Coopération n°21 18 mai 2020
Coopération n°21 18 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de 18 mai 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 23,7 Mo

  • Dans ce numéro : côté coeur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Du vendredi 22 au samedi 30 mai 2020 *sauf vins déjà en action, champagnes, vins mousseux, vins du Trophée, vins rares et vins en souscription. Coop ne vend pas d’alcool aux jeunes de moins de 18 ans. 20% de moins sur tous les vins* KW21/20
SONDAGE RÉALISÉ PAR L’INSTITUT LINK AUPRÈS D’UNE POPULATION REPRÉSENTATIVE DE 517PERSONNES MICRO-TROTTOIR ET PHOTOS MORGANERAPOSO Aisselles 58% zones intimes 53% Tête/visage 50% Jambes 41% Torse/buste 8% Dos 4% Aucune 7% Adeline Braun (18 ans), étudiante, Vétroz (VS) Glabre ou pas… Fiona Delaloye (28ans), graphiste, Aigle (VD) SONDAGE VOTREAVIS Epilation et rasage, une histoire de genre ? Vous imaginezbienque très peud’hommes s’épilentles jambes. Côté aisselles, les disparités sontaussi flagrantes. Mais qu’enest-il des générations et desrégions linguistiques ? Les résultatsréserventquelquessurprises ! Quelle partie du corps vous rasez-vous ou épilezvous régulièrement ? Le genre, la génération mais aussi la région linguistique marquent les différences. Près de 84% des femmes épilentleurs aisselles contre untiers des hommes, 62% les zones intimes (vs 44%) et 80% les jambes (vs 3%). En revanche,etc’est biennormal, 80% des messieurs se rasent labarbe ou la tête (vs 18%), 16% le torse (vs0%) et 8% le dos(vs 0%). Une question de génération La tendance des « sans poils » semble fortementliée àl’âge. Apartir des générations de plus de 44 ans, elle s’écroule.Environ 70% des 15–44 ans s’épilentles « Chacun devrait pouvoir faire comme il veut. Je m’épile les aisselles, je n’aime pas avoir des poils là, et un peu les jambes, quand ça devient trop épais ! » « Les jambes et les aisselles. Si nous vivions dans une société où tout le monde s’en fichait, je ne m’épilerais pas forcément ou pas aussi souvent ! » aisselles contre près de45% des autres. Les trois quarts des 15–29 ans s’épilent les zones intimes contre66% des 30–44 ans,42% des 45–59 ans et 24% des autres. Enfin, 40 à45% des15–59 ans le font aux jambes contreseulement30% despersonnes âgées. Le sujet est aussi une histoire de culture. Plus de 60%des Alémaniques s’épilentles aisselles contre 50% des Romands, 57%les zones intimes (vs39%), 9% le torse (vs 4%) et 51% se rasent labarbe ou la tête (vs 46%). Quant aux francophones, 11% ne se rasentounes’épilentpas contre6%des personnes outre-Sarine.Pourfinir, les disparités entreville et campagne sont minimes.Les aisselles et les jambes sont un peupluschoyées dans les agglomérations. Richard Bonnet (58 ans), en recherche d’emploi, Sion « La barbe tous les 3–4 jours. Les femmes devraient faire comme elles veulent. Pourquoi n’auraient-elles pas le droit de ne pas s’épiler,sinousnenousépilons pas ? » Coopération N°21 du 18 mai 2020 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 1Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 2-3Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 4-5Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 6-7Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 8-9Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 10-11Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 12-13Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 14-15Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 16-17Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 18-19Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 20-21Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 22-23Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 24-25Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 26-27Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 28-29Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 30-31Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 32-33Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 34-35Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 36-37Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 38-39Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 40-41Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 42-43Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 44-45Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 46-47Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 48-49Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 50-51Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 52-53Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 54-55Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 56-57Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 58-59Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 60-61Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 62-63Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 64-65Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 66-67Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 68-69Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 70-71Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 72-73Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 74-75Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 76-77Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 78-79Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 80-81Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 82-83Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 84-85Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 86-87Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 88-89Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 90-91Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 92-93Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 94-95Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 96-97Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 98-99Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 100-101Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 102-103Coopération numéro 21 18 mai 2020 Page 104