Coopération n°26 23 jun 2020
Coopération n°26 23 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de 23 jun 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 26,0 Mo

  • Dans ce numéro : cet été en Suisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Le chercheur Alexandre Mondoux scrute le niveau de la consommation en Suisse. La crise dans le verre En Suisse,onabuplusdevin qued’habitude depuis le confinement, mais on en amoins acheté.Après une étude, l’économisteAlexandreMondoux inviteles vignerons suisses àserapprocher des consommateurs. INTERVIEW JOËLLE CHALLANDES PHOTO VALENTIN FLAURAUD 40 Coopération N°26 du 23 juin 2020
Professeur d’économieetdegestion àla Hauteécole de Changins(VD),Alexandre Mondoux (36 ans) est le responsable de l’Observatoire suisse du marché des vins. Avec deux spécialistes en économie du vin de l’Ecole hôtelièredeLausanne, Philippe MassetetJean-Philippe Weisskopf, il cosigne une étudesur la consommation durant la crise du Covid-19. Un millier de personnes ontréponduàleur sondage. L’observatoire dont vous avez la charge évoque un gain de partde marché des vins suisses vis-à-vis des vins étrangers dans la grande distribution en 2019  : une bonne nouvelle pour les viticulteurs d’ici… Oui, c’est assez réjouissant, l’augmentation de la part de marché des vins suisses s’élève à1,1%. Mais c’était avant le Covid-19. Que s’est-il passé depuis le confinement ? L’Association suisse du commerce des vins estime que lechiffre d’affaires de la branche areculé de 35%, ce qui est énorme. Ilfaut dire qu’on est passé à zéro dans le canal de la restauration. Cela dit, les Suisses ont buplus de vin que d’ordinaire, surtout enSuisse romande et au Tessin. Pourquoi ? Ce sontles régions les plus touchées par la pandémie, où l’on apassé leplus de temps àlamaison. Autre hypothèse  : la résistance àboire du vin en semaine est peut-être moindre dans les cantons latins qu’enSuisse alémanique. Les consommateurs ont donc acheté plus de vin ? Non. Près des trois quarts de ceux quiont répondun’ont pasacheté de vin depuis la crise. Ils ont puisé dans leurs stocks. Comment l’expliquer ? Probablementpar la peur de sortir de la maison pour aller acheterduvin. Les Latins seraient aussi ceux qui encouragent le plus la consommation locale. Oui, il yademanièregénérale une prise de conscience de la population pour une consommation plus locale et plus bio au nom du développementdurable ; 54% de nossondés estimentqu’il faut boireplus local. Ce chiffre s’élève à26% en Suisse alémanique et grimpe de 65 à70% en Suisse romande et au Tessin. Votre analyse ? Etantdonné quelegrosdelaproduction s’effectue dans les cantons latins, la proximitéavecles producteurs yest plus importante qu’en Suisse alémanique. SAVEURS VINS Là-bas, les parts demarché des vins étrangers sontplusimportantes, même si la majorité duvin suisse consommé dans notrepaysl’est outre-Sarine. Vosconseils aux vignerons suisses ? Continueràserapprocher des consommateurs. Cela passe par une personnalisation des offres et des événements. Les producteurs ont compris qu’ils ne peuvent plus sepermettre simplement de produiredubon vin pour assurer les ventes. Ils doivent aussi investir dans le conditionnementetlacommunication. « Il ne suffit plus simplement de produire du bon vin pour le vendre » Que dire de la situation dans les autres pays européens ? Il yaglobalementune contraction de la demande de tousles biens et services. Le vin n’yéchappe pas  : on achète moins et les prix baissent. Les bordeauxdumillésime 2019 se vendent, par exemple, de 10 à35% moins cher queceuxde2018. Quelles conséquences ? C’est une difficultésupplémentairepour les vignerons suisses. Cette contraction rappelle l’année 2015, lorsque le taux de change fixe de 1fr. 20 pour 1euro aété abandonné.Les vins étrangers sontalors revenus environ 20% meilleur marché queles vins suisses, en termes relatifs. Votre regard sur la suite ? Il yaurapeut-êtreunrebond des achats àlasuite du déconfinement, car les consommateurs sont susceptibles de remplir leurs caves. L’étude est vouée àsepoursuivre. Oui, afin que les vignerons-encaveurs puissentmieux rebondir. ○ Coopération N°26 du 23 juin 2020 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 1Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 2-3Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 4-5Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 6-7Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 8-9Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 10-11Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 12-13Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 14-15Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 16-17Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 18-19Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 20-21Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 22-23Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 24-25Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 26-27Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 28-29Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 30-31Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 32-33Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 34-35Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 36-37Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 38-39Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 40-41Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 42-43Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 44-45Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 46-47Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 48-49Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 50-51Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 52-53Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 54-55Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 56-57Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 58-59Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 60-61Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 62-63Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 64-65Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 66-67Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 68-69Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 70-71Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 72-73Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 74-75Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 76-77Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 78-79Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 80-81Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 82-83Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 84-85Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 86-87Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 88-89Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 90-91Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 92-93Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 94-95Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 96-97Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 98-99Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 100-101Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 102-103Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 104-105Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 106-107Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 108-109Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 110-111Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 112-113Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 114-115Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 116-117Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 118-119Coopération numéro 26 23 jun 2020 Page 120