Coopération n°15 6 avr 2020
Coopération n°15 6 avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de 6 avr 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Coop Société

  • Format : (215 x 297) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 22,4 Mo

  • Dans ce numéro : la star de Pâques, c'est le lièvre en Suisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
LIFESTYLE SANTÉ « On estime qu’une femme qui n’utilise quedes tampons durant toute sa vieen consomme 11000. C’est énorme d’un pointdevue écologique », s’exclame la D r Marion Ombelli, gynécologueauCentre Nerys àNeuchâtel. Rendez-vous aété pris avec elle pour explorer les types de protections menstruelles existants. S’ils sontpratiques àutiliser,les tampons ont undésavantage, relève la spécialiste(51 ans). « Parmi les femmes qui les utilisent durant toute la durée des règles, beaucoup ressentent des irritations. Un tiers de ce qu’absorbent les tampons sont des sécrétions vaginales, qui protègent la muqueuse  : cela peut favoriserdes infections. » Elle recommande donc d’alterner les moyens de protection et d’observer la composition. « Le cotonbio (naturel) est préférable àlaviscose (synthétique), car les tampons perdentdes fibres. S’ils contiennent des indésirables, ceux-ci sont en contact intime avec une muqueuse très absorbante. » Dequoirendre lesoptions en cotonbio et sans blanchimentauchloreintéressantes, également pour les serviettes. « Les protège-slips La jungle des protections menstruelles En matièredeprotection durant les règles, de nombreuses options s’offrentaux femmes aujourd’hui. Tampons, serviettes, cup, culotte de règles  : le pointavecune gynécologuepours’y retrouver. TEXTE TATIANA TISSOT parfumés, cela peut irriter.Aucabinet, je conseille les produits Natracare (ndlr  : marquedisponiblechezCoop),sansparfum et sans plastique, car celui-ci crée un effet de serre néfastepourlafloredes muqueuses », ajoute la D r Ombelli. Varier les protections lors des règles L’idéalserait d’utiliser des tampons uniquement quand le flux est fort ou lors du sport. « En tant que gynécologue, je pense qu’ondevrait laisser couler le sang quand c’est possible pour éviter les irritations. Ou alors substituer lacup aux tampons  : elle ne pompe pas les sécrétions, et peut être utilisée quand le flux est faible. Pour lanuit, je recommande d’utiliser une serviette ou une culotte menstruelle. » Ces slips en tissu sont renforcés d’une couche absorbante, comme une serviette intégrée (disponibles chezCoop, l’encadré page 75). Une option confortable pour la nuit, les jours de fluxléger ou comme garde-fou lorsqu’on débute avec la cup. Ils se rincentensuiteàl’eau froide etselavent enmachine, àla manière des serviettes entissu réutili- sables. Pour les porter durant toutes ses règles, il faut disposer d’un jeu de plusieurs culottes. « J’observeune grande ouvertured’esprit parmi la jeune générationpourl’utilisation de la cup, qui s’est généralisée depuis quelques années. Cela achangé grâceaux témoignages surInternet. Cela me rend fière que les femmes se réapproprientleurs règles », se réjouit la gynécologue. Rappelons que même avec la cup, un syndrome du choc toxique est possible,bienque celui-ci soit extrêmement rare. « Il touche 0,8 personne sur100000 et est causé parune réaction massive dusystème immunitaire, parfois même hors des règles. » Pour diminuer lerisque et par hygiène,onchangedoncdetampon ou on vide la coupe menstruelle toutes les 4 à8heures. Après, il suffit de rincer la cup sous l’eau avant de la replacer. La stérilisation dans de l’eau bouillante n’est nécessairequ’entredeuxpériodes de règles. « Exceptionnellement, viderla cupdansles toilettesetlaremettresans la rincer n’est pas unproblème si on n’est pas chez soi. Enrevanche, ilfaut 78 Coopération N°15 du 6avril 2020 PHOTOS HEINER H. SCHMITT, GETTYIMAGES, DR PHOTOMONTAGE COOPÉRATION
Dur,dur de faire son choix parmi les différents typesdeprotections menstruelles sur le marché. Explorons leurs avantages et inconvénients ! faire très attention àl’hygiène de ses mains, je conseille de les stériliser avec un gelavant toute manipulation. » Chaque femme peut-elle utiliser la cup ? « Cela dépend des préférences, il faut être àl’aise avec son corps pour la placer et l’enlever, et trouver lebon modèle,plusoumoins flexible. » Pour le choix de la taille,cela ne dépend pasdu flux mais de l’anatomie. « Là où il faut êtreprudente, c’est si on porte un stérilet  : il existe unrisque de le déplacer », précise la gynécologue. Concernant sa durée devie, elle conseille de la garder plusieurs années, tant qu’elle est intacte. Certaines femmes vont même plus loin  : elles se passent deprotections et pratiquent la technique appelée flux instinctif libre. Il s’agit de contrôler son fluxencontractant les muscles du périnée,etensuitedel’évacuer auxtoilettes. C’est possible avec des règles modérées, mais il faut s’entraîner. « Les règles sontunsujet culturel très délicat, il yabeaucoup de préjugésetles femmes grandissentavecl’idée quec’est chiant.C’est dommage, elles utilisentun langagetrèsviolent », regrettelagynécologue. « Pourtant, c’est aussi ce quinous permetdeprocréer ! » ○ PROTECTION Pour les règles 1.1Cup Selenacare, 28 fr.50dans certains magasins Coop et chez Coop CityTampons bio Cosmea (normal, 16×), 2fr. 95 chezCoop et Coop CityCulottederègles Selenacare, 28 fr.50chez Coop City illtL81)1 Coopération N°15 du 6avril 2020 79 il ; el



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 1Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 2-3Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 4-5Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 6-7Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 8-9Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 10-11Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 12-13Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 14-15Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 16-17Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 18-19Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 20-21Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 22-23Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 24-25Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 26-27Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 28-29Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 30-31Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 32-33Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 34-35Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 36-37Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 38-39Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 40-41Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 42-43Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 44-45Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 46-47Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 48-49Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 50-51Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 52-53Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 54-55Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 56-57Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 58-59Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 60-61Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 62-63Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 64-65Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 66-67Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 68-69Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 70-71Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 72-73Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 74-75Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 76-77Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 78-79Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 80-81Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 82-83Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 84-85Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 86-87Coopération numéro 15 6 avr 2020 Page 88