Coopération n°20 12 mai 2020
Coopération n°20 12 mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de 12 mai 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 24,0 Mo

  • Dans ce numéro : précieux savon pour sauver des vies.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 116 - 117  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
116 117
Contreles nuisibles Comment protéger ses plantations Lesennemis sont légion au jardin.Les neutraliseràgrand renfortdepesticides n’estpas la solution. Il existe desalternatives écologiques bien plus intelligentes. Il existe des moyens écologiques efficaces pour protéger les légumes et lesfleurs des escargots. TEXTE EvaNydegger Dominik Füglistaller, 33 ans, est collaborateur scientifique à la Haute école des sciences agronomiques, forestières etalimentaires (HAFL) de Berne. En tant que spécialiste de la protection descultures,ilsaitparfaitement quels produits chimiques de synthèse peuventêtreutilisésetàquelles dosespour ne pas polluer la nappephréatique. Ce sont lesmêmes produits,dilués, quisontutilisés parles jardiniersamateurs, auxquels l’agronome recommande desuivre àlalettre les instructions des emballages, et de ne pas surdoser. En casdeproblèmesur uneplante, il faut commencerpar observer et se demander siuntraitement est réellement nécessaire. Carpeut-êtren’est-cequ’unequestion d’emplacement. « Ilsuffitparfois de déplacer uneplantepoursedébarrasserd’unchampignon », explique-t-il. Lesauxiliairesbiologiques Selon Dominik Füglistaller, la protection des abeilles et autres insectes est tout aussi importante que la protection des eaux. « Pour éradiquer une colonie de fourmis avecuninsecticide, par exemple, il faut traiter lesoir ou le matin, lorsque les abeilles ne sont pas actives », préconise-t-il. La meilleure solution, d’après notre expert, ce sont les auxiliaires biologiques, notammentpourluttercontrelepuceron,l’araignée jaune ou le très redoutéotiorhynque. « La présence dans un jardin de mésanges bleues ou de coccinelles, par exemple, est précieuse car elles se nourrissent de pucerons », explique Ralph Schwarz, 42 ans, gérant de la société Andermatt Biogarten de Grossdietwil (LU), spécialisée dans la lutte biologique. Pour le professionnel, rien ne justifie l’utilisation de produits chimiques dans un jardin privé. Il est luimême jardinier amateur et ne cache pas sa prédilection pour les plantes àbaies. Le 116 Coopération N°20 du 12 mai 2020
choix de l’emplacement estenoutrepour lui primordial. Il recommande deprotéger les légumes préventivement, par exemple avec un filet, decultiver des plantes bio robustes et de pratiquer les associations de cultures. Celles-ci améliorent en effet l’habitat des végétaux, mais aussi celui des insectes et autres animaux. Enfin, en cas d’attaque d’otiorhynques, un insecte coléoptère ravageur, l’utilisation de nématodes peut être salutaire. « Le tout est de les épandre aubon moment », poursuit le gérant d’Andermatt Biogarten, qui précise aussi que sasociété n’expédie les vers que si les chances de succès sont réelles. Ilnefaut pas attendre de voir les otiorhynques adultes dévorer les feuilles en été pour agir. Au printemps, lorsque lesoleil abien réchauffé la terre, les larves s’activent dans le sol etmangent les racines des plantes, cequi est bien plus dommageable. C’est àcemoment-là qu’il faut réagir ! Afindenepas se tromper de traitement, il est important de savoir de quelle maladie la plante est atteinte ou par quel parasite elle est attaquée. Pour en savoir plus,rendez-vous sur le site de Coop brico+loisirs,rubrique « SOS plantes malades »  : www.bricoetloisirs.ch Le gestevert Des solutionsbiologiques pour luttercontreles nuisibles existent. Il suffitdelevouloir. Certes,cela exigeparfois un peu de patience ou le procédé estunpeu compliqué, mais lesrésultats en valent la peine.Qui connaît leseffets nocifsdes pesticides surla nature renoncevolontiersàleur utilisation pourprotégerl’environnement.Deplus,ilest passionnant d’observercomment des insectesutiles résolvent un problème sur des végétaux. PHOTOS GETTYIMAGES, DR Pour vous Coop brico+loisirsest un pionnier en matièrede protectiondes plantes. Les produits Oecoplan sont en ventedepuisplus de 30 ans. Lesanti-limacesOecoplan font partie des produits les pluspopulaires.Bon nombre sont développés parla sociétéAndermatt Biogarten. Il estpossibled’acheter chez Coop un bon contreles puceronsetles otiorhynques, et Andermatt Biogarten envoie au domicileduclient lesinsectes utiles qui conviennent. Biocontrol Delfin Oecoplan Pourlutter contre les chenilles, 18 g 19 fr.95 Désherbant concentréPlus Neudorff 1l 31 fr.95 Biocontrol auxiliaire Oecoplan Contre lespucerons 34 fr.95 Sprayinsecticide Andermatt Biogarten 500ml 12 fr.95 Coopération N°20 du 12 mai 2020 117



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 1Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 2-3Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 4-5Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 6-7Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 8-9Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 10-11Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 12-13Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 14-15Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 16-17Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 18-19Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 20-21Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 22-23Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 24-25Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 26-27Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 28-29Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 30-31Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 32-33Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 34-35Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 36-37Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 38-39Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 40-41Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 42-43Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 44-45Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 46-47Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 48-49Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 50-51Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 52-53Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 54-55Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 56-57Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 58-59Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 60-61Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 62-63Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 64-65Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 66-67Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 68-69Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 70-71Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 72-73Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 74-75Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 76-77Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 78-79Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 80-81Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 82-83Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 84-85Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 86-87Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 88-89Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 90-91Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 92-93Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 94-95Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 96-97Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 98-99Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 100-101Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 102-103Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 104-105Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 106-107Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 108-109Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 110-111Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 112-113Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 114-115Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 116-117Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 118-119Coopération numéro 20 12 mai 2020 Page 120