faire des barbecues avec des amis. Je pense revenir en Suisse − peut-être à la montagne − et aller un peu dans le sud de la France. Est-ce que vous aimez faire àmanger ? J’adorecuisiner pour mes copains, surtout des pâtes. Mes spécialités sont les pâtes aux champignons ou aux crevettes avec des petits légumes. J’aime aussi fairedes plats au curry. ○ www.cooperation.ch/interview Coopération N°28 du 7 juillet 2020 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 1Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 2-3Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 4-5Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 6-7Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 8-9Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 10-11Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 12-13Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 14-15Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 16-17Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 18-19Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 20-21Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 22-23Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 24-25Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 26-27Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 28-29Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 30-31Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 32-33Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 34-35Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 36-37Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 38-39Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 40-41Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 42-43Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 44-45Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 46-47Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 48-49Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 50-51Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 52-53Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 54-55Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 56-57Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 58-59Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 60-61Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 62-63Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 64-65Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 66-67Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 68-69Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 70-71Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 72-73Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 74-75Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 76-77Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 78-79Coopération numéro 28 7 jui 2020 Page 80